Japon

Comment se déplacer au Japon ?

Déplacement Japon
© Istock

Lors de la préparation de votre voyage au Japon, il faudra impérativement que vous réfléchissiez au type de transport que vous allez utiliser une fois sur place pour vous déplacer à travers le pays. Comme vous allez le constater, les moyens de transports ne manquent pas au Japon. Il y en pour tous les goûts et pour tous les budgets.

Le train

Train Japon
© Istock

Le train est probablement le mode de transport le plus répandu au Japon. Pratique et économique (à condition de bien préparer son voyage), le réseau ferroviaire japonais est considéré comme l’un des plus efficaces au monde. Les trains sont rapides, très fréquents et surtout, ils sont toujours à l’heure.

Si vous décidez de voyager au Japon en utilisant seulement le train pour vous déplacer, sachez que vous n’aurez aucun problème à rejoindre les différentes régions du pays puisque le réseau ferroviaire couvre l’ensemble du territoire.

Le réseau Japan Railways (JR), la compagnie nationale, dessert tout le pays et comprend 6 compagnies ferroviaires différentes.

Il existe également des lignes privées dans chaque grande ville qui se révèlent tout aussi efficaces que celles du réseau JR.

Si vous avez la possibilité d’acheter vos billets sur place dans les distributeurs automatiques des gares, l’option la plus intéressante pour les voyageurs est souvent d’acheter le JR Pass avant l’arrivée au Japon.

Le JR Pass

Jr Pass
© Istock

Le JR Pass, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’un forfait de la compagnie Japan Railways, réservé aux touristes uniquement, qui permet de se déplacer en illimité sur tout le réseau JR (train, métro, bus et ferry) pendant votre voyage au Japon.
Si vous prévoyez de beaucoup vous déplacer au Japon, il permet de réaliser des économies considérables, mais aussi de gagner du temps puisque vous n’aurez pas à acheter systématiquement un titre de transport à chaque fois que vous souhaitez prendre le train.

Pour vous procurer le JR Pass, pensez-à vous y prendre plusieurs jours voire semaines avant votre voyage, dans votre pays de départ. Vous recevrez alors à votre domicile un voucher qu’il vous faudra échanger à votre arrivée au Japon, à l’aéroport ou dans une gare, contre votre JR Pass.

Lors de votre achat du JR Pass en ligne, vous aurez la possibilité de sélectionner sa durée de validité : 7 jours, 14 jours ou 21 jours selon la durée de votre voyage. Pour de plus longs séjours, qui doivent cependant être inférieurs à 90 jours, il est possible de cumuler plusieurs JR Pass.

Vous devrez également choisir la classe désirée :

  • Green class, la première classe
  • Ordinary, la classe économique
Tarifs du JR PassGreen ClassOrdinary
JR Pass 7 jours¥ 39 600 (soit 295€)¥ 29,650 (soit 245€)
JR Pass 14 jours¥ 64 120 (soit 525€)¥ 47,250 (soit 387€)
JR Pass 21 jours¥ 83 390 (soit 683€)¥ 60,450 (soit 495€)

Dans la majorité des cas le JR Pass reste l’option la plus économique pour voyager au Japon. À vous de calculer s’il sera rentable en fonction de l’itinéraire que vous avez prévu, mais, à moins de rester 15 jours seulement à Tokyo, il semble être rentable rien qu’avec un trajet Aéroport-Tokyo et Tokyo-Kyoto.

Si votre itinéraire se concentre davantage sur une région en particulier plutôt que sur l’ensemble du territoire, il existe également des pass JR régionaux :

  • Pour la région de Kyoto-Osaka-Nara : le Kansai Area Pass
  • Pour l’est du Japon (autour de Tokyo) : le JR East Pass
  • Pour la région du Kansai : le JR West Kansai Area Pass et le JR Kansai Wide Area Pass
  • Pour la région autour de Osaka et Hakata : le JR West San-yo AreaPass
  • Pour l’île de Kyushu : JR Kyushu Rail Pass

Les types de train

Shinkansen © Istock
Shinkansen © Istock

Lorsque vous vous déplacerez au Japon, vous constaterez que les trains se suivent, mais ne se ressemblent pas. Voici ceux que vous pourrez découvrir lors de votre voyage :

  • le Shinkansen
    Sans doute le plus célèbre de tous, le Shinkansen est l’équivalent de notre TGV. Avec son profil ultra moderne et effilé, le Shinkansen, géré par JR, est un train où le service et le confort sont impeccables.
    Les places doivent être réservées dans la plupart des wagons, à l’exception de 3 voitures qui permettent aux voyageurs de dernière minute de monter à bord sans avoir de place attitrée.
  • Le kyuko, le train express.
  • Le kaisoku, le train semi-express.
  • Le tokkyu, le deuxième train le plus rapide après le Shinkansen.
  • Le futsu, le train local qui s’arrête à toutes les stations.

Le métro

Metro Japon
© Istock

Dans les grandes villes, si vous souhaitez soulager un peu vos pieds, une grande partie de vos déplacements devra se faire en métro. Au Japon, les métros sont ultra modernes, propres, silencieux et fréquents. Contrairement à ce que l’on pourrait croire et malgré le nombre impressionnant de lignes, notamment à Tokyo, il est très facile de se repérer dans le métro japonais. Tout y est bien indiqué, les noms des stations sont écrits en japonais, mais aussi dans l’alphabet romain, et dans les wagons, une voix annonce systématiquement la prochaine station en anglais.
Si vous bénéficiez d’une connexion internet, l’application Google Maps est particulièrement utile puisqu’elle vous donne toutes les indications nécessaires pour vous déplacer et vous repérer dans le métro.

Concernant les tarifs, il faut savoir que le prix du ticket de métro sera proportionnel au nombre de kilomètre que vous allez parcourir. Le premier prix est donc fixé à 130 ¥ (soit 1,06€). Si vous possédez un JR Pass, vous n’aurez pas accès à la totalité des lignes, mais à Tokyo par exemple, vous pourrez circuler en illimité sur la Yamanote Line qui dessert les principaux points d’intérêt de la ville.

Pour acheter un billet de métro, il faudra vous rendre dans une station et payer à un guichet automatique. Notez qu’il est possible d’acheter des cartes prépayées (SUICA ou PASMO) pour gagner du temps, dans le cadre d’un séjour prolongé en ville. Pour Tokyo, il est également possible d’acheter le Tokyo Subway Day Ticket, pour un ticket de métro journalier jusqu’à 1, 2 ou 3 jours dans la capitale.

Quelques règles sont à connaître avant d’emprunter le métro japonais :

  • On se place à gauche dans les escaliers et les couloirs (sauf à Osaka où c’est l’inverse)
  • On fait la queue pour rentrer dans le wagon
  • On veille à laisser les sièges prioritaires libres pour les personnes âgées, les femmes enceintes, etc.
  • On ne parle pas fort et on ne mange pas

La voiture

Conduite Japon
© Istock

Nombreux sont les touristes qui décident de louer une voiture pour visiter le Japon. Cette option n’est pas forcément la plus économique, mais elle permet davantage de liberté et de flexibilité. La voiture peut également être une bonne idée dans le cas d’un voyage en groupe, cela permet ainsi de partager les frais.
Mais avant de chercher à louer un véhicule pour votre voyage au Japon, il y a tout de même plusieurs choses à prendre en compte.

Le permis de conduire

Le permis international délivre par les autorités françaises, belges ou suisses, n’est pas valable au Japon. Pour avoir le droit de conduire sur l’archipel, il faudra donc vous munir de votre permis national français (et de votre passeport valide), que vous ferez traduire sur place dans un bureau de la Japan Automobile Federation. Il est également possible de faire cette démarche plusieurs semaines à l’avance depuis votre pays de départ, mais sachez que cette option, offerte par certaines agences de voyage, coûte beaucoup plus chère.

La conduite

Au volant, les japonais sont relativement prudents et le code de la route est bien respecté et simple à comprendre, cependant pensez que la conduite se fait à gauche au Japon. Il est donc très important de rester vigilant et de s’accorder un petit temps d’adaptation.

Les panneaux de signalisation

Dans les grandes villes et leurs agglomérations, les panneaux sont en japonais, mais aussi adaptés à notre alphabet. En revanche, c’est dans les zones rurales que cela se complique et où vous risquez de trouver des panneaux en japonais uniquement. La meilleure solution pour palier à ce problème ? Utiliser un GPS.

Le budget d’une location de voiture au Japon

Ce budget peut varier selon plusieurs critères : le type de véhicule souhaité, la durée de la location, la saison, le lieu de restitution de la voiture, etc.

Il faut savoir qu’en comparaison au train, notamment avec le JR Pass, la voiture n’est pas considérée comme un moyen de transport économique. Ainsi, il faudra compter environ  8 000 ¥ (soit 70€) par jour pour une simple voiture compacte. À cela s’ajoute environ 1 000 ¥ (8€) par jour d’assurance obligatoire ainsi que les frais d’essence, de parking et de péages (très chers au Japon). Par exemple, un trajet Tokyo-Kyoto revient à plus de 10 000 ¥ (soit environ 80€). Quant à l’essence, le litre revient en moyenne à 141 ¥ (soit 1,17€).

Le bus

Bus Japon
© Istock

À l’image du pays, et de tous les autres types de transports en commun, le bus est une option sûre, moderne et efficace. Il est possible de l’utiliser pour des déplacements en ville, mais aussi pour de plus longues distances si nécessaire.
Si ce n’est pas forcément le moyen le plus rapide de se rendre quelque part, le bus reste parfois la seule solution possible selon les régions.

La compagnie de bus Willer Express vend notamment un Japan Bus Pass, qui peut être une bonne alternative au JR Pass pour les voyageurs ayant un budget plus serré. Ce forfait constitue un gain de temps et d’argent, puisque certains trajets peuvent se faire de nuit, ainsi vous n’aurez pas besoin de réserver un hébergement.
Le Japan Bus Pass revient à 12 800 ¥ (soit 104€) pour 3 jours ou 15 300 ¥ (soit 125€) pour 5 jours.

L’avion

Aéroport Japon Osaka
© Istock

Si vous souhaitez couvrir une grande partie du territoire japonais, mais que vous n’avez pas beaucoup de temps devant vous, l’avion est une solution intéressante.
Plus rapide que le train et pas forcément plus couteux, l’avion vous permettra de découvrir les îles nippones, notamment les préfectures de Kagoshima et d’Okinawa.

En terme de compagnies, vous pourrez voyager avec Japan Airlines ou All Nippon Airways qui figurent parmi les meilleures au monde, ou pour l’une des nombreuses compagnies low-cost qui ont récemment vu le jour tel que Jetstar, Air Do, Peach ou encore Vanilla Air.

Le bateau

Le Japon étant composé de plusieurs îles, un des moyens les plus pratiques de se déplacer dans l’archipel est le bateau. Moins rapide que le train, le bateau a surtout l’avantage d’être beaucoup plus abordable financièrement.
Il est possible d’emprunter le bateau pour une simple traversée, comme par exemple pour se rendre sur l’île de Miyajima, mais aussi pour effectuer une croisière sur une plus longue durée, une façon originale et agréable de découvrir le Japon.

Le taxi

Taxi Japon
© Istock

Prendre le taxi au Japon coûte assez cher, mais ce mode de transport peut parfois se révéler bien pratique. C’est le cas lorsque vous avez des valises à transporter, si vous voyagez en groupe, vous pourrez ainsi vous partager les frais du taxi, ou encore dans le cas où vous rateriez le dernier train de nuit.

Au Japon, les taxis sont reconnaissables par la marque et la couleur des voitures, le plus souvent des Toyoto Crown noires ou jaunes. Pour les appeler, il vous suffit de lever la main comme on le ferait n’importe où ailleurs.
Pour savoir si le taxi est libre ou occupé, il faut simplement vérifier la petite enseigne qui se trouve à droite du pare-brise : elle est rouge si le taxi est occupé, verte s’il est libre.

Concernant le prix, environ 700 ¥ sont facturés dès que vous vous installez dans le taxi, puis chaque kilomètre parcouru revient à 400 ¥ en moyenne. La note peut donc vitre être très salée.
Alors oui, le taxi reste un moyen de transport coûteux, mais cela se justifie aussi par la qualité du service. En effet, les taxis japonais sont propres et ponctuels, les banquettes sont recouvertes de dentelle, les chauffeurs portent un uniforme et sont d’une grande politesse, les véhicules sont automatisés (vous n’aurez pas à ouvrir ou fermer votre portière), et vous ne risquez pas de vous faire arnaquer !

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.