Cuba

Que voir à Cuba ? Les 30 lieux incontournables

Vous envisagez un voyage à Cuba ? Une fois renseigné(e) sur toutes les formalités et informations pratiques à connaître avant le départ, il est temps de se pencher sur l’organisation du voyage en lui-même et de créer un circuit en fonction des lieux que vous tenez absolument à découvrir sur cette île que l’on appelle parfois « la Perle des Caraïbes ».
Pour ce faire, nous avons décidé de vous donner un petit coup de pouce et nous avons répertorié 30 lieux à voir absolument pendant votre séjour à Cuba. Dans cette liste, vous trouverez des lieux incontournables comme La Havane ou Trinidad par exemple, mais aussi des sites moins prisés, en dehors des circuits touristiques, mais qui méritent pourtant que l’on s’y attarde ! Notre sélection a été faite de façon à ce que vous puissiez avoir un aperçu de toute la richesse de Cuba : des paysages paradisiaques, des villes coloniales, des vallées verdoyantes, des parcs naturels, des îlots aux eaux cristallines… Il y en a pour tous les goûts ! Peu importe votre façon de voyager ou vos préférences, vous trouverez assurément des sites à intégrer à votre circuit de voyage à Cuba. Sans plus tarder, découvrez ci-dessous notre liste des 30 meilleures activités à faire à Cuba.

Que Voir Cuba
© istock

1. La Habana Vieja

Visiter la Vieille Havane est un incontournable de tout voyage à Cuba ! C’est ici que se concentre une grande partie des sites touristiques et historiques de la capitale cubaine. Une étape obligée si l’on s’intéresse un tant soit peu à la culture locale, à l’histoire et à l’architecture.
Démonstration remarquable de l’architecture coloniale espagnole, la Habana Vieja a fait l’objet en 1982 d’une inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO. Comme souvent, le meilleur moyen de découvrir un centre historique est de se perdre dans ses ruelles. Nous vous recommandons de commencer par le Parque Central, le quartier le plus animé de la ville. Ne ratez pas le Grand Théâtre de La Havane, un somptueux bâtiment construit en 1838 qui abrite aujourd’hui le ballet national cubain. Offrez-vous ensuite une petite pause au Floridita, un bar centenaire et emblématique de La Havane où vous pourrez siroter un des meilleurs daïquiris de la ville ou préférez-lui la Bodeguita del Medio, le bar fétiche d’Hemingway qui revendique la création du mojito. Allez ensuite admirer les façades de la Plaza Vieja, visitez la Basilique San Francisco et la cathédrale de La Havane, puis baladez-vous sur la Plaza de Armas, l’une des plus vieilles places de la capitale. Enfin, ne ratez pas El Capitolio, l’imposant capitole cubain construit sur le modèle de celui de Washington aux États-Unis et qui abritait le siège du gouvernement jusqu’en 1959.
Bien d’autres choses encore sont à découvrir dans ce centre historique rempli de charme et de couleurs !

1. La Habana Vieja
© istock

2. La ville coloniale de Trinidad

C’est entre mer et montagnes, dans la province de Sancti Spíritus, que se trouve la belle ville de Trinidad. Elle a été fondée en 1514 par le conquistador espagnol Diego Velázquez de Cuéllar et elle a notamment connu une période très prospère grâce à l’exploitation de la canne à sucre. Aujourd’hui, Trinidad vit principalement du tourisme et constitue l’une des étapes incontournables de tout voyage à Cuba.

Trinidad possède un charme fou, notamment grâce à son centre historique, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1998.
Trinidad, c’est un peu le Cuba comme on se l’imagine avant d’y voyager : un centre historique avec une architecture typiquement coloniale, de jolies ruelles pavées, de vieilles américaines ça et là et de nombreux édifices colorés. Pour découvrir le cœur de la ville, rendez-vous sur la Plaza Mayor, une place magnifique avec des espaces verts et de nombreux bâtiments colorés.

Si vous aimez les musées, envisagez de découvrir ceux de Trinidad comme le Palacio Cantero qui abrite un musée historique, le musée d’architecture ou encore le museo Romántico du Palacio Brunet.
Si la nature vous manque, profitez d'une étape à Trinidad pour explorer ses environs : la Playa Ancón, le parc national Topes de Collantes, la chute d’eau de Salto del Caburni ou encore la Vallée de Los Ingenios.

