Le vélo électrique est-il adapté à la ville ?

L’usage du vélo électrique comme moyen de locomotion se démocratise de plus en plus dans les grandes villes. Qu’il s’agisse de préserver l’environnement ou la santé humaine, les raisons sont nombreuses pour adopter cet outil qui s’adresse aux hommes et aux femmes de toutes les catégories d’âge. Pour profiter d’une meilleure expérience urbaine avec cet engin, il convient d’en savoir plus sur ses caractéristiques techniques, de maîtriser la réglementation qui entoure son utilisation et de connaître les infrastructures auxquelles il s’adapte le mieux. Découvrez dès maintenant tout ce qu’il faut savoir sur l’usage du vélo électrique en ville.

Electrique Adapte Ville Velo Est

Quel vélo à assistance électrique pour un usage en ville ?

Le VAE ou vélo à assistance électrique est un engin doté d'un moteur électrique spécialement conçu pour accompagner le cycliste dans l'effort qu'il fournit lors du pédalage. Comme bien d'autres produits, le vélo électrique existe dans plusieurs marques et modèles. Choisir le bon modèle dépend essentiellement de l'usage que vous souhaitez en faire. Il est ainsi indispensable de porter votre attention sur des points essentiels lors de l'achat de votre vélo électrique destiné à un usage urbain, notamment sur pistes cyclables.

Le modèle de vélo

De façon générale, pour les engins urbains, il est recommandé d'opter pour des modèles légers, robustes et faciles à manipuler comme les vélos pliants. Ils sont plus pratiques pour pratiquer le vélotaf notamment, ce nouveau nom que l'on donne aux trajets à vélo depuis le domicile jusqu'au lieu de travail.

La vitesse

Grâce à l'assistance électrique, il est possible d'atteindre une vitesse de 25 km/h avec les modèles de ville. Selon votre trajet, vous pourrez la maintenir ou la réduire en fonction des limitations prévues par la réglementation du lieu où vous circulez au quotidien.

La batterie

La capacité de cette dernière devra être choisie en fonction de la distance que vous comptez parcourir quotidiennement. Ainsi, pour des trajets de moins de 20 km par jour, une batterie de petite capacité conviendra parfaitement. Par contre, vous aurez besoin d'une batterie d'au moins 500 Wh si vous devez accomplir un trajet supérieur à 20 kilomètres par jour.

À ces éléments, il faut ajouter le système de freinage qui doit être très réactif, ainsi que les équipements supplémentaires, tels que l'antivol de cadre et le porte-bagages.

Le prix

Le coût est également un critère dont il faut tenir compte. Pour ce type d'engin, il varie en fonction des marques et des modèles, et se situe entre 1 300 et 6 000 euros. Prévoyez un budget minimum de 1500 à 2500 euros pour un VAE de bonne qualité.

Dans tous les cas, nous vous recommandons de toujours faire un tour d'essai avec le vélo électrique qui vous plaît avant de l'acheter. Cela vous permettra d'apprécier le type de selle, l'adhérence des pneus, ainsi que le maintien du guidon et des roues. Vous pourrez ainsi les faire changer si nécessaire, pour obtenir un meilleur confort d'utilisation.

vélo électrique VAE
© istock

Quelle est la réglementation sur les vélos à assistance électrique ?

Avant de commencer à conduire en ville, il est important que vous soyez bien informés sur la réglementation routière pour les vélos à assistance électrique.

Quelle est la vitesse maximale autorisée pour les vélos électriques en ville ?

En France, la loi autorise les vélos à assistance électrique dont la puissance ne va pas au-delà de 250 W (soit une vitesse de 25 km/h) à circuler librement en ville. Si vous souhaitez aller à une vitesse supérieure, vous devrez pédaler plus vite, mais sans l'assistance électrique.

Les vélos électriques qui ont une vitesse allant au-delà de 45 km/h sont également autorisés à circuler dans les villes de France. Toutefois, ils sont assimilés à des cyclomoteurs et il est obligatoire pour leur conducteur de disposer d'un permis de conduire de type A, B ou AM (permis Apprenti Motard). Par ailleurs, l'engin concerné doit posséder une plaque d'immatriculation et le propriétaire doit souscrire une assurance cyclomoteur pour l'utiliser. Il faut être âgé de 14 ans au moins pour conduire ce type de vélo à assistance électrique.

Où est-il permis de rouler avec un vélo à assistance électrique ?

Les conducteurs de vélos électriques ayant une puissance limitée à 25 km/h doivent emprunter les pistes cyclables (lorsqu'il y en a dans la ville). Si ces infrastructures sont inexistantes, ils doivent alors circuler en serrant bien à droite sur la chaussée. Il leur est également interdit de rouler sur les trottoirs. Pour les utilisateurs de vélos plus rapides, notez que la chaussée leur est autorisée et qu'ils doivent suivre la même signalisation que les conducteurs de cyclomoteurs.

Quelles sont les autres obligations des conducteurs de vélos électriques ?

Les utilisateurs de vélos électriques lents ou rapides sont tenus de faire homologuer leur engin par des organismes certifiés, ou par les vendeurs. L'homologation permet de prouver que votre modèle respecte les normes françaises et qu'il ne porte aucune atteinte à la sécurité des utilisateurs. Le port du casque est la deuxième obligation qu'ont les conducteurs de VAE.

