Comment trouver un garant pour une location d’appartement ?

Bien souvent, quand vous cherchez à louer votre logement, propriétaires ou agences vous demandent un garant. C’est une manière de se protéger contre les risques d’impayés et d’avoir recours à une tierce personne, dans cette situation. Il faut savoir que cette demande est faite aussi bien pour les dossiers compliqués que pour ceux ne posant aucun problème. Il existe plusieurs manières de trouver un garant… Explications !

Louer Appartement

Garant, dépôt de garantie, caution : faisons le point

Il est préférable de préciser ces trois notions avant de continuer :

  • Le garant : c’est la personne ou parfois l’organisme qui garantit votre loyer.
  • L’acte de caution : c’est le document signé par le garant pour s’engager lors de la signature du bail.
  • Le dépôt de garantie: souvent appelée à tort caution, c’est en fait une somme d’argent qui est remise à la signature du bail et qui est récupéré par le locataire quand il quitte les lieux.

Se tourner vers un proche

La première chose à faire est de demander à un proche d’accepter de se porter garant. Cela peut évidemment être un membre de votre famille, mais parfois aussi un ami de longue date ou même un collègue. Vous êtes en droit de choisir votre garant comme vous le souhaitez.

Le choix se fait en fonction du revenu de ce dernier. En effet, celui-ci doit être équivalent à 4 fois le montant du loyer, au moins. Il faut également que son activité professionnelle soit stable. Il est préférable qu’il soit en CDI hors période d’essai, fonctionnaire, retraité, indépendant avec deux ans au moins d’ancienneté.

Quels documents doit fournir le garant ?

Le garant doit fournir, comme le locataire, certains documents et justificatifs. Il doit notamment apporter la preuve de son identité. Il faut qu’il justifie ses revenus et montre sa solidité financière en présentant son avis d’imposition, son contrat de travail, le montant de ses revenus…

Le garant n’est pas tenu d’écrire une lettre quand vous déposez votre dossier de location, les justificatifs sont suffisants. En effet, dans ce cas, le propriétaire comprend que le garant a donné son accord. Pour matérialiser cet accord, le garant et le propriétaire signent un acte de caution solidaire en annexe du bail de location.

Un garant ne résidant pas en France peut être refusé puisqu’il est très difficile de se retourner vers lui en cas d’impayé.

Un garant physique est-il le seul recours ?

Il existe des solutions alternatives quand vous n’avez personne vers qui vous tourner.

Tout d’abord, sachez que le garant n’est pas obligatoire, c’est juste une sécurité supplémentaire pour le propriétaire. Vous pouvez cependant trouver des solutions équivalentes, alternatives pour convaincre ce dernier.

Verifier Adresse de Location

Optez pour un garant payant

Vous pouvez proposer ce type de garant en lieu et place du garant physique. C’est un assureur qui se porte garant pour vous contre le paiement d’une cotisation représentant généralement 3.5 % du loyer chaque mois.

En cas d’impayés, c’est lui qui prend en charge le paiement du loyer et ensuite, il se retourne contre vous pour se faire rembourser.

Cette solution présente certains atouts pour le propriétaire :

La sécurité : contrairement à un garant classique, les garants professionnels s’engagement seulement après avoir examiné votre dossier et ils sont solides.

Une éligibilité plus large : les garants payants peuvent accepter des dossiers qui présentent des dossiers et des profils moins stables et avec des revenus moins élevés que dans le cadre de l’assurance loyers impayés.

La gratuité : c’est le locataire qui paye le coût de la garantie, cela ne génère aucuns frais pour le propriétaire, ce qui n’est pas le cas pour l’assurance loyers impayés.

Cela peut permettre à un locataire n’ayant pas de garant de rassurer son futur propriétaire. Dans les zones tendues avec ce type de garant, votre dossier peut passer en haut de la pile.

La caution Visale

C’est également une alternative, mais celle-ci n’est pas forcément toujours acceptée par les propriétaires. Le principe : c’est Action Logement qui vous sert de garant. Elle concerne les jeunes de moins de 30 ans ou les personnes de plus de 30 ans, touchant moins de 1 500 euros par mois. Elle concerne les profils qui sont refusés par le service garant payant et l’assurance loyers impayés.

C’est un service entièrement gratuit, mais elle rassure beaucoup moins les propriétaires qui ont eu une mauvaise expérience avec d’anciennes garanties d’État ou qui ne connaissent pas son fonctionnement.

La caution bancaire

La caution bancaire est très contraignante pour le locataire, elle est donc à choisir en dernier lieu. L’objectif est de bloquer la somme représentant un à deux ans de location, celle-ci sert alors de garantie durant toute la durée du bail.

En fait dans la pratique, la plupart du temps, c’est la banque qui se porte caution pour vous et qui vous demande ensuite la somme en garantie. Vous trouvez peu d’agence ou de banques qui proposent ce service. De plus, comme elles sont longues avant de mettre la procédure en place, le locataire risque de passer à côté de la location.

Renseignez-vous dans votre agence pour savoir ce qu’elle peut vous proposer.

À lire aussi :

Logo Terre Auteur
Les conseils de Terre.tv

Votre guide de voyage pour la garantie d'un séjour réussi !

Sur le même thème :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires