Que peut-on faire avec un numéro de compte bancaire ?

Vous vous êtes sans doute déjà posé la question suivante : que peut-on faire avec un numéro de compte bancaire ? Cela peut se produire à l’occasion de sa transmission à un tiers. Vous vous demandez alors comment il peut l’utiliser ? Il arrive également que vous pensiez être victime d’une arnaque, et là cette question devient cruciale. Voici quelques éléments de réponse !

Compte Bancaire

Quels renseignements contient le RIB ?

Quand on vous demande votre numéro de compte bancaire, vous transmettez votre RIB. C’est en quelque sorte la carte d’identité de votre compte bancaire. Il contient toutes les informations nécessaires pour faire des virements ou des prélèvements sur votre compte.

Communiquer son RIB est nécessaire quand vous avez choisi de régler l’électricité ou le gaz par prélèvements bancaires. Il est également indispensable pour être payé et recevoir certaines sommes d’argent : salaires ou prestations sociales notamment.

Ce document contient les informations suivantes :

  • Nom, prénom, adresse du titulaire du compte ;
  • Agence de domiciliation bancaire ;
  • Code banque ;
  • Code guichet ;
  • Clé RIB ;
  • Numéro de compte ;
  • Code IBAN à 27 caractères qui correspond au numéro de compte bancaire international ;
  • Code BIC composé de 8 à 11 caractères, il s’appelle SWIFT, ce code est un identifiant international de la banque.

Que peut faire le tiers détenant votre numéro de compte ou votre RIB ?

La question sous-jacente est celle-ci : est-ce que si quelqu’un récupère votre numéro de compte ou votre RIB, cela suffit pour qu’il prélève de l’argent sur votre compte ? La réponse est complexe puisque c’est oui et non !

En effet, au sens premier du RIB, il est nécessaire pour mettre en place une autorisation de prélèvement. Mais le prélèvement est une opération parfaitement encadrée par la législation. Il existe alors des niveaux de sécurité supplémentaires pour qu’ils soient réalisés. Dans le cas contraire, il suffirait que quelqu’un vous dérobe votre RIB pour faire ce qu’il veut de manière frauduleuse.

Il faut que toutes ces conditions soient réunies :

  • La mise en place du prélèvement doit être effectuée par un émetteur reconnaissable grâce à un numéro national d’émetteur, ce dernier étant remis uniquement aux professionnels certifiés.
  • Il doit faire l’objet d’un contrat formel qui est finalisé par la signature des deux parties d’un mandat de prélèvement.
  • Il doit bénéficier d’une information préalable à chaque prélèvement: quittances ou échéancier de prélèvements des assurances, d’EDF, etc., avec la date des opérations.

Quels sont les risques en communiquant son RIB ?

Quand vous payez un achat sur Internet, il arrive que l’on vous demande votre RIB. Rassurez-vous, vous ne prenez aucun risque. Cela n’est pas suffisant pour vous prélever de l’argent.

Cependant, les fraudes possibles existent bien, même si elles restent extrêmement rares. Le fraudeur inscrit alors sur un TIP vos propres coordonnées bancaires. Si vous êtes victime de cette escroquerie, prenez contact avec votre banque et faites opposition au prélèvement. La loi l’oblige alors à réinscrire la somme sur votre compte en banque.

Quelles sont les autres fraudes que vous pouvez rencontrer ?

Le phishing

C’est le moyen le plus employé par les fraudeurs. Il leur suffit de récupérer vos coordonnées bancaires sur Internet. Généralement, ils agissent assez simplement en envoyant des mails commerciaux ou en utilisant un faux site Internet. Il vous demande alors vos coordonnées bancaires complètes ou vos identifiants . Il faut être méfiant quand vous recevez des mails vous demandant de mettre à jour vos coordonnées avant la clôture de votre compte ou de transmettre vos coordonnées pour recevoir de l’argent. Ne répondez pas.

Pour éviter le phishing, sachez que :

  • La sécurité sociale, votre banque, le service des impôts ne vous demanderont jamais vos coordonnées bancaires par mail.
  • Connectez-vous sur le site concerné sans passer par le lien fourni avec le mail.

L’usurpation d’identité :

Cette étape intervient le plus souvent après le phishing. Elle vise en fait à effectuer des opérations frauduleuses sur le compte de la personne : signer des mandats de prélèvement ou souscrire à des crédits à la consommation en votre nom.

Si vous avez le moindre doute, contactez votre banque ou la gendarmerie et déposez une main courante.

Fraude Compte Bancaire
© istock

Comment procéder pour éviter de communiquer votre numéro de compte bancaire ?

Si vous craignez de communiquer votre numéro de compte à une tierce personne, vous disposez d’autres moyens pour régler une facture ou un achat ou transmettre de l’argent à quelqu’un.

Dans ce cas, passez par des services de paiement en ligne comme Paypal. Cela vous permet de ne pas divulguer vos coordonnées bancaires personnelles, c’est une sécurité supplémentaire pour vos transactions.

A défaut, il est également possible de passer par le chèque, évidemment. L’inconvénient est le temps supplémentaire que prend le paiement. C’est beaucoup moins rapide que le virement.

Ne mettez jamais votre RIB à la disposition d’un  établissement ou d’un organisme qui n’est pas reconnu en France et qui peut vous paraitre douteux. Restez très prudent dans cette procédure.

Et si jamais, après l’avoir transmis, vous avez un doute sur l’organisme, n’hésitez pas à prendre contact avec votre banque et à la prévenir. Elle peut alors vous conseiller de faire une opposition rapidement.

Conservez votre RIB dans un endroit personnel et ne le laissez jamais trainer n’importe où.

Comment réagir en cas de fraude avérée ?

Vous vous opposez au prélèvement et vous demandez le remboursement de la somme concernée. Les banques sont tenues de vous rembourser comme stipulé à l’article L.133-18 du Code monétaire et financier. C’est valable, même si par la suite, il s’avère finalement justifié.

Il ne faut pas employer cette procédure sous le simple prétexte que vous soyez en désaccord avec un professionnel par exemple quant aux services ou au prix pratiqué. Dans ce cas, vous allez vous retrouver en défaut de paiement.

Comment vous prémunir d’une fraude éventuelle ?

  • Vérifiez avec soin l’adresse figurant sur le mandat de prélèvement : il faut qu’elle corresponde en tout point à l’entité juridique du professionnel.
  • Vérifiez ensuite que l’adresse d’envoi du mandat soit bien identique à celle du professionnel.
  • Surveillez régulièrement les écritures de votre compte pour retrouver très rapidement les opérations frauduleuses. Elles commencent souvent par des montants très bas.
  • Ne conservez pas de RIB dans votre portefeuille ou dans votre téléphone portable.
  • Regardez régulièrement la liste des créanciers et mettez-la à jour si nécessaire. Vous pouvez le faire depuis votre espace client sur Internet ou quand vous prenez rendez-vous avec votre banquier. Elle est également disponible sur l’application de votre banque en règle générale.
Logo Terre Auteur
Les conseils de Terre.tv

Votre guide de voyage pour la garantie d'un séjour réussi !

Sur le même thème :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires