Cuba

Conseils santé et consignes de sécurité

Contrairement à certains autres pays d’Amérique Latine, Cuba n’est pas une destination dangereuse. Néanmoins, comme partout ailleurs, il est important de rester vigilant et attentif car si la violence est rare, les petites arnaques envers les touristes sont plutôt courantes.
En termes de santé, il n’y a pas non plus de quoi s’alarmer. Aucun vaccin n’est obligatoire, en revanche, il faudra être vigilant quant aux risques de cyclones et/ou d’ouragans, des phénomènes qui sévissent pendant la saison humide, généralement entre mai et octobre.
Pour tout savoir sur les conseils de santé et les consignes de sécurité à adopter à Cuba, lisez bien les paragraphes qui suivent, nous y avons réunis toutes les informations à connaître si vous prévoyez un voyage dans cette partie-là des Caraïbes.

Sante Cuba Voyage
© istock

Sécurité

Criminalité et délinquance

De manière générale, Cuba est une île où l’on se sent en sécurité et où le taux de criminalité est relativement bas. Toutefois, avec la hausse du tourisme ces dernières années, les petits délits et arnaques sont en constante augmentation. Un constat regrettable, mais qui ne veut pas nécessairement dire que vous rencontrerez ce genre de problème pendant votre voyage, même si, vous l’aurez compris, la cible principale de ces larcins sont les touristes. Et tous les moyens sont bons pour essayer de vous dérober quelques pesos !
Ne cédez pas pour autant à la paranoïa, mais sachez rester vigilant(e) car les cubains pratiquent ce que l’on appelle « l’arnaque à la confiance ».
Les vols à l’arraché arrivent parfois aussi dans les lieux les plus touristiques, mais ils sont plus rares puisque c’est souvent en faisant preuve d’une extrême gentillesse que certains jineteros arrivent à leurs fins. Ces arnaques consistent essentiellement à vous tromper sur le prix réel des choses ou encore à vous faire payer au prix fort ce qui, dans un premier temps, semblait être un simple service rendu. Par exemple, certains pourraient faire mine de vous donner un coup de main pour changer votre pneu en cas de crevaison pour ensuite vous demander de l’argent une fois terminé.
Dans tous les cas, il est important de respecter certaines consignes de sécurité :
- Gardez tous vos objets de valeur en lieu sûr (bijoux, passeports, etc).
- Faites-en sorte de ne pas avoir trop d’argent sur vous.
- Évitez de porter votre sac sur l’épaule.
- Évitez les vendeurs ambulants.
- Ne faites pas confiance à n’importe qui.
- Évitez de faire étalage de vos effets personnels : bijoux trop voyants, appareil photo, téléphone dernier cri, etc.

Delinquance Cuba
© istock

Les risques naturels

Les cyclones et les ouragans

Cuba est victime, chaque année, de cyclones et d’ouragans pendant la saison humide. En effet, le climat tropical de l’île engendre ce type de catastrophes naturelles dont l’intensité est variable. Certains cyclones sont parfois très intenses et entraînent alors des pertes importantes, aussi bien humaines que matérielles, mais la plupart du temps, les dégâts restent minimes. Les cyclones étant assez fréquents sur l’île, les autorités locales y sont habituées et gèrent donc plutôt bien ce type de problème. Notez que les cyclones touchent plus particulièrement les provinces de Pinar del Río et de La Havane ainsi que l’île de la Jeunesse. C’est la même chose pour les ouragans qui, eux, se développent souvent à la fin de la saison humide, généralement autour du mois d’octobre.

Les fortes pluies et risques d’inondations

À Cuba, la saison humide sa caractérise par de fortes précipitations, des pluies diluviennes qui balayent parfois tout sur leur passage. Dans ces cas-là, il est alors fortement conseillé de rester à l’abri et de ne pas sortir de son logement.

Ces pluies intenses entraînent également d’importants risques d’inondation qui paralysent l’île pendant plusieurs jours parfois.
Notez cependant que Cuba possède d’excellents dispositifs de sécurité pour pallier ce genre de problème.

Ouragan Tempete Cyclone Cuba
© istock

Les moustiques

Lors de votre voyage à Cuba, il sera impératif de prévoir un bon répulsif pour vous protéger des moustiques. S’il n’y a pas de risque de paludisme sur l’île, sachez que les moustiques peuvent être porteurs de maladies sévères comme le chikungunya, la dengue ou encore le virus zika.

Dans un autre registre, méfiez-vous également des jejenes, ces minuscules mouches de sable dont les piqures, inoffensives, provoquent malgré tout de vives démangeaisons.

Autres risques

Evidemment, ne partez pas à Cuba sans vous munir d’une bonne protection solaire. Le soleil tape fort sous les Tropiques, et ce, même les jours de grisaille.
Et enfin, cela peut paraître évident, mais évitez de rester trop à l’ombre des cocotiers. En effet, les accidents liés à la chute d’une noix de coco ne sont pas rares, aussi absurde que cela puisse paraître !

Sécurité à la plage

Comme partout ailleurs, il est important de rester vigilant(e) lorsque vous vous trouvez sur la plage à Cuba. Les vols sont fréquents, mais avec un peu de bon sens, vous vous tiendrez normalement à l’écart de ce genre de délit.
L’idéal est de se rendre à la plage avec le strict minimum : pas de documents importants, pas de bijoux, pas d’appareil photo… Le but étant d’attirer l’attention le moins possible. Ainsi, vous éviterez les problèmes et, dans le cas des personnes voyageant seules, vous pourrez quitter votre serviette pour aller vous baigner sans vous préoccuper de vos affaires.

En voiture

La conduite à Cuba peut se révéler surprenante pour les touristes étrangers. Les routes ne sont pas entretenues de la même façon selon les régions, les panneaux de signalisation sont peu nombreux et les limites de vitesse ne sont pas les mêmes qu’en France ou ailleurs en Europe. Ceci dit, une fois habitué(e), conduire à Cuba n’est pas plus compliqué qu’ailleurs.

Sachez également qu’il est possible de faire surveiller votre voiture de location, contre quelques pesos convertibles, afin d’éviter les vols, notamment d’autoradio comme c’est fréquemment le cas sur l’île.

La nuit

Si dans des endroits très touristiques comme Varadero, les risques de vol ou d’agression sont minimes, il est en revanche déconseillé de se balader tard le soir dans certaines régions de Cuba, particulièrement pour les femmes seules. Comme pour tout, appliquez les conseils mentionnés plus haut et gardez l’œil ouvert.
Si vous êtes victime d’agression, n’hésitez pas à contacter les autorités locales le plus rapidement possible.

Santé

Petite particularité cubaine, les voyageurs étrangers sont tenus de souscrire à une police d’assurance pouvant prendre en charge les frais médicaux ainsi que les frais de rapatriement en cas de besoin. Vous êtes donc dans l’obligation de vous munir de cette attestation d’assurance, délivrée gratuitement, afin de pouvoir entrer sur le territoire.

Sante Cuba
© istock

Le système de santé cubain

Le système de santé cubain est l’un des meilleurs du continent américain. L’espérance de vie, en constante augmentation, s’élève à 78,7 ans. L’industrie pharmaceutique y est performante et les infrastructures hospitalières nombreuses. Cuba compte ainsi de nombreux médecins très compétents dans leur domaine d’expertise, ce qui est plutôt rassurant en cas de pépin. Sachez que les soins sont payants pour les touristes étrangers, mais ils vous seront remboursés par votre assurance à votre retour de voyage.

Les vaccins

Aucun vaccin n’est obligatoire lors d’un voyage à Cuba. Toutefois, il est recommandé d’être à jour dans son calendrier vaccinal : diphtérie, tétanos, poliomyélite, rougeole et coqueluche. De même, il est conseillé d’être vacciné contre les hépatites A et B, mais aussi contre la rage et la typhoïde.

Les maladies

De nombreuses maladies peuvent être transmises par les moustiques à Cuba. C’est notamment le cas du chikungunya, de la dengue et du virus zika. Il est donc essentiel d’utiliser du répulsif et de porter, dans la mesure du possible, des vêtements couvrants dans les régions les plus à risque.

Les médicaments

Si vous prenez des médicaments prescrits par ordonnance, vous devez vous assurer qu’ils soient bien autorisés à Cuba. Si c’est le cas, pensez à prendre la quantité nécessaire en fonction de la durée de votre séjour. Assurez-vous également de les conserver dans leur emballage d’origine et munissez-vous de l’ordonnance délivré par votre médecin traitant. Enfin, conservez le tout dans votre bagage à main.
Que vous soyez sous traitement ou non, il est toujours judicieux d’emporter une petite trousse de secours pour tous les petits problèmes du quotidien que vous pourriez rencontrer sur place.

L’eau du robinet

Officiellement, l’eau du robinet est bien potable à Cuba. Les locaux ont l’habitude de la boire, mais certains la font bouillir au préalable. Son goût laisse toutefois à désirer.
Cependant, en pratique, on conseille aux touristes d’éviter de boire l’eau du robinet et de consommer de préférence des bouteilles d’eau minérale.

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.