2. Trinidad Cuba
© istock

3. La ville de Cienfuegos

Cienfuegos se trouve dans la province du même nom, à un peu plus de 200 kilomètres de La Havane. Étape incontournable des circuits touristiques, beaucoup considèrent Cienfuegos comme l’une des plus belles villes de Cuba. Depuis 2005, la ville est même inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO ! « La Perle du Sud », comme on l’appelle parfois, a été fondée en 1819 par des immigrés venus de France, une influence que l’on retrouve d’ailleurs un peu partout en ville notamment dans son architecture.
Pour la visiter, commencez par arpenter la sublime place José Marti où vous découvrirez une partie de l’architecture coloniale de Cienfuegos. C’est ici que se concentre une grande partie des monuments les plus touristiques de la ville comme la cathédrale Nuestra Señora de la Purísima Concepción construite au XVIIIᵉ siècle. Sur cette même place, vous pourrez admirer et même visiter le somptueux théâtre Tomás Terry dont l’intérieur s’inspire des plus beaux théâtres italiens. Et enfin, si vous parlez espagnol, prenez le temps de visiter le Musée Provincial consacré à l’histoire de Cuba et de la ville de Cienfuegos.
Continuez votre visite de Cienfuegos en arpentant les avenues Paseo del Prado et Malecón. La première vous permettra d’admirer de magnifiques demeures de style néo-classique, quant à la deuxième, celle qui longe la mer, elle vous fera découvrir l’ambiance locale à la nuit tombée. Enfin, dans un style complètement différent, ne manquez pas de découvrir la forteresse de Nuestra Señora de los Ángeles de Jagua, un édifice du XVIIIᵉ siècle inspiré de l’architecture médiévale qui contraste fortement avec le reste de la ville.

Cienfuegos
© istock

4. La station balnéaire de Varadero

Pour quelques jours 100% farniente, c’est à Varadero qu’il faut aller. Située dans la province de Matanzas, à environ 150 kilomètres de La Havane, Varadero est LA station balnéaire de Cuba par excellence ! Il faut dire qu’avec ses 20 kilomètres de plage de sable blanc Varadero à de quoi faire rêver ! C’est donc ici, sur la Péninsule de Hicacos, que vous trouverez la plus grande concentration de resorts all inclusive de l’île.
Au programme d’un séjour à Varadero : soleil, chaleur, baignade et détente ! Mais si vous n’êtes pas du genre à passer votre journée allongé(e) sur une serviette, sachez que Varadero est l’endroit idéal pour s’adonner à de nombreuses activités nautiques comme le jet ski, le catamaran, le snorkeling, la planche à voile ou encore le paddle. De même, diverses croisières à la journée sont organisées afin de partir à la rencontre des dauphins ou pour profiter d’une session de pêche ou de plongée en pleine mer ! Bien que l’attrait principal de la ville réside dans le balnéaire, prenez une petite demi-journée pour explorer son centre-ville à la découverte du joli parc Josone ou en visitant le musée municipal de Varadero. Enfin, si vous avez le temps, ne manquez pas de découvrir les grottes naturelles aux alentours de Varadero.
Autant vous le dire tout de suite, Varadero n’est clairement pas l’endroit le plus authentique de l’île, mais il est toujours agréable de terminer un voyage à Cuba en passant quelques jours de détente à la plage avant de rentrer chez soi.

Varadero
© istock

À lire aussi : Cuba : les 10 plus belles plages

5. L’ancienne capitale : Santiago de Cuba

C’est en 1514 que le conquistador Diego Velázquez de Cuéllar fonda la ville de Santiago de Cuba. Autrefois capitale de Cuba, Santiago est aujourd’hui la deuxième ville du pays, même si paradoxalement, elle reste parfois boudée par les touristes. Santiago de Cuba est pourtant une ville pleine de charme, avec une situation exceptionnelle entre mer et montagnes. Elle constitue probablement la ville la plus cosmopolite des Caraïbes. En effet, on y retrouve un mélange des influences espagnoles, africaines, françaises, haïtiennes ou encore antillaises assez évident.

Cette ville portuaire du sud-est de Cuba possède par ailleurs un riche patrimoine historique. Outre son passé colonial, il faut savoir qu’elle est considérée comme le berceau de la Révolution cubaine puisque c’est ici que Fidel Castro lança la première attaque contre le régime de Fulgencio Batista. Cette opération fut un échec total, mais elle marqua le point de départ de la Révolution.
Néanmoins, si vous prenez le temps d’explorer Santiago, vous verrez qu’il y a énormément de choses à y découvrir. Prenez le temps de parcourir le centre historique, découvrez El Tívoli, le quartier français de la ville, visitez la maison du conquistador Diego Velazquez, admirez la basilique Notre-Dame-de-l’Assomption, parcourez le musée du Rhum ou encore le musée de la Lutte Clandestine, arpentez l’incroyable cimetière Santa Ifigenia, faites un bond dans le passé sur la Place de la Révolution, visitez la caserne Moncada et observez la vue depuis le Château de San Pedro de la Roca.

Santiago De Cuba
© istock

6. La Baie des Cochons

Avant de lire ce nom dans un guide de voyage, c’est peut-être dans uns de vos livres d’histoire que vous l’avez découvert pour la première fois. En effet, la Baie des Cochons, comme son nom ne l’indique pas, est avant tout un site historique et hautement symbolique dans l’histoire de Cuba. L’endroit a été rendu célèbre dans le monde entier suite au débarquement de 1961. Cette année-là, un groupe d’opposants à la Révolution cubaine débarque dans la Baie des Cochons, appuyé par la CIA, afin de renverser le régime castriste en place. L’opération s’avéra être un échec total, mais elle marqua l’histoire cubaine à jamais !
Si vous décidez de visiter la Baie des Cochons, vous découvrirez sur place deux des plages du débarquement : Playa Larga et Playa Girón. La première est aujourd’hui particulièrement fréquentée par les locaux. Quant à la deuxième, elle abrite le Musée de la Révolution qui invite ses visiteurs à redécouvrir cette période clé dans l’histoire de Cuba. Si certains endroits semblent avoir été défigurés, prenez le temps d’explorer la Baie des Cochons qui offrent encore quelques bouts de terre paradisiaque.

Baie Des Cochons
© istock

7. La ville de Santa Clara

Pour découvrir Cuba sur les traces du Che, rien de mieux qu’un petit passage par Santa Clara, une ville de la province de Villa Clara, distante de 260 kilomètres de La Havane. Lors de cette étape, vous aurez ainsi l’occasion de découvrir la place de la Révolution ainsi que le mémorial de Che Guevara où il fut inhumé, 30 ans après sa mort, en 1997. C’est là que trône l’immense statue du Che accompagnée de sa célèbre devise « Hasta la victoria siempre ! ». Un musée passionnant consacré à la vie de ce révolutionnaire emblématique se trouve à proximité si vous souhaitez en savoir plus.

Autre lieu de mémoire à ne pas rater à Santa Clara : le parc / musée du Tren Blindado. En 1958, Ernesto Guevara organisait le détournement d’un train transportant des armes et quelques 400 soldats dont le but était d’empêcher la progression des rebelles. Après le détournement, les soldats ont fini par fraterniser avec les révolutionnaires ! Désormais, il est possible de découvrir une partie des wagons du train d’origine ainsi que le bulldozer qui servit à détruire les rails.

Profitez enfin de votre passage à Santa Clara pour aller admirer la cathédrale Santa Clara de Asis ou vous balader dans le parc Leoncio Vidal.

Santa Clara
© istock

8. Los Cayos de Villa Clara

Si vous cherchez une définition du paradis sur terre, rendez-vous dans les Cayos de Villa Clara. C’est sur l’archipel de Jardines del Rey que se trouve ces cayos paradisiaques où le paysage se résume à des kilomètres de sable chaud, une eau turquoise et des cocotiers !
Ils sont au nombre de 3 à se succéder au large de la province de Villa Clara : Cayo Ensenachos, Cayo Las Brujas et Cayo Santa María. Pour s’y rendre, il faudra emprunter une route payante (2 CUC par voiture) et longue de 50 kilomètres, construite directement sur la mer. Un peu comme à Varadero, vous y trouverez des hôtels tout inclus où prendre du bon temps et simplement profiter du paysage. Sur des kilomètres les plages se succèdent et offrent à leurs visiteurs de nombreuses possibilités de plongée, de snorkeling et de pêche. Les amoureux de la nature seront ravis de découvrir que Cayo Santa Maria abrite une réserve faunique protégée permettant d’y admirer les plus beaux spécimens de la faune et de la flore cubaines. Notez que si vous ne possédez pas de voiture, il est tout de même possible de circuler entre les 3 cayos, notamment grâce au Panoramic Bus Tour qui relie quotidiennement Cayo Santa María à Cayo Las Brujas.

Los Cayos De Villa Clara
© istock

9. La Vallée de Viñales

Direction la province de Pinar del Rio pour découvrir un incontournable de tout voyage à Cuba : la verdoyante Vallée de Viñales. Ce site très prisé par les visiteurs est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, c’est pour dire ! Nul doute que les paysages de cette vallée vous éblouiront puisqu’avec ses plantations de tabac, ses grottes et ses mogotes (des buttes calcaires surplombées de verdure), Viñales fait partie des plus beaux endroits de l’île.
Découvrir Viñales, c’est un peu comme revenir au Cuba d’autrefois où l’on croise des guarijos (les paysans cubains) qui se déplacent en char tirés par des bœufs, on prend le temps d’apprécier la beauté de la nature et on découvre surtout une faune et une flore exceptionnelles !
Pour les plus sportifs, sachez que la vallée de Viñales est propice à de nombreuses activités comme la randonnée, l’escalade, l’équitation ou encore la spéléologie. Mais visiter Viñales, c’est aussi en apprendre davantage sur la culture locale en visitant par exemple l’une des nombreuses fabriques de cigares. Vous découvrirez ainsi tout le processus de fabrication du cigare, de la culture à la récolte en passant par l’assemblage et vous pourrez même assister au travail du torcedor (la personne qui s’occupe de rouler les cigares) dont le savoir-faire est réputé dans le monde entier.
Profitez également d’une étape à Viñales pour découvrir les nombreuses grottes de la région comme la Cueva del Indio ou la Gran Caverna de Santo Tomas. Un monde souterrain époustouflant est à découvrir sous vos pieds !

Valle Vinales
© istock

10. Le Gran Parque Nacional Sierra Maestra

Saviez-vous que l’île de Cuba abritait aussi des montagnes ? La Sierre Maestra est la plus grande chaîne de montagnes du pays et son point culminant, qui est aussi le plus élevé du pays, se trouve à 1974 mètres d’altitude. Historiquement, ces montagnes sont importantes dans l’histoire de Cuba puisqu’elles ont été le théâtre de guérillas pendant la Guerre d’indépendance cubaine, mais elles ont également servi de refuge à Fidel Castro et au Che pendant la Révolution. Mais si l’on vient aujourd’hui dans ce parc, c’est avant tout pour la beauté de ses paysages à couper le souffle ! La variété des paysages est incroyable et le nombre d’espèces endémiques y est très élevé. On recense d’ailleurs plusieurs climats différents au sein même de la Sierre Maestra. Ce sanctuaire verdoyant est le terrain de jeu idéal pour tous les amateurs de randonnée qui s’épanouiront davantage dans ces montagnes que dans les stations balnéaires de l’île.
Notez qu’il est même possible de faire l’ascension du sommet le plus élevé de la Sierra Maestra (si vous êtes en bonne condition physique évidemment) : le Pico Turquino.

Parc National Sierre Maestra
© istock

11. La province de Holguín

La province de Holguín se trouve dans le Sud-Est de Cuba, à plus de neuf heures de route de La Havane. Proche du littoral, la région est réputée pour abriter les plus beaux sites naturels du pays, ce qui en fait donc un pôle touristique majeur ! Mais attention, il s’agit d’un tourisme responsable qui attire principalement les amoureux de la nature et les voyageurs ayant à cœur de participer à un mode de tourisme responsable. L’un des principaux attraits de cette province réside dans ses plages de rêve parmi lesquelles Playa Guardalavaca, Playa Pesquero ou encore Playa Esmeralda. Impossible de résister au charme de ces plages de sable fin ! Mais la province d’Holguín est également connue pour ses nombreux parcs naturels comme les parcs de Bariay, Cristóbal Colón ou encore Bahía de Naranjo. Vous découvrirez dans ces lieux tout ce que la nature cubaine a de plus beau à offrir ! Pour les plus actifs, la province de Holguín a l’avantage d’offrir un large choix d’activités à ses visiteurs comme la possibilité de faire de la plongée ou de la pêche, mais aussi de la randonnée ou même du trek. Une chose est sûre vous ne risque pas de vous ennuyer dans cette belle province !

Holguin
© istock

12. L’éco-village de Las Terrazas

À une cinquantaine de kilomètres environ de la capitale, venez découvrir l’éco-village de Las Terrazas, situé dans les montagnes de la Sierra del Rosario, désigné réserve de Biosphère par l’UNESCO en 1984. C’est notamment ici que Che Guevara s’entraîna avant son expédition en Bolivie. Las Terrazas se trouve dans un écrin de verdure magnifique où l’on trouve également un lac, des cascades ainsi que des plantations de tabac. Ce n’est pas une étape où l’on reste plusieurs jours, quelques heures suffiront, mais il s’agit d’une halte bien sympathique sur la route de Pinar. Si vous avez un peu de temps devant vous, il est même possible de partir en excursion dans la forêt à la découverte de la faune et de la flore de la région.

Las Terrazas Eco Village
© istock

13. L’île de Cayo Largo del Sur

Cayor Largo del Sur fait partie des plus grandes îles de Cuba. Située sur l’Archipel des Canarreos, elle aurait été l’un des points de chute de Christophe Colomb lors de son deuxième voyage en 1494.
Avec ses plages de sable blanc et ses eaux cristallines, Cayo Largo est un endroit privilégié par les voyageurs à la recherche de farniente, mais aussi de plongée et autres activités aquatiques. L’avantage, c’est que l’île est loin d’être aussi touristique que Varadero, et l’on peut donc profiter de ses plages, parfois désertes, en toute tranquillité. L’ambiance y est conviviale, agréable et décontractée, un vrai petit paradis !
Parmi les plus belles pages de Cayo Largo, on compte notamment Playa Sirena, Playa Paraiso ou encore Playa Blanca. L’île abrite des centres de plongée pour les personnes souhaitant pratiquer le snorkeling ou la plongée en bouteille. Et s’il y a bien un lieu à ne pas rater à Cayo Largo, c’est bien le centre de sauvetage des tortues marines qui vous permettra d’en savoir plus sur cette mission importante visant à accroître le taux de survie de ces animaux. Enfin, même si l’on sait à quel point il peut être dur de se décoller de sa serviette de plage, venez découvrir le petit village de Pueblo Isla del Sol où se trouvent quelques hôtels, des restaurants, une marina ainsi qu’un musée retraçant l’histoire locale.

Cayo Largo Del Sur
© istock

14. Les grottes de Bellamar

Direction la province de Matanzas pour y découvrir une véritable merveille de la nature : les grottes de Bellamar. Depuis 1860, ces grottes sont ouvertes aux visiteurs et ne cessent de les fasciner ! Ce site incroyable compte parmi les grottes les plus longues et les plus profondes de l’île. Autant vous dire que vous allez probablement être impressionné(e) par ses immenses galeries naturellement décorées de majestueux stalactites et stalagmites, mais aussi de cristaux, de fontaines et autres incroyables formations géologiques. Des peintures autochtones y ont même été découvertes ! Pour en découvrir encore davantage et comprendre toutes les petites spécificités de ce lieu, nous vous recommandons vivement d’opter pour une visite guidée de 45 minutes, vous ne le regretterez pas !
Sachez toutefois qu’il vous faudra descendre, et surtout remonter, plus d’une centaine de marches pour accéder aux grottes, mieux vaut donc être en pleine forme !

Adresse : Carretera Cuevas de Bellamar, Matanzas

Tarif : 10 CUC par personne (+ 5 CUC pour pouvoir prendre des photos et/ou des vidéos avec son propre appareil).
Ouverture : tous les jours de 9h à 17h.

Grottes Bellamar
© istock

15. La promenade « El Malecón » à La Havane

El Malécón est l’un des lieux incontournables de La Havane. Il s’agit d’une promenade de 8 kilomètres longeant la mer du quartier de la Habana Vieja jusqu’à celui de Vedado. Si vous partez depuis la Vieille Havane, vous découvrirez de nombreux monuments historiques anciens ainsi que de nombreux édifices en ruines jusqu’à arriver à des constructions bien plus modernes au fur et à mesure que vous vous rapprocherez de Vedado. Pendant cette agréable balade, vous apercevrez la ville d’un côté et la mer de l’autre qui, lorsqu’elle est déchainée, vous offrira un spectacle à couper le souffle ! C’est vraiment l’endroit à découvrir lors de votre séjour à La Havane, même si vous ne prévoyez pas de la parcourir dans sa totalité, la promenade est un excellent moyen de prendre le pouls de la ville et de découvrir l’ambiance locale. On vous recommande particulièrement d’emprunter El Malecón en fin de journée afin d’avoir l’occasion d’y admirer le coucher de soleil ! Si pendant votre promenade l’envie vous vient d’explorer le centre de La Havane, sachez que vous pouvez très facilement le faire en empruntant l’avenue San Lazaro parallèle à la promenade.

El Malecon Promenade
© istock

16. La Cueva de los Peces

C’est dans la Baie des Cochons, entre Playa Larga et Playa Girón, que se trouve ce site géologique incroyable. La Cueva de Los Peces est une cénote, une sorte de piscine naturelle au milieu d’un écrin de nature, résultat du mouvement des plaques tectoniques. Cette faille tectonique de plus de 70 mètres de profondeur regorge de petits poissons tropicaux. De ce fait, l’endroit est très prisé par les plongeurs qu’il s’agisse de faire de la plongée en bouteille ou même du snorkeling. Au-delà de sa faune incroyable, la Cueva de Los Peces se trouve être la porte d’entrée d’un incroyable dédale de grottes sous-marines débouchant sur la mer. Il faut également savoir que cette piscine naturelle est remplie d’eau douce qui est, par conséquent, plus froide que l’eau de mer. Il s’agit donc d’un véritable havre de fraîcheur où il est très agréable de se baigner quand la chaleur tropicale cubaine devient dure à supporter.

Cueva De Los Peces
© istock

17. Le parc national de Baconao

Le parc national de Baconao est un endroit unique en son genre. Le site, qui s’étend sur plus de 80 000 hectares, a été classé réserve de Biosphère par l’UNESCO. Il abrite plusieurs attractions pour le moins insolites comme une vallée préhistorique d’une superficie de 11 hectares où des dinosaures ont notamment été taillés dans la roche, mais aussi un musée du transport, une ferme, un jardin botanique et même un aquarium.
Le parc abrite également la Gran Piedra, un immense bloc volcanique de 25 mètres de haut qui pèserait plus de 63 000 tonnes ! Des marches y ont été creusées afin que les visiteurs puissent bénéficier d’une vue à couper le souffle sur l’ensemble du parc. La nuit, lorsque le ciel est dégagé, on peut même y apercevoir les lumières de la Jamaïque !
Malgré toutes ces activités un peu loufoques, n’oubliez pas que ce parc est avant tout un site naturel très riche abritant plus de 1 800 espèces de fleurs endémiques ainsi qu’une faune très importante. Le parc compte également quelques jolies plages ainsi que de superbes spots pour les amateurs de plongée.

Sachez que le parc national de Baconao se trouve à une quarantaine de kilomètres de Santiago de Cuba et constitue donc une excursion sympa à faire lors de votre passage dans l’ancienne capitale cubaine.

Parc Baconao
© istock

18. L’île de Cayo Guillermo

C’est une nouvelle fois dans l’archipel de Jardines del Rey que nous vous emmenons, cette fois-ci à la découverte de Cayo Guillermo, un petit paradis sur terre appartenant à la province de Ciego de Ávila.
Bien que touristique, on reste tout de même bien loin de l’agitation de Varadero, ce qui est particulièrement appréciable quand on cherche à s’échapper un peu du tourisme de masse. En tout cas, si vous êtes adepte de farniente et de détente, c’est endroit est fait pour vous. Vous y découvrirez des paysages de rêve dignes des plus belles cartes postales !
Cayo Guillermo abrite 3 plages de sable blanc dont la plus belle et la plus réputée est sans aucun doute Playa Pilar, une plage plus sauvage et authentique où vous pourrez vous ressourcer tout en profitant de la vue ! Pour la petite histoire, c’est ici même que l’écrivain américain Ernest Hemingway trouva l’inspiration pour son roman Îles à la dérive paru en 1970.

En dehors de ses plages paradisiaques, Cayo Guillermo abrite également de nombreuses mangroves ainsi que des flamants roses et des pélicans, faisant de l’île le terrain de jeu privilégié des passionnés d’ornithologie.
Parmi les activités possibles sur Cayo Guillermo, on compte également la pêche, le kitesurf, les croisières en bateau, la plongée et bien d’autres encore !

Cayo Guillermo
© istock

19. L’Île de la Jeunesse

L’Île de la Jeunesse, ou Isla de la Juventud en espagnol, est la deuxième plus grande île du territoire (après l’île de Cuba) et la sixième plus grande île de tous les Caraïbes. Avant la révolution, l’île souffrait d’une mauvaise réputation, principalement en raison de la prison qu’elle abritait, réputée pour être l’une des plus inhumaines dans le monde. Construit à la fin des années 20 sur le modèle d’une prison de Chicago aux États-Unis, ce pénitencier serait même visible de l’espace. Après la révolution, l’île connut une période très prospère pendant laquelle des écoles, des centres de séjour et des universités ont été mis en place. Mais après la chute de l’URSS et la dissolution du camp socialiste, toute la population a alors commencé à déserter l’Île de la Jeunesse. Aujourd’hui, si l’île reste majoritairement peu connue des touristes, elle tend à se développer et accueille les voyageurs adeptes des circuits « hors des sentiers battus » de Cuba. C’est notamment ici que se trouve l’une des plus belles plages cubaines : Punta Francés. Ancien repaire de pirate où sont enfouis 1001 trésors, elle offre à ses visiteurs un paysage de rêve : sable fin, eau turquoise et palmiers ! C’est l’endroit idéal pour se reposer, bronzer, prendre des photos ou encore faire du snorkeling. L’eau est si claire que sans même avoir la tête sous l’eau, vous allez pouvoir découvrir de beaux poissons !

Ile De La Jeunesse
© istock

20. La Laguna de Leche

La Laguna de Leche, que l’on appelle aussi Laguna Grande de Morón, constitue le plus grand lac naturel de Cuba. Il se situe dans la province de Ciego de Ávila. C’est la couleur blanche de l’eau due à la présence de roche calcaire dans le fond du lac, qui donna son nom au site, littéralement « la lagune de lait ». Autre petite particularité, l’eau de ce lac semble être un mélange d’eau douce et d’eau de mer.
Sur place, vous y verrez beaucoup de pêcheurs puisque le lac abrite de nombreuses espèces de poissons comme les carpes, les perches ou encore les tilapias. Il est particulièrement agréable de s’y rendre pendant les mois d’été, période pendant laquelle, depuis 1955, des bateaux soigneusement décorés naviguent sur le lac. Ce carnaval très réputé à Cuba fait l’objet d’une compétition puisque chaque embarcation présentée est évaluée par un jury attestant de l’originalité et de l’esthétisme mis en œuvre.

Laguna Leche
© Wikipedia

21. La ville de Camagüey

Située au centre de l’île, Camagüey est la troisième plus grande ville de Cuba. Jolie ville coloniale et colorée, Camagüey a l’avantage de ne pas être aussi touristique que La Havane ou Trinidad. Ainsi vous aurez le luxe de visiter une ville typique en évitant le tourisme de masse.
Une fois sur place, vous aurez l’occasion, de constater que la ville regorge d’édifices religieux, ce qui lui vaut d’ailleurs le surnom de « ville des églises ». Muni de votre appareil photo, prenez le temps de flâner dans son magnifique centre historique aux allures de labyrinthe. Découvrez la superbe Plaza San Juan de Dios, construite en 1728, elle est l’une des places les mieux préservées de l’île, ainsi que le parc Agramonte qui invite à une petite pause à l’ombre de ses palmiers. Non loin de ce parc, vous pourrez admirer la Cathédrale Nuestra Señora de la Candelaria ainsi que la Casa de la Trova, le rendez-vous incontournable des amateurs de musique. Lors de vos déambulations, ne manquez pas les places del Carmen, de la Soledad ou encore de los Trabajadores. C’est sur cette dernière que vous pourrez découvrir le visage du Che reproduit sur grand un bâtiment.

Camaguey Cuba
© istock

22. L’île de Cayo Coco

L’archipel de Jardines del Rey regorge d’îles magnifiques à l’image de Cayo Coco. Quatrième plus grande île de Cuba, Cayo Coco est, comme de nombreuses autres îles cubaines, inhabitées et réservées aux touristes étrangers séjournant dans les quelques complexes hôteliers du secteur. Mais les touristes ne sont pas pour autant les seuls « résidents » de l’île puisqu’il semble que près de 150 espèces d’oiseaux aient élu domicile à Cayo Coco. Il s’agit donc d’un vrai petit paradis propice à l’observation des oiseaux ! D’ailleurs, le nom de cette île n’a rien à voir avec la noix de coco, il viendrait en réalité de l’ibis blanc, nombreux dans l’archipel, que les cubains appellent « coco ».
Cayo Coco offre à ses visiteurs des paysages sublimes où le bleu de la mer se confond avec celui du ciel. Les adeptes de farniente seront ravis ! Si vous ne tenez pas en place, sachez que de nombreuses activités sont possibles comme le kitesurf, la plongée en bouteille, les balades à cheval ou encore le snorkeling. Pour un petit moment de détente, n’hésitez pas à aller vous faire chouchouter dans un des nombreux spas de l’île.

Cayo Coco
© istock

23. Le marais de Zapata

Direction la péninsule de Zapata, au sud-est de La Havane, où se trouve la plus grande zone humide des Caraïbes. D’une superficie de plus de 4 000 km², le marais de Zapata (ou Ciénaga de Zapata en espagnol) abrite un écosystème extrêmement riche ainsi qu’une grande biodiversité, ce qui lui a valu le titre de réserve de Biosphère attribué par l’UNESCO en 2000. Le marais compte ainsi de nombreuses espèces de plantes et d’animaux endémiques. On parle notamment de 900 espèces de plantes, 175 espèces d’oiseaux ou encore 31 espèces de reptiles. C’est la période qui s’étend du mois de novembre au mois d’avril qui est la plus propice à l’observation de cette faune incroyable ! Peu de visiteurs se rendent jusqu’ici puisque bien souvent la réserve ne fait pas partie des circuits traditionnels de voyage et c’est tant mieux ! Vous profiterez ainsi du calme et de la tranquillité des lieux, que nous vous recommandons de découvrir avec un guide pour une visite plus complète.

Marais Zapata
© istock

24. La cascade El Nicho

Changement de décor avec la sublime cascade El Nicho. Bien sûr, on se lasse difficilement des plages paradisiaques de Cuba, mais qui n’aime pas également découvrir d’autres paysages comme ceux plus verdoyants que l’on découvre autour de cette cascade ? Si vous avez l’intention de visiter Cienfuegos et Trinidad, c’est l’idéal puisqu’El Nicho se trouve à mi-chemin entre les deux villes. L’occasion de faire une petite halte agréable et rafraîchissante !
C’est au cœur de la Sierra del Escambray, là où Che Guevara et ses troupes se réfugièrent pendant la Révolution cubaine, que se trouve cette cascade entourée d’une végétation luxuriante. Il sera très difficile de résister à l’appel de cette eau cristalline, mais attention, préparez-vous car elle est aussi belle que froide ! Pour vous rendre à El Nicho, le plus simple reste encore de partir en excursion en réservant auprès d’une agence ou encore de faire appel à un chauffeur privé qui saura exactement où vous emmener, ainsi vous n’aurez à vous occuper de rien !

Cascades El Nicho
© istock

25. L’île de Cayo Levisa

Une nouvelle fois nous retrouvons notre combo gagnant : plage de sable blanc, eau turquoise et cocotiers ! Cayo Levisa n’échappe pas à la règle et nous démontre une fois de plus la beauté du littoral cubain. Appartenant à l’archipel des Colorados, dans la province de Pinar del Rio, l’île de Cayo Levisa possède une superficie d’à peine 2,5 km² et n’est accessible qu’en ferry. Si vous envisagez de découvrir la beauté de ce lieu, organisez cela à l’avance puisque seulement deux traversées sont organisées quotidiennement.

L’avantage, c’est qu’ici, les grands complexes hôteliers n’existent pas ! Si vous souhaitez y dormir, il faudra réserver dans l’un des 40 bungalows de l’hôtel Cayo Levisa.
Ce petit paradis, encore sauvage, est inhabité et offre à ses visiteurs une réelle sensation de calme et de bien-être. Paradis des plongeurs, plusieurs spots de plongée s’y trouvent et permettent à la fois d’admirer de nombreuses espèces de poissons et de coraux, mais aussi de vieilles épaves des XVIIᵉ et XVIIIᵉ siècles.

Cayo Levisa
© istock

26. Le Parc National Alejandro de Humboldt

Si vous êtes un amateur d’éco-tourisme, le Parc National Alejandro de Humboldt devrait vous intéresser. À cheval entre les provinces de Holguín et Guantánamo, le parc est une des zones les plus humides de Cuba et offre donc à ses visiteurs une grande variété de paysages : des terres agricoles, une forêt primaire, des lagunes, des mangroves, des grottes, des cascades ou encore des rivières. Autant vous dire que vous risquez d’en prendre plein les yeux ! Pour découvrir toute cette richesse, 4 sentiers de randonnée sont possibles, de longueurs différentes pour permettre à tous de les parcourir. Notez qu’il est également possible de découvrir la mangrove en bateau et, pour les plus chanceux, d’y admirer des lamantins ! Amoureux de la nature et de paysages verdoyants, foncez-y !

Parc National Humboldt
© istock

27. Boca de Guamá

Boca de Guamá est un large complexe touristique situé dans la province de Matanzas. Entouré de mangrove, ce lieu offre de nombreuses possibilités d’activité et de découverte avec notamment :

  • La Laguna del Tesoro, un lac de plus de 90 km² que l’on peut découvrir en bateau
  • La Villa Guamá, un complexe hôtelier magnifique inspiré des habitations traditionnelles des taïnos (une ethnie amérindienne).
  • Un élevage de crocodile qui abrite plus de 4 000 spécimens.
  • Ainsi qu’un atelier de céramique.

Il ne faut pas s’attendre à un endroit des plus authentiques, mais le complexe permet aux voyageurs qui le souhaitent de découvrir de nouvelles choses en un seul et même lieu et avec, en prime, les paysages magnifiques que l’on apprécie tant à Cuba.

Boca De Guama
© istock

28. La Sierra del Escambray

La Sierra del Escambray, située à une dizaine de kilomètres de Trinidad, est un véritable paradis pour tous les amoureux de la nature. Ce massif de près de 1 000 mètres d’altitude abrite une végétation luxuriante, des grottes, des fleuves ainsi que de superbes cascades tropicales. Si cet endroit possède des paysages à couper le souffle, il s’agit également de l’un des camps de base du célèbre Che Guevara lors de la Révolution. Pendant votre visite, n’oubliez pas d’emporter une bonne paire de chaussures, croyez-vous, vous en aurez besoin ! Partez randonner dans ce massif à la recherche de ses nombreuses cascades cachées entre les eucalyptus, les orchidées, les caféiers et les bambous. Un endroit exceptionnel qui vous séduira à coup sûr !

Sierra De Escambray
© istock

29. Soroa

On surnomme parfois Soroa « l’arc-en-ciel de Cuba ». Ce petit paradis délaissé par les touristes est pourtant magnifique, la preuve, l’endroit a même été classé réserve de Biosphère ! Si vous êtes à la recherche d’un Cuba plus authentique, vous allez adorer Soroa, un site hors des sentiers battus où vous découvrirez une végétation luxuriante ainsi qu’une faune incroyablement dense. Commencez par vous rendre à l’Orquideario de Soroa, un jardin botanique présentant de nombreuses espèces d’orchidées puis admirez la vue panoramique depuis le Castillo de las Nubes, un ancien château médiéval. Partez ensuite admirer Salto del Arco Iris, une magnifique cascade de 22 mètres de haut et baignez-vous dans cette eau sulfureuse ou préférez-lui les Baños Romanos, les thermes situés non loin de la chute. Ensuite, si vous le souhaitez, vous pourrez même accéder à un mirador en suivant un sentier de deux kilomètres. Montez au sommet et profitez ainsi d’une vue à couper le souffle sur les alentours et observez les urubus à tête rouge (une sorte de vautour), une espèce endémique de Cuba, qui ont généralement pour habitude de virevolter autour du mirador. Enfin, n’hésitez pas à parcourir les sentiers de randonnée de Soroa afin de découvrir toute la beauté du lieu et profitez-en pour admirer ses plus belles espèces d’oiseaux.

29. Soroa Cuba
© istock

30. Le Château San Pedro de la Roca

Le château de San Pedro de la Roca à Santiago de Cuba est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1997. Cette imposante forteresse se dresse à 60 mètres au-dessus de la mer, sur le promontoire rocheux El Morro. Construite à l’initiative des espagnols au XVIIᵉ siècle, elle permettait de protéger les côtes de Santiago de Cuba de ses rivaux commerciaux et politiques qui convoitaient les Caraïbes. La Château del Morro, comme on l’appelle aussi, constitue d’ailleurs la forteresse la plus aboutie et la mieux conservée de l’architecture militaire cubaine de l’époque ! Une visite très intéressante avec, en prime, un panorama exceptionnel sur la mer des Caraïbes et la baie de Santiago.

Chateau San Pedro De La Roca
© istock

À lire également : Que faire à Cuba ? Les 30 meilleures activités