Investissement locatif : comment réduire les risques ?

Parmi les nombreux types d’investissements qui existent, l’investissement immobilier a la réputation d’être l’un des placements les plus sûrs. L’investissement locatif, en particulier, présente de nombreux avantages pour tous les profils d’investisseurs. Comme tout type de placement, il expose cependant les investisseurs à certains risques non négligeables. Voici quelques conseils pratiques à connaître pour réduire autant que possible ces risques.

Picture Investissement Risques Reduire

Étudiez le marché locatif de la région

En matière de placement immobilier, le risque zéro n'existe pas. Pour les réduire dans le cadre d'un investissement locatif, il est toutefois important d'effectuer en amont quelques analyses sur le marché. Il faut tout d'abord étudier le marché locatif de la région dans laquelle vous souhaitez effectuer votre placement. Dans tous les cas, les investisseurs sont généralement confrontés à deux catégories de risque.

On distingue les risques liés directement à l'exploitation du bien (impayés, vacance locative, dégradation du bien, etc.) et ceux liés à la construction. L'étude du marché locatif permet aux investisseurs de cerner au mieux les contours de leurs placements immobiliers. Différents facteurs influencent en effet la réalisation et la réussite d'un projet d'investissement locatif. Il s'agit notamment de :

  • la situation géographique,
  • les facilités à proximité (centre commercial, écoles, universités, hôpital, etc.),
  • la réglementation en vigueur,
  • la fiscalité,
  • les catégories de clients, etc.

Il faut donc tous les étudier pour bien comprendre le fonctionnement du marché dans la région cible. Pour réussir cette étude, il est possible d'utiliser un simulateur de marché locatif. C'est un outil qui permet d'effectuer l'étude du marché locatif d'une région ou de comparer les potentiels de deux régions en seulement quelques clics. L'analyse offre la possibilité d'évaluer rapidement les possibilités de réussite du projet d'investissement. De plus, avec une évaluation des habitudes des consommateurs du secteur, les investisseurs peuvent évaluer le potentiel de leurs offres afin de l'améliorer. Cette étude leur permet de proposer des offres qui correspondent à la demande des clients potentiels de la région cible du placement.

Choisissez la bonne assurance habitation pour votre investissement locatif

Que ce soit pour le propriétaire, les copropriétaires ou le locataire, la souscription d'une assurance habitation est très avantageuse. Alors que cette couverture est obligatoire pour les deux premières catégories de personnes, elle est facultative pour les propriétaires de biens locatifs. Elle protège toutefois le propriétaire d'un bien immobilier lorsque sa responsabilité civile est engagée en cas de sinistre. C'est pourquoi il est conseillé de se renseigner sur l'assurance habitation propriétaire auprès d'experts en assurance avant de se lancer dans tout projet d'investissement locatif.

Sur le marché des assurances, il existe de nombreuses offres d'assurance habitation pour les propriétaires d'immobilier. Il faut donc tout mettre en œuvre pour choisir la meilleure afin de bénéficier d'une bonne couverture et de sécuriser votre investissement locatif contre les risques. L'investisseur peut utiliser un comparateur en ligne de produits d'assurance pour trouver l'offre proposant le meilleur rapport qualité/prix. Cet outil permet de comparer rapidement et facilement plusieurs devis d'assurance habitation dont les prix sont concurrentiels pour des garanties similaires.

alt = renseignement assurance habitation propriétaire
© istock

Une bonne assurance habitation propriétaire offre généralement deux catégories de garanties fondamentales. Il s'agit en l'occurrence des garanties liées à la responsabilité civile et les garanties relatives à la protection des biens mobiliers. D'un assureur à un autre, les garanties de bases permettent de couvrir les sinistres tels que :

  • les incendies,
  • les dégâts d'eaux,
  • les bris de glace,
  • le vandalisme,
  • les catastrophes naturelles,
  • les vols ou tentatives de vol, etc.

L'investisseur locatif peut par ailleurs souscrire des garanties facultatives supplémentaires. L'une des plus recommandées est la garantie loyers impayés. Le bailleur peut également opter pour des garanties relatives à la protection juridique, la protection étendue du mobilier, etc.

Réduisez les risques en choisissant soigneusement les locataires

Le choix des locataires détermine la réussite de tout projet d'investissement locatif. Signer un contrat de bail immobilier avec un mauvais locataire peut en effet rapidement devenir un cauchemar pour l'investisseur. Entre les risques d'impayés et la destruction des biens meubles (en cas de location meublée), les problèmes auxquels ils peuvent exposer les bailleurs sont divers. Pour minimiser voire éviter tous ces risques, il est conseillé de prendre le soin de bien choisir les futurs occupants de votre propriété.

Pour bien choisir un occupant, il faut tout mettre en œuvre pour cerner au mieux son profil de locataire. Pour cela, il est recommandé de le rencontrer en personne si possible avant de lui faire signer le contrat de bail. Cela vous permet de connaître la personne, sa situation financière, ses antécédents locatifs, etc. Sur le plan financier, un bon locataire est celui qui a une situation professionnelle stable ou des sources de revenus importants. Son revenu mensuel doit correspondre au minimum à 2 à 3 fois le loyer à payer par mois.