Vient ensuite la présence de lumières jaunes ou blanches sur les vélos. Outre les phares, d'autres lampes et catadioptres idéalement placés sur les pédales, la roue avant et la roue arrière de l'engin doivent aider à mieux vous repérer (surtout lors de sorties très matinales ou tardives). Si vous effectuez des parcours hors agglomération, vous devez obligatoirement porter un gilet de haute visibilité.

Si vous envisagez de voyager dans un autre pays avec votre vélo, assurez-vous de bien vous renseigner sur la législation en vigueur dans ce dernier, car certaines conditions d'utilisation varient selon les pays.

Pour profiter durablement de votre vélo de ville à assistance électrique, vous devez bien l'entretenir. Pour cela, il est recommandé de lui faire passer au moins un contrôle par an si vous ne l'utilisez pas régulièrement. Par contre, vous devrez le faire contrôler au moins trois fois dans l'année si vous l'utilisez quotidiennement sur de longues distances. En cas de doute, n'hésitez pas à vous rendre dans un magasin pour faire évaluer votre vélo.

ville vélo électrique VAE
© istock

Pourquoi opter pour la conduite d'un vélo électrique en ville ?

Le principal avantage de l'usage du vélo électrique est qu'il permet de gagner du temps et se sortir rapidement des embouteillages. Il est donc idéal pour les travailleurs qui doivent effectuer des trajets relativement longs pour atteindre leur lieu de travail. Par ailleurs, même si le VAE facilite la pratique du vélo, notamment dans les pentes, le fait de devoir pédaler participe à la pratique sportive quotidienne.

Pratique à utiliser, le vélo électrique ne nécessite que peu d'entretien, en comparaison avec les autres moyens de locomotion thermiques. Il constitue une très belle alternative écologique pour se déplacer, car il permet de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre. C'est d'ailleurs pour cette raison que le vélo à assistance électrique est de plus en plus apprécié et conseillé pour accompagner les efforts de mobilité durable.

Quelle est la place du vélo à assistance électrique dans les efforts pour la mobilité durable ?

Les Français, comme tous les autres habitants de la planète, doivent repenser leur mobilité pour lutter contre le réchauffement climatique, l'engorgement urbain et le stress. De nombreuses initiatives voient donc le jour pour encourager l'usage de cet engin. C'est par exemple le cas dans certaines villes qui proposent des subventions pour faciliter l'acquisition de vélos électriques par leurs habitants, ainsi que la création d'infrastructures appropriées pour accueillir les cyclistes.

C'est également le cas de nombreuses entreprises qui intègrent l'usage de vélos électrique dans leurs plans de déplacement entreprise (PDE). Engagées dans la RSE (Responsabilité Sociale et environnementale), elles participent au développement de ce mode de déplacement révolutionnaire, notamment par le versement d'indemnités kilométriques.

Mais les plus grandes mesures d'accompagnement de cette tendance viennent des pouvoirs publics qui ont présenté en septembre 2018 le "Plan Vélo et mobilités actives". Composé de 4 grands axes et de près d'une trentaine de mesures, ce plan vise à encourager l'utilisation des vélos électriques.

Le développement des pistes cyclables et l'amélioration de la sécurité routière

Il est question ici de réaliser des voies cyclables à double sens sur l'ensemble du territoire. Des aides financières seront également accordées aux collectivités pour favoriser les projets de pistes cyclables. En attendant cela, des pistes temporaires seront installées pour sécuriser les cyclistes.

La sûreté des engins

Le plan prévoit la mise en place d'un système d'identification pour tous les vélos, afin de lutter contre le vol, le recel et la revente illicite de ces derniers. Des aires de stationnement sécurisées dans les espaces publics et les bâtiments sont aussi prévues.

La mise en place d'un cadre incitatif à l'usage du vélo

Pour ce troisième point du plan, le gouvernement prévoit un grand nombre de mesures fiscales incitatives, destinées aux entreprises qui encouragent l'usage du vélo. Il est également question d'une subvention pour l'achat d'un vélo à assistance électrique accordée aux citoyens sous certaines conditions, ainsi que des facilités pour l'accès des vélos électriques non pliants à bords des trains et autres moyens de transport de voyageurs.

Le développement de la "culture vélo"

La visée de cet axe est de donner le réflexe du vélo aux plus jeunes. Ainsi, il est prévu la mise en place de programmes d'apprentissage de la conduite de vélo aux enfants à partir de 6 ans. En plus, le vélo sera célébré dans toute la France durant un mois entier en mai. Dénommé "Mai à vélo", cette initiative permettra de fédérer la nation autour de ce nouveau défi qu'est l'adoption du vélo par tous.

Il ne fait donc pas de doute que le vélo à assistance électrique en ville a encore de très beaux jours devant lui.

À lire aussi : 3 étapes pour apprendre à son enfant à faire du vélo sans petites roues

Logo Terre Auteur
Les conseils de Terre.tv

Votre guide de voyage pour la garantie d'un séjour réussi !

Sur le même thème :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.