17 choses à savoir avant de partir en voyage au Vietnam

Le Vietnam attire chaque année de nombreux touristes et on les comprend ! Paysages sublimes, gastronomie locale aux mille et une saveur, le Vietnam concentre toutes les richesses qui rendent un voyage inoubliable. Situé en Asie du Sud-Est, le Vietnam ne ressemble en rien à ses pays voisins. En effet, les infrastructures touristiques et les moyens de déplacement sont un peu moins répandus que dans un pays comme la Thaïlande ou encore le Cambodge. La culture y est aussi très différente ce qui peut en surprendre plus d’un. Pour autant, le Vietnam regorge de merveilles qu’il serait dommage de ne pas savourer. Alors pour ne rien manquer de toute la magie, découvrez les 17 choses à savoir sur le Vietnam pour un voyage mémorable.

Voyage Vietnam

1.   Vous devez posséder un Visa

Beaucoup de touristes arrivent au Vietnam sans se soucier d’avoir un Visa. À tort ! En effet, vous avez besoin d’un visa pour pouvoir entrer et sortir du pays. Et plus particulièrement si vous comptez rester plus de 15 jours à sillonner les routes vietnamiennes. Le prix varie d’un pays à l’autre, mais le plus simple reste de l’acheter en ligne via des sites spécialisés comme Vietnam visa pro ou encore action visa.

Visa Vietnam
© istock

2.   Ne sous-estimez pas les distances

Le Vietnam est un pays extrêmement vaste et s'en rendre d’un point A à un point B peut s’avérer extrêmement long. Par exemple, un trajet Hanoi - Ho Chi Minh Ville prend 34 heures en train et 50 heures en bus. Il est donc impératif de bien réfléchir à ses trajets et surtout d’avoir suffisamment de temps pour découvrir les différents sites du pays.

Si vous n’avez que 10 à 15 jours de vacances, préférez ne visiter que le nord où les paysages sont sublimes. Si vous disposez de 3 semaines ou plus, vous pourrez sûrement découvrir le pays du Nord au Sud mais devrez faire le tri pour ne pas manquer de voir les endroits les plus intéressants.

3.   Apprenez à négocier

Ici, tout le monde négocie. Cela fait partie intégrante de la culture du pays et même si cela peut paraître un peu intimidant au début, vous y prendrez peut-être goût avant la fin de votre séjour.

Afin de ne pas payer un prix trop élevé, renseignez-vous avant de partir sur le prix des choses de base. Ainsi, vous ne prendrez pas trop de risques. Notez également que les supermarchés et les restaurants ne sont pas un lieu où les prix se négocient sauf dans certaines bourgades où le prix n’est pas annoncé. Dans quel cas, il est de bon ton de demander le prix de votre plat avant de le commander.

Vous éviterez des déconvenues et malentendus avec les propriétaires du lieu. Un autre conseil est de ne pas porter trop d’apparats qui pourraient laisser penser que vous possédez beaucoup d’argent. En effet, il n’est pas rare que les commerçants gonflent leur prix en fonction de la tête du client.

Négocier Marché Vietnam
© istock

4.   Faites un point sur la météo du pays

De par sa taille très vaste, le Vietnam possède un climat très différent en fonction de la région dans laquelle on se trouve. En général, il fait relativement chaud et humide dans tout le pays. Le Nord, offre des été très chauds et humides et des hivers assez froids et secs. Le mercure peut particulièrement descendre à la frontière avec la Chine de septembre à novembre. Le centre quant à lui, vous offrira un temps plus chaud et sec toute l’année.

Concernant le Sud, il faut savoir qu’il n’existe que deux saisons, l'une humide, l’autre sèche. La meilleure période étant de décembre à avril afin d’éviter les pluies diluviennes qui inondent la ville.

5.   Évitez de boire l’eau du robinet

Comme bon nombre de pays en Asie, l’eau n’est absolument pas potable. Il vous faudra donc ne boire que de l’eau en bouteille ou vous prévoir une gourde filtrante. À noter qu’il faut également essayer au maximum de ne pas manger de fruits et légumes crus lavés à l’eau et des glaçons. Vous serez ainsi assuré d’éviter certaines maladies digestives.

6.   Faites attention à vos affaires

Lorsque vous voyagez à travers le pays ou dans une des villes vietnamiennes, surveillez bien vos affaires. Comme plein d’autres lieux qui accueillent des touristes, les pickpockets se font une joie de dérober leur porte-monnaie à ceux qui ne sont pas assez vigilants. Il est donc indispensable de rester sur vos gardes et d’éviter d’exhiber vos appareils photo derniers cris ou autres objets de valeur. Comme partout, il s’agit une nouvelle fois de faire preuve de bon sens pour éviter les déconvenues.

Pickpocket
© istock

7.   Achetez une carte SIM

Bien que le wifi au Vietnam soit d’une qualité et d’une rapidité supérieure que dans certains pays d’Europe, nous vous conseillons d’acheter dès votre arrivée une carte SIM. Cela vous permettra de pouvoir chercher votre chemin facilement ou de commander des taxis pour vous déplacer. Si vous ne souhaitez pas opter pour cette option, la plupart des établissements sont reliés au wifi. Vous pourrez donc en profiter gratuitement.

8.   N’ayez pas peur de la circulation dense

Au premier abord, traverser la rue au Vietnam peut faire peur. En effet, la circulation est dense et paraît totalement anarchique. De plus, il n’existe aucun feu. Alors comment faire pour traverser la route sans se mettre en danger ? Ne vous inquiétez pas, le trafic est dense mais, les Vietnamiens ne conduisent pas à vive allure.

