Comment sécuriser son projet immobilier avec une assurance emprunteur ?

Assurance Emprunteur

Bien que non obligatoire d’un point de vue légal, l’assurance emprunteur est très souvent indispensable pour obtenir un prêt immobilier auprès d’une banque. En effet, elle est généralement exigée par l’organisme prêteur car elle assure une couverture face à certaines situations de la vie.

Qu’est-ce qu’une assurance emprunteur ?

Comme défini sur le site officiel de l’administration française, « une assurance emprunteur prend en charge le paiement de tout ou partie des échéances de remboursement du crédit restant dû dans certaines situations ». Les aléas de la vie concernés sont le décès, la perte totale et irréversible d’autonomie ainsi que l’invalidité permanente et l’incapacité temporaire de travail. La perte d’emploi peut être intégrée dans l’assurance emprunteur sous forme de garantie optionnelle.

Cette assurance n’est pas obligatoire pour un obtenir un prêt immobilier mais la banque impose fréquemment la souscription à une assurance de ce type lors de la demande de crédit immobilier. Celle-ci garantit la couverture du remboursement et forme donc une sécurité pour l’organisme prêteur et pour l’emprunteur.

Comment choisir son assurance de prêt ?

L’assurance emprunteur représente une part importante du coût total d’un prêt immobilier. C’est pour cette raison qu’elle ne doit pas être choisie au hasard. La banque peut proposer son contrat d’assurance emprunteur ou bien celui de l’un de ses partenaires. Mais un emprunteur reste libre de ses choix et peut souscrire l’assurance qui lui convient le mieux.

Chaque contrat d’assurance emprunteur peut être ajusté en fonction des besoins et il faut tenir compte de différents critères pour trouver l’assurance de prêt la plus adaptée. Tout d’abord, il faut prendre en considération la nature du projet immobilier (le montant du prêt, sa durée, le nombre d’emprunteur…).

Ensuite, il faut s’intéresser à toutes les garanties. Toutes les assurances couvrent le remboursement du crédit immobilier en cas de décès de l’emprunteur, d’une situation d’Incapacité Totale Temporaire de Travail, d’une Perte Totale et Irréversible d’Autonomie et d’une Invalidité Permanente Totale ou Partielle. Des garanties optionnelles peuvent être ajoutées.

Il est primordial de se renseigner sur les conditions spécifiques du contrat d’assurance, c’est-à-dire les plafonds et exclusions de garantie, les délais de carence et de franchise. Une lecture attentive du contrat devra être effectuée pour éviter les mauvaises surprises.

Bien sûr, le prix de l’assurance emprunteur a une grande importance car il peut peser lourd dans le budget. Il dépend de différents factures notamment l’âge de l’emprunteur, son état de santé, le montant et la durée du prêt… Le coût total de l’assurance doit figurer dans une notice d’information.

Quid du questionnaire médical ?

Questionnaire Medical Pret Immobilier
© Istock

Longtemps décrié, le questionnaire médical nécessaire pour obtenir un prêt immobilier a évolué ces dernières années. Désormais, il n’est plus nécessaire de le remplir pour un prêt allant jusqu’à 200 000 € par assuré et à rembourser avant 60 ans.

Dans les autres cas, le questionnaire médical reste obligatoire. Celui-ci doit être rempli en toute bonne foi car un oubli volontaire rendrait le contrat caduque.

Est-il possible de changer d’assureur en cours de prêt ?

Il est tout à fait possible de changer d’assurance et, par exemple, de souscrire une assurance de prêt immobilier Metlife. D’ailleurs, chaque année la banque doit indiquer à l’emprunteur qu’il a la possibilité de résilier son contrat d’assurance et quelle est la procédure à suivre. En revanche, il faut remplir plusieurs conditions pour procéder au changement.

Premièrement, il est indispensable d’avoir l’accord de sa banque à propos du nouveau contrat d’assurance souhaité. Comme mentionné sur le site de l’administration française, la banque est en droit de « vérifier que le nouveau contrat respecte bien le niveau de garantie de l’assurance initiale ». Il est impossible de changer pour un contrat offrant une moins bonne couverture.

Ensuite, il faut savoir qu’un emprunteur peut changer d’assureur à tout moment et sans attendre de délai après la signature du prêt. Pour ce faire, il faut envoyer à l’assureur précédent une demande de résiliation, le plus souvent par lettre. Une demande de substitution devra être envoyée à la banque. Si cette dernière accepte, elle a 10 jours ouvrés pour modifier le contrat de prêt grâce à un avenant sur lequel sera inscrit le nouveau TAEG. En cas de refus, la banque doit préciser les motifs de celui-ci. Le contrat d’assurance initial est toujours en cours.

Enfin, il convient de prévenir le nouvel assureur de la décision prise par la banque par courrier recommandé.

L’assurance emprunteur permet de sécuriser un projet immobilier car elle garantit une protection financière et protège l’emprunteur des risques financiers. C’est aussi une sécurité pour l’établissement prêteur et qui aide ainsi à obtenir des conditions de prêt plus avantageuses.

Aucun commentaire Comment sécuriser son projet immobilier avec une assurance emprunteur ?

Des choses à nous dire ?
Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis