Recevoir notre newsletter ?

Costa Rica : les différentes formules d’hébergement et hôtels

L'hébergement est le point essentiel pour établir le budget de votre voyage au Costa Rica. Si vous ne prenez pas le temps de choisir votre formule ou votre hôtel, vous pourriez effectivement avoir une drôle de surprise au moment de régler la facture ! Pour éviter ce type de désagrément, il est donc indispensable d'anticiper. Et bonne nouvelle : le pays étant très touristique, il offre une quantité appréciable de solutions. Petit prix, prestations de luxe, convivialité ou aventure : quelle que soit votre priorité, vous trouverez votre bonheur !

Hebergement Costa Rica

Les petits hôtels

Si vous recherchez un bon compromis entre confort et petit budget, les petits hôtels constituent la meilleure option. Si le charme n'est pas vraiment leur point fort, ces établissements vous offrent le confort de base : salle de bain privée et, généralement, climatisation. Comptez en moyenne 60 USD par nuit.

Les hôtels luxueux

La principale clientèle des hôtels de luxe est Nord-Américaine, et ces établissements souvent all inclusive offre une atmosphère typiquement américaine. C'est principalement dans les zones les plus touristiques qu'ils fleurissent. Vous y bénéficierez de tout le confort, et notamment de l'accès à différents restaurants et à une piscine. Côté budget, il faut compter en moyenne 100 USD pour une nuit en chambre double.

Les campings

Les campings sont peu répandus au Costa Rica : on en recense environ une soixantaine. Parmi eux, rares sont ceux qui offrent un réel équipement sanitaire et des infrastructures communes. Les terrains de camping se trouvent principalement dans les parcs nationaux. Et certains hôtels proposent également une aire de camping.

Au Costa Rica, le camping est donc sauvage. La pratique est très répandue, et c'est même un loisir très prisé le week-end. Elle demeure peu recommandée aux touristes, à moins que vous ne soyez vraiment expérimentés. Certes, le camping sauvage au Costa Rica n'est pas aussi dangereux qu'on peut l'entendre ou le lire parfois. Il n'en demeure pas moins que des précautions sont de mises. On évitera par exemple de planter la tente aux abords d'un cours d'eau fréquenté par les crocodiles, ou de s'enfoncer trop profondément dans la jungle. Le taux de vols tend aussi logiquement à être plus élevé dans les zones les plus touristiques.

Pour pratiquer le camping sauvage, il convient donc de faire preuve de prudence élémentaire, et notamment :

  • Être bien équipé ;
  • Prendre conseil auprès de la population locale pour choisir son emplacement ;
  • Respecter les zones d'interdiction de camping sauvage ;
  • Faire preuve de prudence face à la faune et à la flore locales.

Les auberges de jeunesse et hostels

Dans la catégorie des hébergements bon marché, vous pouvez opter pour les auberges de jeunesse ou les hostels (à ne pas confondre avec les hôtels !). Ces établissements proposent des dortoirs accueillant 4 à 10 personnes, mais aussi des chambres doubles ou simples. Les sanitaires et le réfectoire sont communs. Il s'agit donc d'une bonne option pour visiter le pays sans exploser le budget : compter 15 $ par personne en moyenne en dortoir, et 30 $ pour une chambre double.

Ce type d'hébergement se révèle aussi très convivial. Et c'est souvent une excellente occasion d'enrichir votre périple en faisant de belles rencontres. Attention, toutefois : le confort peut parfois laisser à désirer. Et il est courant de manquer d'eau chaude pour la douche !

Les cabinas

La cabina est un hébergement très répandu au Costa Rica. À mi-chemin entre petit hôtel et auberge de jeunesse, ces petits établissements peuvent se définir comme des pensions de famille. Comptant généralement moins d'une dizaine de chambres, ils vous offrent à la fois un accueil chaleureux et beaucoup de convivialité. En effet, vous disposerez d'une chambre individuelle et d'une salle de bain privée, et vous bénéficiez d'un libre accès à la cuisine. Ces établissements pleins de charme vous proposent par ailleurs des options appréciables, notamment l'accès internet et le petit déjeuner.

Prudence, toutefois : les cabinas sont désormais bien connues – et très prisée ! – des touristes. Aujourd'hui, certains établissements ont élevé le niveau de prestations... et leurs tarifs ! L'appellation "cabina" ne suffit donc plus à vous garantir un tarif raisonnable.

Hébergement en écolodge

Les écolodges sont des hébergements réservés aux voyageurs qui sont prêts à débourser un tarif conséquent. Ils sont d'ailleurs très fréquentés par les jeunes couples qui souhaitent s'offrir une lune de miel inoubliable. Ces maisonnettes s'élèvent dans la nature, et elles constituent le spot parfait pour profiter à loisir d'un décor luxuriant. On les trouve souvent à proximité des plages, et ces logements pleins de charme peuvent constituer le spot idéal pour concilier farniente et rando lors de votre séjour.

Les bungalows peuvent accueillir généralement 2 à 4 personnes, et il faut compter environ 200 USD par nuit. Il est à noter que certains établissements proposent un tarif de base et un supplément (autour de 20 USD) par nuit et par personne.

Si le tarif d'un séjour en écolodge est élevé, n'hésitez pas à vous y prendre tôt et à guetter les sites de vente privée et les comparateurs de prix : vous y dénicherez régulièrement des offres intéressantes !

Chez l’habitant

L'option la moins chère – et la plus enrichissante – c'est bien entendu de loger chez l'habitant. D'autant que les Costaricains se font un plaisir de vous faire découvrir leur mode de vie, la nourriture locale, mais aussi de vous indiquer leurs spots préférés, souvent loin des sentiers battus touristiques !

À moins d'avoir des contacts sur place, le plus simple est de passer par des sites et applications spécialisés, comme https://www.couchsurfing.com ou une variante : https://www.homeexchange.fr, qui vous permet de profiter de votre séjour en toute indépendance, tout en  résidant dans la maison d'un particulier.

Airbnb

Sur Airbnb, la vedette, c'est la cabane dans les arbres (Tree House). De la cabane authentique à la cabane luxueuse, il y en a pour tous les goûts... et pour tous les budgets (à partir de 50 USD environ). Vous pouvez dénicher des logements vraiment originaux, notamment des dômes dans la jungle, qui vous permettent de profiter d'une nuit dans un environnement sauvage en toute sécurité.

Certains hôtes vous proposent par ailleurs des expériences intéressantes : randonnée à la rencontre du paresseux, découverte de spots cachés, exploration urbaine...

Quand partir au Costa Rica selon la fréquentation ?

La haute saison

La haute saison s'étend du mois de décembre au mois d'avril. Il s'agit de la saison sèche. Attention, toutefois... si la saison se prête bien à la fréquentation des plages, cela ne signifie pas pour autant qu'il n'y aura pas de précipitations du tout !

Au cours de la saisons sèche, les hébergements sont pris d'assaut. D'autant que les Costaricains aussi prennent la route des stations balnéaires ! Si vous souhaitez partir à cette période, il est recommandé de réserver votre hébergement au plus tôt. Sachez par ailleurs qu'à cette époque de l'année, certains établissements instaurent une durée de séjour minimale (généralement 2 à 3 nuits).

ATTENTION : la période de Noël et la Semaine Sainte constitue une période très particulière. Au cours de ses 3 semaines (peak season), les tarifs augmentent considérablement, passant parfois du simple ou double... littéralement !

La saison intermédiaire

Comme son nom l'indique, la saison intermédiaire se situe entre la saison sèche (haute saison) et la saison des pluies (basse saison) :

  • De mai à juillet ;
  • De novembre à fin décembre.

Au cours de ces périodes, les tarifs tendent à devenir plus intéressant. Le temps se montre quant à lui plus capricieux, et les précipitations sont fréquentes. Cela peut donc compliquer les déplacements, car les routes et sentiers de randonnées sont boueux. Financièrement, cette période peut être intéressante : à vois en fonction des activités et excursions qui vous tentent !

La basse saison

La basse saison est la saison des pluies. Elle s'étend du mois d'août au mois d'octobre. Le prix des hébergements baisse considérablement et certains établissements sont même fermés. D'un point de vue touristique, la saison n'est cependant pas très appropriées, puisque les déplacements et les activités sont limités. Une exception, cependant : les surfeurs. Car c'est la saison des vagues sur la côte Pacifique ! Parmi les spots les plus appréciés (du Nord au Sud) : Ollie’s Point, Witches Rock, Tamarindo, Nosara, Santa Teresa, Jaco, Quepos et Dominical.

Attention aux taxes !

Généralement, les hébergeurs affichent des tarifs hors taxe. Pour ne pas vous louper sur votre budget, pensez à systématiquement ajouter 13% au prix affiché.

À lire aussi :

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.