Assurance obsèques : qu’est-ce qu’un contrat en capital ?

Le décès d’une personne chère est déjà une douloureuse épreuve pour les proches. C’est pourquoi de nombreuses personnes, souhaitant leur épargner tout souci financier, prévoient le financement de leurs funérailles en souscrivant un contrat d’assurances obsèques en capital.

Assurance Obsèque

Le principe

Ce qui vous importe avant tout, c'est de ne pas laisser votre famille payer vos obsèques. En effet, leur coût moyen, de l'ordre de 4.500 euros, est loin d'être négligeable. Dans ce cas, souscrivez une assurance obsèques et choisissez un contrat en capital.

À votre décès, l'assureur verse le capital convenu au bénéficiaire désigné dans le contrat. Celui-ci est librement désigné par l'assuré ; il s'agit le plus souvent d'un proche ou, du moins, d'une personne de confiance.

Mais le souscripteur peut également désigner un opérateur funéraire comme bénéficiaire. Il peut d'ailleurs y en avoir un ou plusieurs. Si l'assuré en désigne plusieurs, il peut prévoir une certaine hiérarchie entre eux ou décider que chacun ne recevra que la part du capital qu'il a décidé de leur attribuer.

Les avantages de cette formule

Le principal avantage de ce contrat en capital est que vous déchargez vos proches de tout souci financier. Vous avez donc l'esprit tranquille, en pensant que votre entourage n'aura pas à ponctionner sur son budget, ou même à s'endetter, pour financer vos funérailles.

Par ailleurs, vous êtes assuré que le capital souscrit servira bien à cette fin. En effet, seul un éventuel surplus, une fois les obsèques payées, peut être utilisé par le bénéficiaire comme bon lui semble.

Des limites cependant

Le contrat en capital comporte cependant certains inconvénients. En premier lieu, il ne prévoit que le financement des obsèques. Toutes les démarches à accomplir pour régler leur déroulement restent donc à la charge de vos proches.

Par ailleurs, le capital est souvent souscrit bien avant le décès. Il est donc essentiel de savoir quel type d'obsèques on souhaite et, en fonction de ce choix, de consacrer assez d'argent à leur financement.

Malgré cette précaution, et compte tenu de l'augmentation presque inévitable des prix, la somme prévue peut s'avérer insuffisante pour payer les funérailles.

Il est vrai que les assureurs prévoient souvent une revalorisation régulière de ce capital. Il faut seulement s'assurer qu'une telle clause figure bien au contrat.

Le choix du type de cotisations

Quelle que soit la formule d'assurance obsèques retenue, il faut choisir le type de cotisations que vous allez payer à l'assureur.

Ce choix dépend en partie de l'âge de l'assuré. S'il est âgé, il a tout intérêt à choisir la formule de la prime viagère. En effet, comme son nom l'indique, elle doit être versée jusqu'au décès du souscripteur.

Par contre, s'il choisit cette formule, un assuré plus jeune risque de payer à l'assureur une somme plus importante que le capital prévu. Il est donc préférable, dans son cas, de verser une cotisation unique, payable en une seule fois, ou une prime temporaire, versée, sur une période définie, tous les mois ou tous les trimestres par exemple.

À lire aussi :

Logo Terre Auteur
Les conseils de Terre.tv

Votre guide de voyage pour la garantie d'un séjour réussi !

Sur le même thème :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires