Voyage : qu’est-ce que l’ordonnance transfrontalière ?

Si vous voyagez souvent et que vous suivez un traitement régulier, sachez que dans tous les pays de l’Union européenne, l’ordonnance transfrontalière vous permet d’obtenir vos médicaments sans problème. C’est une nouvelle disposition pour en sécuriser la délivrance.

Ordonnance Transfrontalière

L’ordonnance transfrontalière : comment fonctionne-t-elle ?

Prévoir le nombre de médicaments exact quand vous voyagez à l’étranger et dans un pays de l’Union européenne n’est pas toujours simple. Et puis, il arrive tout simplement de laisser avant de partir le traitement que vous aviez pourtant préparé avec soin. Dans cette situation, l’ordonnance transfrontalière, appelée également prescription transfrontalière représente le sésame qui vous permet de récupérer vos médicaments dans une pharmacie. Elle est valable dans tous les pays de l’Union européenne à part la Suisse.

Il suffit de demander à votre médecin traitant de vous la faire avant de partir.

Attention : en Tchéquie, l’ordonnance que vous présentez doit dater de moins de 14 jours, délai légal dans le pays pour obtenir la délivrance des médicaments prescrits.

L’ordonnance doit cependant répondre aux exigences prévues par le décret du 23 décembre 2013.

Comment est rédigée une ordonnance transfrontalière ?

Si pendant des années, une ordonnance classique suffisait pour récupérer vos médicaments dans ces pays, maintenant une directive européenne a fixé certaines règles pour permettre aux pharmaciens de vous délivrer votre traitement. Il existe notamment des mentions obligatoires qui doivent figurer sur l’ordonnance. C’est ce qui permet au pharmacien d’en prouver l’authenticité.

Ces informations ont été inscrites dans le droit français grâce au décret de 2013, en voici la liste :

  • Toutes les informations qui autorisent l’identification du patient : son nom, son prénom, sa date de naissance, son sexe, mais également son poids et sa taille, si jamais c’est nécessaire pour affiner le dosage du traitement.
  • Toutes les informations qui permettent d’authentifier le médecin prescripteur : son nom, son prénom, sa qualité, son adresse professionnelle avec la mention France au niveau du pays, son numéro de téléphone précédé de l’indicatif français +33. Il est nécessaire que figurent aussi son adresse e-mail, sa signature manuscrite ou numérique.
  • Les informations qui permettent au pharmacien de savoir quels médicaments il doit délivrer. Il faut que ces derniers soient identifiables grâce à la dénomination internationale, c’est-à-dire que doit figurer le nom de la molécule. Il est indispensable d’ajouter la forme pharmaceutique, ainsi que la posologie, le dosage et la quantité. Les médicaments biologiques comprennent la marque du traitement. Si votre médecin ne souhaite pas que le médicament soit remplacé par un générique, il doit le préciser avec la mention « non substituable » et une justification.
  • Enfin le médecin doit ajouter la date à laquelle il a délivré l’ordonnance.

À savoir : le médecin doit être en mesure de respecter au moment de rédiger l’ordonnance, les règles qui sont en vigueur dans le pays où vous voyagez. Le pharmacien est tenu d’appliquer les règles nationales, notamment dans le dosage qui peut varier d’un pays à l’autre. Votre médecin traitant devrait en tenir compte lors de la rédaction de l’ordonnance.

La prescription électronique

Il faut faire attention aux prescriptions électroniques qui ne sont pas forcément acceptées dans tous les pays de l’Union européenne. Pour ne pas avoir de problème, le plus simple est de demander aussi une version papier.

Dans quels pays l’ordonnance transfrontalière est-elle valable ?

Celle-ci vous permet d’obtenir votre traitement dans toutes les pharmacies des 28 pays de l’Union européenne et de l’espace économique européen comprenant le Liechtenstein, l’Islande et la Norvège.

À lire aussi : La trousse de secours parfaite quand on voyage

Logo Terre Auteur
Les conseils de Terre.tv

Votre guide de voyage pour la garantie d'un séjour réussi !

Sur le même thème :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires