Évacuation pour un lavabo : à quelle hauteur les installer ?

Installer un lavabo est à la portée de tous les bons bricoleurs. Il est nécessaire cependant de faire attention au respect des normes qui assurent une utilisation sans problème. La hauteur des écoulements en fait partie. Voici quelques indications pour une installation parfaite qui ne pose aucun problème.

Installer Lavabo

La pose des écoulements : quelle est son importance ?

Les écoulements ont pour rôle d’évacuer les eaux usées vers un collecteur central. Celui-ci est relié à un puisard, un tout-à-l’égout, une fosse septique ou un autre système d’assainissement non collectif. Les eaux usées sont traitées de manière différente si elles proviennent d’une salle de bain, des WC ou de la cuisine.

Pour que les écoulements remplissent parfaitement leur rôle, il faut choisir avec soin le diamètre des canalisations et la hauteur à laquelle elles sont posées. Ces normes en la matière ont été définies grâce à l’expérience des utilisateurs.

Comment choisir le matériel ?

L’installation de l’alimentation et de l’évacuation représente une étape importante qui doit être réalisée avec une grande précision. Une fois que la pause est terminée, il est compliqué de revenir en arrière, elle est réfléchie avant de commencer les travaux.

Il est recommandé de miser sur des tuyaux en cuivre ou en PVC de 10/12 ou 12/14 mm et des flexibles pour les raccorder. Pensez à la pente, celle-ci doit être d’un centimètre par mètre pour assurer une évacuation correcte. N’hésitez pas à faire un plan avant, pour savoir combien il vous faut de tuyaux par exemple.

À quelle hauteur poser l’évacuation ?

L’évacuation est un élément primordial, sa hauteur dépend de celle de votre équipement. La plupart du temps, les alimentations sont placées à 60 cm du sol pour des équipements ayant été posés à 90 cm du sol. La hauteur des flexibles est de 30 cm. Pour faire les raccords, vous avez le choix entre des raccords bicônes ou des collets battus. Il faut ensuite vérifier que votre évacuation ne présente aucun défaut d’étanchéité. Dans ce cas, n’hésitez pas à la renforcer avec un joint.

Si la section que vous avez choisie est trop petite, l’évacuation se fait mal et vous avez alors des problèmes, car elles se bouchent fréquemment. Si au contraire, elle est trop grosse, elle sera bruyante et occasionne de mauvaises odeurs en désamorçant le siphon.

Si vous avez une évacuation sur différents équipements, la section de l’écoulement commune devra tenir compte de la somme de chaque évacuation.

Il n’y a pas que la section qui est importante, en effet, il faut qu’elle soit combinée à une chute verticale qui est la hauteur de l’écoulement, suivie par une canalisation dont la pente est de 3 à 5 cm par mètre. Si la chute est trop verticale, elle génère des désamorçages de siphon et des bruits.

Le siphon est un élément qui permet d’éviter les mauvaises odeurs. Il faut choisir des siphons démontables qui sont plus pratiques à l’usage. La hauteur de l’évacuation est égale à la sortie du siphon.

La hauteur de l’écoulement dans la salle de bain

Pour le lavabo : sa hauteur est généralement comprise entre 83 et 85 cm du sol et son diamètre de 32 mm. Pour le lavabo sur colonne : la hauteur de l’écoulement dépend de la hauteur de la colonne et du modèle du lavabo. Dans le cas du lavabo mural, la hauteur de l’évacuation sera à 52 cm du sol.

Pour la douche : le diamètre de la canalisation est de 40 mm et la hauteur dépend du type de receveur. L’évacuation est posée à moins de 4 cm du sol pour une douche à receveur et sous le plancher par le vide sanitaire ou sous le plancher pour la douche à l’italienne.

Pour la baignoire : le diamètre est le même que pour la douche et la hauteur est de 9 à 13 cm selon les modèles et le siphon.

À lire aussi : À quelle hauteur fixer une tv ?

Logo Terre Auteur
Les conseils de Terre.tv

Votre guide de voyage pour la garantie d'un séjour réussi !

Sur le même thème :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires