Japon

Que faire à Kyoto ? 25 choses incontournables à faire

Difficile d’imaginer un voyage au Japon sans découvrir la ville de Kyoto, véritable capitale culturelle et religieuse du pays. Située sur l’île principale d’Honshu, dans la région du Kansai, Kyoto est entourée par les montagnes. Elle offre à ses visiteurs un cœur urbain dans un écrin de nature avec des paysages à couper le souffle où les traditions sont encore bien présentes.

Kyoto
© Istock

Loin d’être une petite ville, l’ancienne capitale du Japon (de 794 à 1868) compte près de 1,5 million d’habitants et abrite de nombreux sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Kyoto est notamment connue pour être la ville des temples et des sanctuaires puisqu’elle en compterait près de 2000 au total !

Si vous prévoyez de passer quelques jours à Kyoto, voici une liste de 25 idées de visites.

1.      Kinkaku-ji, le temple du Pavillon d’Or

Le Kinkaku-ji, qui est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, est le lieu le plus visité de la ville. Véritable emblème de Kyoto, ce somptueux temple bouddhiste possède la particularité d’être recouvert de feuilles d’or, à l’exception de son rez-de-chaussée qui, lui, est en bois.
La balade à la découverte du Kinkaku-ji vous emmène à travers une végétation luxuriante découvrir le temple trônant fièrement au milieu d’un étang sur lequel il se reflète.
L’intérieur n’est malheureusement pas accessible aux visiteurs, on se contente alors de l’admirer de loin, ce qui est déjà pas mal. Prévoyez de vous y rendre le plus tôt possible, si vous souhaitez éviter la foule et flâner tranquillement dans ses magnifiques jardins.

Le temple Kinkaku-ji est ouvert tous les jours de 9h à 17h.
Adresse : 1 Kinkakujicho, Kita-ku, Kyoto
Tarifs : adulte - 400 yens (
3,30€) | enfant - 300 yens (2,45€)

Kinkaku Ji
© Istock

2.      La bambouseraie d’Arashiyama

À l’est de Kyoto, dans le quartier d’Arashiyama se trouve un petit coin de nature qui attire les touristes du monde entier : sa bambouseraie. Ce site, aussi connu sous le nom de bambouseraie de Sagano, fait partie des incontournables à découvrir à Kyoto.
Un sentier de 500m permet aux visiteurs d’arpenter le cœur de cette magnifique forêt de bambous. Cette plante, symbole de force et de prospérité, mesure parfois plusieurs dizaines de mètres de haut. Levez la tête pour les admirer et prêtez attention au son du vent s’engouffrant dans leurs cimes. C’est tout simplement envoûtant !
Néanmoins, à moins de venir très tôt le matin (aux alentours de 6 ou 7h), il faudra savoir faire abstraction de la foule, toujours très importante sur place.

Visite libre et gratuite.
Adresse : 68 Susukinobaba-cho, Saga, Tenryuji, Ukyo-ku, Kyoto.

Arashiyama
© Istock

3.      La montagne aux singes

Profitez de votre visite d’Arashiyama, pour découvrir la montagne aux singes située à proximité de la bambouseraie, de l’autre côté du pont Togetsuyko. Dans le parc d'Iwatayama, vous pourrez faire la rencontre des nombreux singes qui habitent la montagne. Contrairement à un zoo, les singes sont ici en totale liberté et ne sont pas enfermés dans des cages. C’est plutôt l’inverse à vrai dire, puisque les visiteurs doivent pénétrer à l’intérieur d’une petite cabane grillagée s’ils souhaitent donner à manger aux macaques japonais.
Une petite marche à travers la forêt permet d’accéder au plateau où se trouve la grande majorité des singes afin de pouvoir les observer de très près. Mais ce n’est pas tout, une fois en haut, vous pourrez également profiter d’un superbe panorama sur Kyoto.

Le parc est ouvert tous les jours de 9h à 17h.

Adresse : 8 Gennrokuyamacho, Nishikyo-ku, Kyoto
Tarifs : adulte - 550 yens (4,50€) | enfant 250 yens (2€)

Singes
© Istock

4.      Le quartier de Gion

Gion est le quartier historique de Kyoto. C’est là que vous pourrez découvrir le Kyoto ancestral avec ses petites maisons traditionnelles, ses boutiques en bois, ses nombreuses maisons de thé et ses restaurants. Mais Gion, c’est aussi le quartier où vous aurez le plus de chance de croiser les énigmatiques et discrètes geishas. Visiter le quartier de Gion, c’est comme faire un voyage dans le temps et découvrir le Japon d’antan. Nous vous recommandons particulièrement de flâner sur l’avenue Shijo, où vous trouverez de nombreuses petites boutiques, ou encore d’emprunter la rue Hanami-koji avec ses nombreux restaurants. À proximité du quartier de Gion, ne manquez surtout pas l’étroite rue Pontocho et son atmosphère hors du temps, particulièrement belle à la tombée de la nuit.

Japon Tradition
© Istock

5.      Le château Nijō-jō

Le château Nijō-jō, situé dans le centre de Kyoto, a été construit en 1603 pour le premier shogun de la période Edo. Ce château constitue une véritable démonstration du prestige et du pouvoir des Tokugawa. Il est composé de deux palais principaux : Ninomaru et Honmaru. S’ils sont magnifiques de l’extérieur, leurs intérieurs ne sont pas en reste avec leurs superbes panneaux de bois peints représentant la nature (animaux, fleurs, plantes…).

Enfin, ne partez pas sans vous balader dans les somptueux jardins qui abritent notamment des cerisiers, des pins, des pruniers ou encore des gingkos.

Le chateau Nijō-jō est ouvert tous les jours de 8h45 à 17h. En juillet/août et décembre/janvier, le château est fermé le mardi.
Adresse : 541 Nijojo-cho, Horikawa-nishiiru, Nijo-dori, Nakagyo-ku, Kyoto-shi
Tarif : 620 yens (5€)

Nijo Jo
© Istock

6.      Le sanctuaire Yasaka-jinja

C’est dans le quartier de Gion, à l’extrémité de l’avenue Shijo-dori, que se trouve ce sanctuaire shinto. Le sanctuaire Yasaka-jinja, aussi appelé sanctuaire de Gion, est un des plus modestes de Kyoto. On vous recommande de le découvrir de nuit, lorsque les nombreuses lanternes sont éclairées et confèrent au site une ambiance magique.
Érigé à partir du VIIᵉ siècle et dédié au dieu des tempêtes, ce sanctuaire est un lieu privilégié des japonais qui viennent y faire sonner la cloche pour attirer la bonne fortune.

Le sanctuaire Yasaka-jinja est accessible en tout temps.
Adresse : 625 Nord de Gion-cho, Higashiyama-ku, Kyoto

Tarif : gratuit

Yasaka Jinja
© Istock

7.      Saiho-ji, le temple des mousses

Visiter celui que l’on appelle plus communément Kokedera, « le temple des mousses », constitue une véritable expérience culturelle. Situé à l’ouest de Kyoto, Saiho-ji abrite un jardin exceptionnel composé de 120 espèces de mousses. Un véritable bijou classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Au-delà de la beauté des lieux, vous aurez l’occasion de participer à certaines activités bouddhistes comme recopier un sutra (les enseignements du Bouddha) avec un pinceau de calligraphie ou écrire des prières sur un morceau de bois.
Afin de préserver la beauté des jardins, ce temple hors du commun n’est plus accessible librement. Si vous souhaitez le visiter, il faudra vous y prendre à l’avance et réserver une date en envoyant une lettre postale à l’adresse suivante : Saihoji Temple, 56 Jingatani-cho, Matsuo, Nishikyo-ku, Kyoto, 615-8286, Japan.

Tarif : une donation de minimum de 3 000 yens (soit 24,40€) par personne est exigée.

Saiho Ji Sanctuaire
© Istock

8.      Le Chemin de la philosophie ou Tetsugaku-no-michi

Particulièrement agréable au printemps lorsque les cerisiers sont en fleurs ou à l’automne quand les érables se parent de rouge, le Chemin de la philosophie constitue une agréable promenade de 1,5 kilomètre, le long du canal du lac de Biwa. Cette balade vous permettra de faire une pause nature et relaxante tout en découvrant au passage les quelques temples qui la bordent comme le Nanzen-ji, le Reikan-ji ou encore le Ginkaku-ji. Il s’agit d’une balade très réputée à Kyoto dont le cadre se prête parfaitement à la contemplation et à la méditation. Une vraie bouffée d’oxygène !

Chemin De La Philosophie
© Istock

9.      La gare de Kyoto

Si vous arrivez en train à Kyoto, elle est probablement la première chose que vous verrez. La gare de Kyoto est un véritable monument à elle toute seule où vous trouverez notamment un théâtre, l’office du tourisme, des galeries commerçantes, des restaurants et même un jardin suspendu ! Inaugurée en 1997, cette gare incroyable de 15 étages est le fruit de l’architecte Hara Hiroshi, aussi à l’origine de l’Umeda Sky Building d’Osaka.
Même si vous n’avez pas de train à prendre, nous vous conseillons vraiment de découvrir cette gare incroyable, la deuxième plus grande du pays.

La gare de Kyoto est ouverte tous les jours, la plupart des commerces sont ouverts de 10h à 22h.

Adresse : Higashishiokoji Kamadonocho, Shimogyo Ward, Kyoto
Accès libre

Gare De Kyoto
© iStock

10.  Kiyomizu-dera, le temple de l’eau pure

De passage à Kyoto, vous ne devez rater la visite du Kiyomizu-dera sous aucun prétexte ! Situé dans le quartier historique de Higashiyama, il est sans doute le plus connu des temples de l’ancienne capitale. Construit en 780 sur une colline, Kiyomizu-dera comprend à la fois des temples bouddhistes, un sanctuaire shinto et une magnifique pagode. Depuis le bâtiment principal soutenu par plus de 100 piliers, vous découvrirez une vue magnifique sur la ville de Kyoto que l’on vous recommande particulièrement au moment du coucher du soleil.
Sur place, ne manquez pas de boire une gorgée de l’eau de la cascade d’Otowa, selon les croyances, elle apporterait de nombreux bienfaits.

Kiyomizu-dera s’ajoute à la longue liste des sites de Kyoto inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Kiyomizu-dera est ouvert tous les jours de 6h à 18h.

Adresse : 294 Kiyomizu 1-chome, Higashiyama, Kyoto
Accès libre

Kyumisu Dera
© Istock

11.  Le marché de Nishiki

Un petit creux ? Envie de découvrir les spécialités locales ? Alors rendez-vous au marché de Nishiki dans le centre de la ville, pour découvrir « le ventre de Kyoto ». Le long de cette étroite allée qui s’étend sur 400m se trouvent plus de 100 commerces et artisans qui raviront vos papilles. Attendez-vous à y voir beaucoup de monde car ce marché est un incontournable de la ville, mais prenez le temps de flâner d’un étal à l’autre, de goûter les mets proposés ou encore de ramener des souvenirs de votre voyage comme du thé, des baguettes ou un éventail par exemple. Si vous souhaitez tester le produit phare du marché de Nishiki, vous devez déguster un tsukemono, une recette de cornichon ancestrale.

Le marché de Nishiki est ouvert tous les jours de 9h à 18h (en fonction des magasins).

Adresse : Nishikikoji-dori entre Teramachi & Takakura, Nakagyo ku, Kyoto
Accès gratuit

Marché De Nishiki
© Istock

12.  Ginkaku-ji, le temple d’argent

Le temple d’argent est un des incontournables de Kyoto. Fait de bois laqué, entouré d’un magnifique jardin zen et orné de mousses et de bambous, Ginkaku-ji constitue un site merveilleux et hors du temps à ne pas rater ! Facilement accessible par le Chemin de la philosophie, Ginkaku-ji n’a rien à envier au temple du Pavillon d’Or, pourtant plus connu, et a l’avantage d’être beaucoup moins fréquenté, ce qui rend la visite plus agréable. Il s’agit d’un site, une fois de plus, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, une véritable merveille qui appelle à la détente et à l’évasion.

Ginkaku-ji est ouvert tous les jours de 8h30/9h à 16h30/17h.

Adresse : 2 Ginkakujicho, Sakyo-ku, Kyoto

Tarif : 500 yens (soit environ 4€)

Ginkaku Ji
© Istock

13.  Le sanctuaire de Fushimi Inari Taisha

Il est probablement le sanctuaire le plus connu du Japon et le site le plus visité de Kyoto. Célèbre dans le monde entier, Fushimi Inari Taisha constitue une succession de plus de 10 000 torii vermillon dispersés sur le Mont Inari. Ces torii forment un couloir géant de près de 4km qui transporte chaque visiteur dans un monde spirituel merveilleux. Ce sanctuaire, dédié à Inari, la déesse du riz, et plus largement à la prospérité, fut construit en 791.
Il s’agit d’un endroit unique au monde, très prisé par les touristes, alors privilégiez une visite tôt le matin pour pouvoir en profiter dans des conditions plus agréables. Ne manquez pas non plus de vous éloigner du sentier habituel pour explorer la végétation luxuriante de la forêt, elle aussi vaut le détour !

Le sanctuaire Fushimi Inari Taisha est ouvert tous les jours 24h/24.

Adresse : 68 Fukakusa Yabunouchicho, Fushimi Ward, Kyoto

Accès gratuit

Temples Kyoto

14.  La tour de Kyoto

À l’image de nombreuses autres villes du Japon, Kyoto aussi possède sa propre tour d’observation. Si son architecture moderne dénote dans le paysage urbain de l’ancienne capitale, elle constitue un passage obligé pour les visiteurs qui souhaitent prendre un peu de hauteur.
Située face à la gare, la tour de Kyoto, construite en 1964, se dresse à 131m de haut et constitue l’édifice le plus haut de la ville. L’observatoire de la tour offre une vue imprenable sur Kyoto et permet même, par temps clair, d’apercevoir la ville d’Osaka. À l’intérieur de la tour, vous découvrirez de nombreux restaurants et boutiques, un centre d’information et même un sento, les bains publics japonais.

La tour de Kyoto est ouverte tous les jours de 9h à 21h.

Adresse : Shichijo-sagaru Karasuma-dori,Shimogyo-ku 600-8216
Tarifs pour accéder à l’observatoire : adulte - 800 yens (6,50€) | enfant - 550 yens (4,50€)

Tour De Kyoto
© Istock

15.  Le temple de Tenryu-ji

Le quartier d’Arashiyama compte de nombreux points d’intérêt dont le temple bouddhique zen de Tenryu-ji fait partie. Situé tout près de la célèbre bambouseraie, vous ne pourrez pas le rater ! Très réputé au Japon, le temple séduit tout de suite les visiteurs grâce à ses somptueux jardins, particulièrement beaux à l’automne lorsque les feuilles des érables commencent à rougir. L’intérieur n’est pas en reste puisque vous pourrez notamment y découvrir une superbe peinture du dragon céleste au plafond du Hatto.

Le temple de Tenryu-ji est ouvert tous les jours de 8h30 à 17h/17h30.

Adresse : 68 Susukinobaba-cho Saga, Tenryuji, Ukyo-ku, Kyoto
Tarif : 600 yens (4,90€)

Tenryu Ji
© Istock

16.  Le musée national de Kyoto

Entre la visite de deux temples, venez découvrir le musée national de Kyoto inauguré en 1897. Ce musée rassemble une collection de plus de 10 000 pièces et met à l’honneur l’art asiatique. Il comporte plusieurs sections consacrées à la sculpture, à la calligraphie, aux textiles, à la peinture, aux céramiques ou encore à l’archéologie qui raviront les férus d’art.

Le musée national de Kyoto est ouvert tous les jours, sauf le lundi, de 9h30 à 17h.

Adresse : 527 Chaya-cho, Higashiyama-ku, Kyoto.

Tarifs : adulte - 520 yens (4,25€) | étudiant - 260 yens (2,10€) | enfant - gratuit

Musée National Kyoto
© Istock

17.  Assister à un spectacle de maiko

Il faut être conscient d’une chose, vos chances de tomber par hasard sur une geisha dans les rues de Kyoto sont assez minces, et même si cela vous arrive, sachez que depuis 2019, il est désormais interdit par la loi de les photographier.
En revanche, sachez qu’il est tout à fait possible d’assister à un spectacle de maiko (des apprentis geisha) organisé par l’école nationale des geisha, le Gion Corner. Ici, les photos y sont autorisées et vous pourrez assister à une magnifique danse de maiko ainsi qu’à de nombreuses autres représentations des arts traditionnels japonais.

Des représentations ont lieu chaque jour à 18h et à 19h.

Adresse : 605-0074 Yasaka Hall, 570-2 Gionmachi Minamigawa, Higashiyama-ku, Kyoto

Tarifs : adulte - 3150 yens (25,65€) | étudiant - 2200 yens (17,90€) | enfant - 1900 yens (15,50€)

Maiko
© Istock

18.  Le temple Nanzen-ji

Le temple Nanzen-ji fait partie des 5 grands temples de Kyoto. Construit en 1291 par l’empereur Kameyama, Nanzen-ji constitue un immense complexe composé d’un bâtiment principal, de jardins et de 12 temples secondaires. La porte Sanmon qui accueille les visiteurs est colossale, à l’image du site en lui-même. Elle mesure près de 22 mètres de haut et permet, grâce à ses balcons, de contempler un superbe panorama sur Kyoto.
La meilleure façon de découvrir ce temple reste de se perdre entre les différents édifices tout en profitant de son superbe cadre bucolique, encore sublimé au printemps ou à l’automne.

Le temple Nanzen-ji fait partie des visites incontournables de Kyoto.

Nanzen-ji est ouvert tous les jours de 8h30 à 16h30/17h.

Adresse : Fukuchi-cho, Sakyo-ku, à l’est de Kyoto.

Tarif : à partir de 300 yens (2,40€)

Temple Nanzen Ji
© Istock

19.  Le temple Tofuku-ji

Le meilleur moment pour visiter le Tofuku-ji ? L’automne évidemment ! Le site abrite près de 2000 érables qui, à ce moment-là de l’année, s’embrasent pour le plus grand bonheur des visiteurs.
Ce temple imposant s’inspire notamment du célèbre Todai-ji de Nara et figure parmi les 5 grands temples du bouddhisme zen de Kyoto. Profitez de votre visite du célèbre sanctuaire Fushimi Inari Taisha pour le découvrir, les deux sites se trouvent à proximité l’un de l’autre.

Le temple Tofuku-ji est ouvert tous les jours de 9h à 16h30.
Adresse : 15-778 Honmachi Higashiyama-ku, Kyoto.
Tarifs : à partir de 400 yens (soit 3,30€)

Tofuku Ji
© Istock

20.  Le musée international du manga

C’est non loin du château de Nijō que vous trouverez ce musée insolite et original situé dans le centre de Kyoto, dans les locaux d’une ancienne école. Le musée international du manga de Kyoto abrite plus de 300 000 bandes dessinées japonaises exposées sur 3 étages, dans une sorte d’immense bibliothèque. Un véritable paradis pour les amoureux de cet art japonais.
Une visite de ce musée est aussi l’occasion d’en apprendre plus sur l’histoire et l’évolution du manga au fil du temps.

Adresse : Karasuma-dori, Oike agaru, Nakagyo-ku

Le musée international du manga est ouvert tous les jours de 10h à 18h.
Tarif : 800 yens (environ 6,50€)

Musée Manga
© Istock

21.  Sanjūsangen-dō, le temple aux 1001 statues

Plutôt sobre de l’extérieur, le temple Sanjūsangen-dō abrite pourtant un trésor merveilleux : une collection de 1001 statues en bois, parfaitement alignées, représentant des divinités bouddhistes. Moins connus des visiteurs, vous pourrez profiter des lieux sans avoir à supporter toute une horde de touristes. Prenez bien le temps d’admirer la salle principale et les différentes statues à échelle humaine car il est malheureusement interdit de prendre des photos à l’intérieur du temple.

Le temple Sanjūsangen-dō est ouvert tous les jours de 8h/9h à 15h30/16h30.

Adresse : Sanjûsangendômawarichô, Higashiyama-ku, Kyoto.
Tarif : 800 yens (environ 6,50
€)

Sanjusangen Do Temple
© Istock

22.  Higashiyama, le quartier traditionnel de Kyoto

Flâner au cœur d’Higashiyama, c’est l’assurance de faire un véritable voyage dans le temps à la rencontre du Kyoto d’antan, traditionnel et pittoresque. Situé au pied de la montagne du même nom, ce quartier se caractérise par son architecture typique, ses petites rues pavées, ses maisons anciennes, ses temples, comme le fameux Kiyomizu-dera, ou encore ses restaurants et commerces. Louez une tenue traditionnelle pour l’occasion et l’illusion d’avoir remonté le temps sera parfaite !
Pour découvrir toute la beauté de ce quartier, vous devez absolument arpenter les rues en pente de Ninenzaka et Sannenzaka. Vous y découvrirez de nombreux commerces et habitations traditionnels en bois. De jour comme de nuit, ces ruelles ont un charme fou !
Ne quittez pas le secteur sans passer par la magnifique pagode Yasaka de 5 étages, un endroit emblématique de Kyoto.

Higashiyama
© Istock

23.  L’arcade commerçante de Teramachi

Envie de faire un peu de shopping ? Direction la rue piétonne de Teramachi, non loin du marché de Nishiki, où vous découvrirez un passage commerçant couvert en plein cœur de la ville.
On y trouve de tout : des magasins de vêtements modernes, de chaussures ou d’accessoires, des commerces traditionnels où acheter des souvenirs, des restaurants et même quelques sanctuaires. Les week-ends, ce passage est aussi fréquenté par les Kyotoïtes que par les touristes. Si celle-ci ne suffisait pas, l’arcade de Shinkyogoku est elle aussi très populaire à Kyoto.

Les commerces de Teramachi sont généralement ouverts de 10h/11h à 19h/20h.

Teramashi
© Istock

24.  Le parc Maruyama

Le parc Maruyama est un des espaces verts les plus populaires de Kyoto, il est même classé au patrimoine culturel du Japon. D’une superficie de 86 000m², il est un spot privilégié pour l’observation des cerisiers japonais au printemps puisque près de 700 de ces arbres symboliques y sont recensés. Mais la star incontestée reste le shidarezakura, un immense cerisier de plus de 80 ans, éclairé la nuit pendant hanami. On trouve également dans le parc Maruyama de nombreux jardins, des restaurants, mais aussi des aires de jeux et de pique-nique pour contenter toute la famille.

Le parc Maruyama est accessible tous les jours, 24h/24.

Adresse : 473 Maruyama-cho, Higashiyama-ku, Kyoto
Tarif : gratuit

Parc Maruyama
© Istock

25.  La villa impériale de Katsura

Pour changer un peu des temples, partez à la découverte de la villa impériale de Katsura. Il s’agit de l’ancienne résidence de la famille Hachijo. Plus qu’un lieu d’habitation, la villa et ses jardins constituent une véritable œuvre d’art entre harmonie et perfection à la japonaise qui nécessita plus de 40 années de travaux.
Attention, il faut obligatoirement réserver auprès de l'Agence de la Maison Impériale pour visiter les lieux.
La villa Katsura est ouverte tous les jours, sauf le lundi.

Adresse : Katsura-misono, Nishikyo-ku, Kyoto.
Tarifs : adulte - 1000 yens (soit environ 8€) | enfant - gratuit

 

Villa Impériale Katsura
© Istock

À lire aussi :