L'étude du dossier du locataire demeure primordiale pour faire un choix judicieux. Elle permet de connaître le profil du locataire, ses finances, ses garants, etc. Le dossier de location doit comporter les éléments tels que les derniers avis d'imposition, la preuve de profession et les dernières fiches de paie. Il doit également comporter les quittances de loyer des trois derniers mois des éventuelles locations précédentes. Pour une meilleure étude des dossiers de location, les bailleurs peuvent se faire assister par des professionnels de la gestion locative. Leur expertise est généralement conseillée pour distinguer les mauvais dossiers de locations des meilleurs.

alt = réduction risques investissement locatif
© istock

Assurez les réparations et l'entretien

L'entretien du bien locatif est l'une des principales obligations du bailleur. Pour la réussite du projet d'investissement locatif, le propriétaire doit s'assurer que le logement est bien entretenu et très confortable pour les locataires. Pour cela, il doit garantir un entretien régulier des lieux et faire les réparations nécessaires. La sécurité des occupants en dépend. Le bailleur doit être à l'affût de tous les besoins de réparation pour lesquels sa responsabilité peut être engagée en cas de sinistre.

Vous pouvez rapidement solliciter les professionnels dont vous avez besoin pour effectuer les réparations à temps afin de maintenir le logement sûr pour les locataires. Pour garantir l'hygiène et la propreté du bien locatif, le bailleur peut également faire appel aux services d'une société de nettoyage. De plus, il est de votre responsabilité d'être à l'affût des différents risques liés à l'habitation mise en location. Vous pouvez ainsi intervenir aux meilleurs moments pour prévenir des sinistres évitables.

Disposez d'un fonds d'urgence pour votre investissement locatif

La capacité du bailleur à répondre immédiatement aux besoins de réparations dans son bien locatif dépend de ses capacités financières. Les risques de sinistres sont généralement imprévus. De plus, le défaut de réparation de petits dégâts comme une petite fuite d'eau peut engendrer de gros besoins de réparations plus tard. C'est pourquoi le propriétaire doit être prêt à couvrir les dépenses liées aux réparations dès que les problèmes surviennent.

Pour cela, il est conseillé à tous les investisseurs locatifs de disposer d'un fonds d'urgence important. C'est la meilleure solution pour couvrir rapidement et sans aucun risque les dépenses exclues de l'assurance habitation. Pour constituer un fonds d'urgence, il suffit d'épargner une partie de vos revenus mensuels. Il s'agit d'une somme fixe qu'il faut vous assurer de virer dans un compte bancaire spécialement dédié aux dépenses imprévues. Ce compte doit être impérativement séparé de vos comptes courants.

Parmi les diverses formules d'épargne généralement proposées par les établissements financiers, le livret d'épargne est le plus privilégié. Il est très pratique en ce qui concerne l'accessibilité des fonds. Peu importe la formule d'épargne choisie, le fonds d'urgence doit uniquement être utilisé pour les besoins liés à l'investissement locatif. Le compte doit par ailleurs être réapprovisionné au fur et à mesure que le fonds d'urgence est utilisé.

Restez organisé et tenez de bons registres afin d'éviter tout risque

L'investissement locatif est sans aucun doute une excellente solution pour gagner de gros revenus chaque mois. Comme tout type de placement, il demande cependant de la rigueur et de l'organisation de la part de l'investisseur. Cela implique la tenue de registres et donc un bon suivi de toutes les opérations et des événements en rapport avec l'investissement. Il existe de nombreux outils pratiques que les bailleurs peuvent utiliser pour avoir la mainmise sur leur placement immobilier.

La première chose dont vous devez disposer est un bon logiciel de gestion immobilière. Le plus pratique est la feuille de calcul. Entre Excel, Google Sheets et bien d'autres outils disponibles en ligne et hors-ligne, plusieurs options s'offrent à vous. Chacun de ces outils présente des fonctionnalités variées qui peuvent faciliter le suivi des dépenses et des revenus relatifs à tout investissement. Il est également possible d'utiliser une application de gestion comme Mint pour un meilleur suivi des entrées et sorties du capital.

Peu importe le logiciel de gestion utilisé, il doit être exploité avec soin et régulièrement mis à jour. De plus, vous devez garder les livres à jour et organisés. Dans tous les cas, il est recommandé de toujours disposer d'un plan de sauvegarde. La gestion locative n'est pas une tâche facile, notamment lorsque l'on débute dans le placement immobilier. C'est pourquoi il est généralement conseillé de solliciter les services d'une agence immobilière pour optimiser vos investissements. Il est également possible de confier la tâche à un notaire ou à un syndic de la gestion de biens locatifs.

Logo Terre Auteur
Les conseils de Terre.tv

Votre guide de voyage pour la garantie d'un séjour réussi !

Sur le même thème :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires