La plaque funéraire est-elle couverte par l’assurance obsèques ?

En 2019, le coût moyen des obsèques était d’un peu plus de 3.800 euros. C’est pour parer à ces dépenses et décharger ses proches de tout souci, notamment financier, que de nombreuses personnes souscrivent une assurance obsèques. Cette assurance couvre-t-elle les dépenses occasionnées par l’achat et la pose d’une plaque funéraire sur la tombe ?

Plaque Funéraire

Des frais pris en compte

L'assurance obsèques propose deux types de contrats :

  • Le contrat en capital, qui prévoit le financement des obsèques.
  • Le contrat en prestations qui, en plus du financement, prévoit le déroulement des funérailles.

Dans les deux cas, le coût représenté par l'achat et l'installation de la plaque funéraire est pris en charge par l'assurance obsèques. Cet ornement semble indispensable à de nombreuses familles.

En effet, en mettant une plaque funéraire sur la tombe d'un être cher, on lui rend hommage. Et cette plaque permet d'autant mieux de se souvenir de la personne disparue qu'on peut la personnaliser.

On peut en effet placer sur cette plaque une photo de la personne décédée et un petit texte, issu d'un poème qu'elle aimait par exemple. Par ailleurs, les matières dans lesquelles la plaque funéraire sera fabriquée, et les formes qu'elle pourra revêtir, sont très variées.

Si vous choisissez un contrat en prestations, il convient de signaler à l'opérateur funéraire, avec lequel vous fixez l'organisation de vos obsèques, que vous désirez faire apposer une plaque funéraire sur votre tombe.

Cimetière Plaque Funéraire
© istock

Le capital de l'assurance obsèques

Quand la pose d'une plaque funéraire est demandée par le souscripteur, dans le cadre d'un contrat en prestations, il a l'assurance que cette démarche sera accomplie. Le contrat en capital le lui garantit aussi, du moins en principe. C'est là que l'on mesure toute la pertinence d'une assurance obsèques.

Il faut cependant que le capital soit suffisant. En effet, s'il est souscrit de nombreuses années avant le décès, le prix des prestations funéraires aura sans doute tendance à augmenter, parfois de façon notable.

C'est pourquoi il faut s'assurer qu'il existe dans le contrat une clause de revalorisation du capital, suffisante pour lui permettre de couvrir, malgré l'augmentation prévisible des tarifs, le coût des funérailles.

Par ailleurs, dans le cas d'un contrat en capital, certaines prestations, comme l'achat du cercueil ou de l'urne, seront sans doute prioritaires par rapport à l'achat et à la pose de la plaque funéraire.

Mais que se passe-t-il si, malgré les précautions prises, le capital souscrit ne s'avère pas suffisant pour couvrir tous les frais funéraires, et notamment ceux relatifs à la plaque funéraire ?

Dans ce cas, il est possible de retirer jusqu'à 5.000 euros sur les comptes du défunt. Il s'agit là d'une exception à la règle qui veut que tous les comptes de la personne décédée entrent dans la succession et soient bloqués jusqu'à sa liquidation.

Si le défunt ne possédait pas une somme suffisante pour compléter le capital de l'assurance obsèques, c'est aux héritiers d'assumer le coût restant. Enfin, si le capital dégage un éventuel surplus, il est utilisé par les héritiers à leur convenance.

Logo Terre Auteur
Les conseils de Terre.tv

Votre guide de voyage pour la garantie d'un séjour réussi !

Sur le même thème :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires