Cuba

Transport : comment se déplacer à Cuba ?

Lors de la préparation de votre voyage à Cuba, il faudra impérativement que vous réfléchissiez au type de transport que vous allez utiliser une fois sur place pour vous déplacer sur l’ensemble de l’île. Comme vous allez le constater, les moyens de transports sont nombreux, mais ils dépendent en grande partie de votre budget, du temps dont vous disposez et de vos préférences en termes de confort et de liberté. Pour vous permettre de mieux appréhender ce point important, nous avons recensé tous les moyens de transport disponibles à Cuba dans cet article.

Cuba Voiture Americaine
© istock

L’avion

Il est tout à fait possible de se déplacer à l’intérieur de l’île en empruntant des vols intérieurs. Ces vols relient La Havane aux 11 autres aéroports de l’île. Les avions ne sont plus de première jeunesse, mais ils vous permettront néanmoins de vous rendre très rapidement d’un point A à un point B. À titre d’exemple, relier La Havane à Santiago de Cuba en voiture nécessite de rouler pendant environ 11 heures alors qu’en avion, ce voyage ne dure que deux heures. Prendre l’avion quand c’est possible constitue donc un énorme gain de temps, mais cette option est également l’une des plus onéreuses.
Pour réserver vos billets, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre hôtel ou de votre agence de voyage ou bien contactez directement la compagnie aérienne : Cubana de Aviación ou Aerogaviota.

Aeroport Cuba
© istock

Le camion

Aussi insolite que cela puisse paraître, il est possible de vous déplacer en camion à Cuba. Il s’agit clairement de l’un des moyens de transports les moins chers et les plus rapides de l’île. Majoritairement employés par les locaux, il n’est pas interdit aux touristes étrangers de monter à bord, même s’il est possible que l’on vous fasse parfois sentir que vous n’êtes pas le bienvenu. Pour emprunter un camion à destination d’une autre ville ou province, il suffit de faire la queue dans les arrêts de bus proposant des départs de camiones. Lorsque vient votre tour, il vous suffit simplement de payer le chauffeur une fois à l’intérieur. Pour vous donner un exemple, se rendre à Guantanamo depuis Santiago de Cuba vous coutera 0,20 CUC en empruntant un camion, contre 6 CUC en utilisant un bus de la compagnie Víazul.

Alors bien sûr, ce moyen de transport n’a pas que des avantages puisque le confort n’est clairement pas au rendez-vous. Les camions sont généralement bondés et il y règne une chaleur d’enfer. Néanmoins, si vous voyagez avec un petit budget et si vous aimez échanger avec les locaux, foncez, c’est de loin la meilleure alternative !

Camiones Cuba Transport
© istock

Le taxi & colectivo

À Cuba, on considère souvent que le taxi est une bonne alternative au bus. Ils sont certes plus coûteux, mais surtout plus pratiques puisqu’il est possible de les réserver, à une heure et un endroit précis, auprès de vos hôtes dans la casa particular où vous séjournez.

On distingue à Cuba les colectivos et les taxis. Les premiers sont, comme leur nom l’indique, des taxis collectifs suivant des itinéraires longs. Ces derniers partent une fois le véhicule plein, il s’agit le plus souvent de veilles voiture américaines des années 50.
Les taxis plus traditionnels sont les taxis d’État qui possèdent un compteur kilométrique. Ils chargent généralement 1 CUC au départ puis 1 CUC/km. Si vous constatez que votre chauffeur n’utilise pas le compteur, rassurez-vous, le prix annoncé sera sensiblement le même, mais le montant total reviendra entièrement au chauffeur et non pas à l’État.

À titre d’exemple, une course à La Havane coûte en moyenne entre 5 et 10 CUC et un transfert La Havane/aéroport revient à 25 CUC. En dehors de la capitale, le prix des courses est en général moins élevé.

Taxi Cuba
© istock

Le bus

Comme dans un grand nombre d’autres pays, les touristes à Cuba sont nombreux à choisir le bus pour leurs déplacements à l’intérieur de l’île. Moins coûteux qu’une voiture de location, le bus est un moyen de transport fiable, pratique et économique qui dessert de nombreuses villes à Cuba. Avec le tourisme de masse, les lignes de bus se sont multipliées et les véhicules se sont modernisées, particulièrement autour des grandes villes de Cuba.

3 compagnies de bus sont présentes sur l’ensemble du territoire cubain, mais Víazul est celle qui est réservée aux touristes. Les bus de la compagnie Víazul possèdent tout le confort nécessaire comme la climatisation et les toilettes. Pour réserver et consulter les horaires des bus, il suffit simplement de se rendre sur le site internet de la compagnie ou directement dans une gare routière.

Bus Cuba
© istock

Quelques conseils à suivre concernant vos réservations de train :

  • Pendant la haute saison, il est important de réserver plusieurs semaines à l’avance.
  • Si vous décidez de réserver via le site de Víazul, sachez qu’il est obligatoire de le faire au minimum 7 jours avant le départ.
  • Il vous faudra imprimer une preuve de paiement que vous échangerez le jour-J contre un billet à la gare routière (attention à bien vous présenter au moins une heure avant le départ).

Enfin, dans le cadre d’excursions touristiques à la journée, vous pouvez également vous rapprocher des compagnies Transtur, Cubanacan, Cubatour et Gaviotta. En plus du transport, la prestation comprend aussi l’intervention d’un guide ainsi que le déjeuner. Ces excursions sont proposées par la plupart des agences de tourisme.

À titre d’exemple, voici les tarifs moyens et la durée de quelques trajets en bus à Cuba :

Trajet Prix Durée
La Havane - Viñales 12 CUC 4h
La Havane - Trinidad 25 CUC 6h30
La Havane - Varadero 10 CUC 3h
Cienfuegos - Trinidad 6 CUC 45 minutes
Cienfuegos - Santa Clara 6 CUC 1h15
Santiago de Cuba - Baracoa 15 CUC 5h

Le train

Il est possible de vous déplacer dans toutes les capitales de province de Cuba en train, mais sachez que ce n’est généralement pas le moyen de transport favori des touristes étrangers. Même si le réseau ferroviaire de Cuba est très étendu et dessert l’île sur toute sa longueur, les trains sont très vieux et les retards nombreux donc il faudra clairement vous armer de patience si vous décidez d’opter pour cette solution.

À Cuba, on distingue 3 types de train : le train especial qui a l’avantage d’avoir la climatisation et d’être le plus rapide (même si moins fréquent), le train regular qui est généralement lent et le train lechero qui effectue des arrêts dans tous les villages situés sur la ligne.

La location de voiture

Pour louer une voiture à Cuba, il vous suffira de présenter votre passeport ainsi que votre permis de conduire national (le permis international n’étant pas nécessaire). On vous demandera également un déport de garantie de l’ordre de 150 à 250 CUC.

Peut-être pensez-vous louer une voiture lors de votre voyage à Cuba puisqu’il est clair que ce mode de transport offre une grande flexibilité et permet de découvrir l’île à son propre rythme. Néanmoins, il faut savoir que le budget d’une location de voiture à Cuba est assez élevé. Les prix varient bien sur en fonction de la saison, du type de véhicule et de la durée de la location, mais il faut compter en moyenne 70 CUC par jour de location.

À Cuba, les compagnies de location de véhicule imposent obligatoirement de prendre une assurance (entre 15 et 30 CUC par jour) permettant de couvrir les frais en cas d’accidents. Attention, en cas de vol de l’autoradio, ce qui arrive fréquemment à Cuba, ces frais ne sont pas pris en charge par l’assurance. Pensez donc toujours à le ranger en lieu sûr lorsque vous quittez le véhicule !

Concernant la conduite à Cuba, vos débuts risquent d’être assez périlleux. Les Cubains ont une façon de conduire qui leur est propre et cela peut vite faire peur aux touristes qui n’y sont pas habituées. Toutefois, la circulation est plutôt simple et fluide, il suffit seulement de prendre le temps de s’y habituer. Dans les zones urbaines, la vitesse est généralement limitée à 50 km/h. Pour les routes goudronnées, elle est fixée à 90 km/h et sur l’autoroute à 100 km/h. Les contrôles de police sont fréquents, alors respectez-bien ces limitations de vitesse.
Les routes ne sont pas toutes en excellent état, il faut être particulièrement attentifs aux nids-de-poule qui peuvent causer de gros dégâts s’ils ne sont pas anticipés. Notez également que les panneaux de signalisation sont peu nombreux, il est alors facile de rater un embranchement ou de se perdre.

Aussi, notez qu’il n’est pas rare de croiser sur la route des cyclistes, des piétons, des charrettes tirés par des chevaux ou encore du bétail. Tout le monde doit se partager la route et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est plutôt déconseillé de rouler de nuit à Cuba : les routes étant peu éclairées, l’accident peut vite arriver. Restez donc très vigilant(e) !

En ce qui concerne le carburant, il est très facile de s’en procurer sur l’ensemble de l’île. Les stations services sont pour la plupart ouvertes 24h/24 et l’essence est vendue au litre : 1 CUC/L pour l’ordinaire (regular) et 1,20 CUC/L pour le super (especial).

Location Voiture Cuba
© istock

Le bateau

Il est également possible de prendre le ferry pour rejoindre entre elles les différentes îles de Cuba. Certaines lignes permettent par exemple de relier Surgidero de Batabanó à Nueva Gerona située sur l’île de la Jeunesse ou encore de vous déplacer dans la Baie de La Havane.

Stop & covoiturage

À Cuba, stop et covoiturage sont très répandus et se confondent même un peu. La plupart du temps, les auto-stoppeurs se positionnent au niveau des feux de circulation, des passages à niveau et des carrefours des routes nationales. En fonction de votre destination, vous paierez entre 5 et 20 pesos en moyenne par trajet.
À l’inverse, si vous souhaitez prendre des auto-stoppeurs, sachez que c’est un excellent moyen d’échanger avec des locaux qui pourront même vous servir de guide ou de GPS lorsque nécessaire.

Dans tous les cas, restez vigilant car l’auto-stop n’est pas une pratique sûre à 100%

Le bici-taxi

Pour de petites distances, vous trouverez dans les grandes villes des bici-taxi. C’est un peu les tuk-tuk de Cuba ! Il s’agit en réalité de vélos à 3 roues qui possèdent un siège arrière pouvant accueillir deux personnes. Le tarif minimum d’une course est de 2 CUC, mais attention aux arnaques ! Certains conducteurs de bici-taxi pratiquent parfois des prix exorbitants si vous n’aviez pas pris le temps de fixer de prix avant de monter à bord !

Bici Taxi Velo Cuba
© istock

Le vélo

Cuba est un vrai petit paradis pour les amateurs de vélos. Les pistes cyclables sont nombreuses tout comme les ateliers de réparation. Vous constaterez que le port du casque n’est pas obligatoire là-bas alors si vous le pouvez, embarquez le vôtre et n’oubliez pas d’utiliser un antivol car les vols de vélos sont fréquents. Comme pour les voitures, il est fortement recommandé d’éviter de rouler la nuit. Au-delà de l’éclairage, le problème réside surtout dans le fait que les cubains ont tendance à être nombreux à conduire la nuit sous l’influence de l’alcool…

De plus, sachez que si vous souhaitez cumuler vélo et train, ces derniers sont souvent équipés de wagons à bagages vous permettant d’entreposer votre vélo pendant le trajet.

Résumé rapide des principaux moyens de transport :

Moyen de transport Prix Flexibilité Rapidité
Location de voiture $$$$ 5/5 +
Bus $ 1/5
Collectivos $$ 2/5
Taxis d’État $$$ 3/5
Vols intérieurs $$$$ 1/5 +++

À lire aussi : Cuba : les informations pratiques à connaître

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.