De ce fait, il suffit de s’imposer et de marcher tranquillement. Les motos, scooter et voitures se chargeront de vous esquiver tranquillement. Pour conduire, c’est pareil. Pensez à la façon dont vous marcher dans la rue. Et reproduisez la même chose à faible allure en ayant confiance en vous. Tout va bien se passer !

Circulation Dense Vietnam
© istock

9.   Vous devez impérativement manger du Pho

Le Vietnam est connu pour posséder l’une des meilleures gastronomies d’Asie. L’un de ses magnifiques trésors est la soupe Pho. Très populaire, il s’agit d’un bouillon extrêmement savoureux avec des nouilles de riz et des morceaux de viandes ou de poisson. Où que vous alliez, vous trouverez ce plat national et pas cher qui se décline à toutes les sauces. Un vrai moment gustatif que vous aurez envie de retrouver dès votre retour à la maison !

Pho Vietnam
© istock

10.   Laissez-vous tenter par la street-food

Certains touristes ont très peur de se laisser aller à des expériences culinaires qui sortent des conditions d'hygiène que nous connaissons. Certes, suivre ce précepte peut peut-être éviter d’être malade quelques jours et donc de ne pas profiter totalement de son séjour. Certes. Mais cela est surtout une façon de passer à côté de biens des richesses culinaires du Vietnam !

En effet, là-bas la street food fait partie de la culture locale et bon nombre de touristes ne se privent pas d’y goûter. Et ils ont bien raison ! Prenez confiance et laissez-vous tenter par les plats savoureux et peu onéreux des restaurants de rue. Vous ne vivrez rien de plus authentique que de manger sur une petite chaise en plastique au milieu des locaux qui ont les yeux rivés dans leurs assiettes !

Street Food Vietnam
© istock

11.   Apprenez quelques mots de vietnamiens

Bien que d’apparence, les Vietnamiens peuvent paraître plus froids que leurs voisins khmers, il n’en est rien ! Apprenez à dire bonjour, merci ou encore au revoir et vous verrez leur visage se fendre d’un superbe sourire. Comme partout dans le monde quand on voyage, apprendre quelques mots en langue locale vous permettra de communiquer facilement avec vos interlocuteurs. Alors à vos dictionnaires !

Apprendre Le Vietnamien
© istock

12.   Vous devrez laisser votre passeport à la réception de votre hôtel

Il est en effet de coutume que les hôtels demandent à leurs clients de leur laisser leur papier d’identité. Même si cela peut sembler peu rassurant au prime abord, il n'en est rien. Si vous ne souhaitez pas donner votre sésame officiel, faites-en plusieurs photocopies que vous laisserez à la place de l’original.

13.   Préparez-vous à devoir supporter du bruit

Qui dit circulation dense, dit bruit de klaxons incessants. En effet, ici, les Vietnamiens utilisent le klaxon pour signaler leur présence aux autres véhicules. Cela donne un brouhaha assez prononcé tout au long de la journée. Le meilleur conseil que nous puissions vous donner, est donc d’acheter ou d’apporter avec vous des bouchons d’oreilles. Que ce soit pour vos trajets de bus ou vos nuits d’hôtel, vous serez ravis de pouvoir vous isoler un petit peu de la rumeur de la ville.

14.   Ne soyez pas surprise de la pollution

Le Vietnam est un pays où l’air est assez pollué. Entre les voitures, le climat humide, il n’est pas rare que certains touristes soient un peu surpris de l’atmosphère qui règne. Il faut dire que tous les habitants se déplacent à moto ou en voiture car les trottoirs sont inexistants ou utilisés à d’autres fins, comme pour exposer des fruits ou autres étales. La pollution se ressent de ce fait aux heures de pointe.

Par ailleurs, la question de l’écologie n’est pas encore très développée. Il n’est donc pas rare de voir des plages paradisiaques polluées de plastiques en tout genre. N’en soyez pas choqué, la France est un pays très avancé contrairement au Vietnam qui doit faire face à d’autres défis.

15.   Vous n’avez pas besoin d’avoir un gros budget

Le coût de la vie sur place est extrêmement bon marché. Que ce soit pour dormir, vous déplacer ou encore manger, vous n’aurez pas besoin d’un budget énorme. Évidemment, si vous souhaitez faire des hôtels luxueux ou encore manger dans des restaurants haut de gamme, l’ardoise sera un peu plus élevée mais rien de comparable avec les prix européens. À titre d’exemple, vous pouvez manger un plat pour l’équivalent d’un euro dans certains boui-boui et dormir dans une chambre confortable pour 10 euros par personne.

Monnaie Vietnamienne
© istock

16.   Ne vous attendez pas à voir de belles plages

On ne se rend pas au Vietnam pour lézarder au soleil sur ses plages. Il est vrai que le pays possède de sublimes paysages mais on ne peut pas en dire autant pour ses plages. Bon nombre sont très polluéees et ne donnent pas spécialement envie d’y prendre un bain de soleil. Les plus connues et plus jolies restent cependant celles situées sur l’île de Phu Quoc, tout au sud.

17.   S’organiser sur place est plus simple qu’il n’y paraît

Le Vietnam fait partie de ces pays où l’on peut organiser une fois sur place son itinéraire. Que vous cherchiez un bon restaurant, un hôtel, ou encore un taxi, votre téléphone avec une bonne carte SIM locale sera votre meilleur allié ! Même si le pays est moins fourni que certains pays voisins en structures touristiques, vous n’aurez aucun mal à vous déplacer. Vous pourrez au choix louer une moto ou commander les Uber locaux, les Grab afin de découvrir les différentes villes.

À lire aussi : Que ramener du Vietnam ?

Logo Terre Auteur
Les conseils de Terre.tv

Votre guide de voyage pour la garantie d'un séjour réussi !

Sur le même thème :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires