Dette Intrum Justitia : à quoi correspond cet impayé ?

Vous recevez un courrier émanant de la société Intrum Justitia qui vous réclame le règlement d’une facture ou le solde d’une dette. Ou pire, vous prenez connaissance de votre relevé bancaire, et vous découvrez un prélèvement intitulé Intrum Justitia. Vous ne voyez pas ce dont il peut s’agir ? Dans cet article, nous vous éclairons sur les raisons éventuelles d’une telle procédure et vous expliquons comment y faire face.

Dette Facture

Qui se cache derrière le nom Intrum Justitia ?

Intrum Justitia est une société chargée du recouvrement des créances. En fait, il s’agit d’un intermédiaire entre le créancier (celui à qui vous devez de l’argent) et le débiteur, la personne qui n’a pas payé sa facture, à priori vous, si vous avez reçu un courrier de leur part.

En déléguant le recouvrement de ses créances à ce type de société, l’entreprise (le créancier) se dédouane de cette tâche quelque peu ingrate auprès de ses clients, ou n’a simplement pas le temps ou le personnel qualifié pour le faire. Le but est que tout se passe au mieux pour l’ensemble des parties.

La relance commerciale

C’est donc en abordant le dossier sur un terrain amiable que la société travaille en premier lieu. Pour cela, elle contacte les clients avant même la date d’échéance de la facture. On ne parle alors, que de relance commerciale, un simple suivi des factures en cours. Elle préserve la bonne relation commerciale entre son client (le créancier) et le client de son client (celui qui doit l’argent, en l’occurrence, vous). Ainsi, elle évite qu’un dossier ne passe à l’étape suivante.

L’étape du recouvrement judiciaire

En effet, si malgré les différentes relances et prises de contact, le client final n’a toujours pas payé sa facture, alors un dossier de recouvrement judiciaire est ouvert. Là, il s’agit de faire appel à des professionnels juridiques (avocats, huissiers) qui vont prendre le relais et trouver des solutions pour le règlement des sommes dues.

La réactivation de créances

Intrum Justitia peut aussi intervenir pour des dossiers plus anciens. Si le dossier n’a pas fait l’objet d’une procédure à la date d’échéance de la facture, et que le retard s’accumule, Intrum Justitia peut être mandaté pour assurer le règlement de la facture.

Le cas du surendettement

Cette situation, bien particulière, relève de compétences juridiques bien précises. Il s’agit souvent de situations extrêmes dans lesquelles le créancier ne souhaite pas intervenir directement. D’autre part, c’est la Banque de France qui prend désormais la place de créancier. Le dossier ne passe même plus par l’entreprise initiale. L’affaire se traite entre le client et la Banque de France (par l’intermédiaire de ses avocats).

L’acquisition de créances échues

Dans ce cas, l’entreprise vend le dossier à Intrum Justitia, qui devient le propriétaire officiel de la dette. Lors du recouvrement de cette dernière, l’entreprise initiale ne récupère qu’un pourcentage, le reste appartenant désormais à la société de recouvrement.

Et si Intrum Justitia prélève directement mon compte ?

Maintenant que le rôle de Intrum Justitia est plus clair, voyons comment il est possible qu’ils aient prélevé directement sur votre compte bancaire. Tout d’abord, essayez d’identifier à qui vous pouvez devoir de l’argent. Avez-vous reçu une lettre, ces derniers temps, vous demandant de régler un impayé ? Quelle que soit votre situation, un seul conseil, faites vite le nécessaire pour identifier le problème, le temps joue contre vous. Voici quelques situations classiques qui peuvent justifier votre surprise :

L’erreur administrative

Si l’erreur sur un nom arrive quelquefois, il est cependant plus compliqué de se tromper sur un numéro de compte. Cette erreur ne concerne donc, souvent, que la réception de courrier et non le prélèvement. Contactez-les immédiatement, et éclaircissez la situation.

Les délais de traitement des dossiers

Alors que vous avez oublié une facture datant de plusieurs mois, le traitement des dossiers étant relativement long, la relance de Intrum Justitia peut vous parvenir plusieurs mois après l’échéance de la facture.

Créance d’un de vos proches

Peut-être, un de vos proches a indiqué vos coordonnées lors de la première relance. Dans cette situation, prévenez Intrum Justitia que vous n’êtes pas le destinataire, que cette facture n’est pas à votre nom.

Astuce : n’ouvrez plus les courriers que vous recevez et qui sont destinés à cette personne. Ramenez-les au bureau de Poste en écrivant sur l’enveloppe la mention « n’habite pas à l’adresse indiquée ».

Vous avez déménagé

Vous n’avez peut-être pas fait votre changement d’adresse auprès de la Poste, vous n’avez, peut-être, donc pas reçu les courriers de relance précédents.

L’usurpation d’identité

Vous êtes victime d’une personne malhonnête qui a détourné votre identité pour la substituer à la sienne. Malheureusement de plus en plus fréquent, ce type de fraude peut engendrer des conséquences sur :

  • Vos comptes bancaires.
  • Des crédits (souscription de crédits à la consommation, renouvelables, voire immobiliers).
  • Des achats : par internet, le fraudeur peut commander, en utilisant vos coordonnées, sur des sites de vente en ligne, des objets, séjours ou matériel informatique, etc.
  • Vos commandes de chéquiers. Il peut se faire livrer un chéquier à votre nom et l’utiliser.

Toutes ces opérations étant faites à votre nom, vous en êtes donc officiellement responsable aux yeux de Intrum Justitia.

Dans ce cas, nous vous conseillons de suivre ces quelques conseils :

  1. Faites immédiatement opposition à vos cartes bancaires et chéquiers.
  2. Prévenez votre banque immédiatement.
  3. Munissez-vous de vos papiers d’identité et tous autres documents prouvant votre bonne foi.
  4. Portez plainte auprès de la police ou de la gendarmerie.
  5. Prévenez Intrum Justitia. Partenaires de spécialistes juridiques comme les avocats, non seulement, ils mettront votre dossier à jour, mais vous conseilleront aussi sur la démarche à suivre.

Vous êtes en retard

Dernière option, le prélèvement est justifié. Vous êtes en retard dans le règlement d’une facture et Intrum Justitia a prélevé la somme directement sur votre compte bancaire. Dans ce cas, assurez-vous que le dossier est définitivement clos.

Comment prendre contact avec Intrum Justitia ?

Pour avoir ou donner des informations

Que vous ayez identifié l’origine des relances que vous avez reçues ou pas, il est judicieux de prendre contact avec les services de Intrum Justitia directement. Cela gagne du temps et prouve votre bonne foi. Pour cela, plusieurs canaux s’offrent à vous.

  1. Demandez à Intrum Justitia de prendre contact avec vous via le formulaire prévu, à cet effet, sur leur site internet. Dans la section « espace client-débiteur », choisissez « envoyer un message » puis « je souhaite être recontacté ». Le site officiel est https://www.intrum.fr/vous-avez-un-impaye/. Votre identifiant se trouve sur les courriers, quant à votre mot de passe, tapez les cinq premières lettres de votre nom de famille en majuscules.
  2. Joignez-les par téléphone, leur numéro figure sur les relances que vous avez reçues. Munissez-vous de votre numéro de dossier que vous trouvez sur le même courrier.
  3. Rédigez un courrier que vous leur faites parvenir par voie postale. Là encore, notez impérativement votre numéro de dossier sur le courrier. Leur adresse est : Siège Intrum Justitia France — 97, allée Alexandre Borodine — CS 80008 – 69795 SAINT-PRIEST Cedex.

Pour payer ma créance

S’il s’avère que vous devez réellement le montant réclamé, voici ce qu’il faut faire pour le régler :

Rendez-vous sur le site https://www.intrum.fr/vous-avez-un-impaye/. Rentrez identifiant et mot de passe comme décrit précédemment pour accéder à votre espace personnel. Vous avez alors la possibilité de régler par carte bancaire directement.

C’est notamment valable pour toutes les sommes dues aux organismes comme Orange, SFR ou encore EDF.

À savoir que le règlement d’une communication mobile ne peut plus être réclamé au-delà d’un an (délai de prescription).

Les recours possibles

Dans le cas où la demande de Intrum Justitia n’est pas justifiée, vous devez les contacter et leur fournir les pièces nécessaires à la réaffectation de votre dossier, à savoir, selon le cas :

  • Copie de votre lettre de résiliation et de son accusé réception si vous avez mis fin à un abonnement, par exemple.
  • Copie du courrier de restitution d’un matériel que vous auriez rendu.
  • Copie de la version définitive de votre plan de surendettement.
  • Copie du jugement, en cas de mise sous tutelle, curatelle ou de liquidation judiciaire, avec la copie du jugement.

À savoir : le harcèlement est un délit. Si vous continuez de recevoir des lettres de relance et pensez en être victime, adressez-leur un courrier le stipulant.

Mises en demeure

Tout d’abord, attention, il existe plus sortes de mises en demeure dont les effets diffèrent.

La « mise en demeure de payer » reste, malgré tout, une simple lettre de relance, sans aucune autre valeur juridique.

L’« injonction de payer » quant à elle a une valeur juridique. Cela signifie alors que les discussions à l’amiable n’ayant pas abouti, Intrum Justitia a fait appel à un juge pour statuer. Demandez-leur alors une copie du jugement.

L’« avis de procédure judiciaire » vous indique que Intrum Justitia a mandaté un huissier pour recouvrer la somme due.

À lire aussi :

Logo Terre Auteur
Les conseils de Terre.tv

Votre guide de voyage pour la garantie d'un séjour réussi !

Sur le même thème :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.