Italie

Que faire à Venise : 20 lieux incontournables

Venise est une ville d'une immense beauté et d'une grande importance historique, mais elle est aussi parfaitement unique et ne ressemble à aucune autre ville d'Italie. En tant que capitale de la région de la Vénétie, dans le nord de l'Italie, Venise est en fait constituée de 117 petites îles reliées par une série de ponts et séparées par un réseau de canaux. Avec une population d'environ 250 000 habitants, Venise n'est pas l'une des plus grandes villes de la Vénétie, mais c'est l'une des destinations touristiques les plus visitées du pays.

Venise
© Istock

1. Le palais des Doges

Situé sur l'iconique place Saint Marc, c'est l'un des édifices emblématiques de Venise. Sa sublime architecture gothique vaut à elle seule le détour. L'ancienne résidence des Doges qui dirigeaient la République de Venise est flanquée du célèbre pont des Soupirs. Ce pont couvert légendaire tient son nom de sa triste fonction : il reliait la prison du palais aux cellules d'interrogatoires. Car si le palais était un lieu de représentation, il abritait aussi des geôles sous les toits. Son prisonnier le plus célèbre fut sans doute Casanova. Aujourd'hui, cependant, le Palais des Doges est l'un des musées majeurs de la ville. Vous y admirerez des chefs-d'oeuvre de Véronèse, du Tintoret, du Titien ou encore de Bellini.

Horaires & Tarifs

  • Du 1er avril au 31 octobre : ouvert du dimanche au jeudi, de 08H30 à 21H00 et le vendredi et le samedi de 08H30 à 23H00 ;
  • Du 1er novembre au 31 mars : ouvert de 08H30 à 19H00.

Billet groupé pour les musées de la place Saint-Marc : Palais des Doges et itinéraire intégré du Musée Correr, du Musée archéologique national, des salles monumentales de la Bibliothèque nationale Marciana.

Billet plein tarif 25 € - tarif réduit : 13 € (enfants de 6 à 14 ans, étudiants de 15 à 25 ans, plus de 65 ans; détenteurs d’une carte Rolling Venice ou d’une carte ISIC – International Student Identity Card).

1. Palais Des Doges
© Istock

2. La basilique San Marco

Autre monument iconique de la Cité des Doges : Basilica Cattedrale di San Marco. Éditifée au 9ème siècle, elle est attenante au Palais des Doges. Ainsi fut-elle ravagée en 976 par l'incendie qui se déclara au palais. Rebâtie au 11ème siècle, elle est identifiable à son architecture exceptionnelle, mêlant influences occidentales et orientales. Outre sa décoration intérieure somptueuse – composée d'or et de marbre, et orné de 8500 m² de mosaïques – elle compte plusieurs éléments de décors byzantins, dont les fameux Chevaux de Saint-Marc (remplacés actuellement par des copies : il faut aller au musée pour contempler les originaux).

Informations pratiques

Bagages interdits. Vidéos et photos prohibés.

Basilique San Marco
© Istock

3. Le campanile de San Marco

Culminant à plus de 98 mètres de hauteur, le campanile de la Basilique San Marco est le plus haut de la ville. Inutile de dire que c'est un passage obligé pour découvrir un point de vue exceptionnel sur Venise ! à ses pieds, vous découvrirez la Loggetta, dont les niches abritent des statues de bronze de Minerve, Apollon et de Mercure, ainsi qu'une allégorie de la paix. Le campanile lui-même, réalisé en brique, n'est pas l'édifice original. Ce dernier fut en effet endommagé et reconstruit au 15ème siècle. Il connut bien encore quelques aléas, jusqu'au plus spectaculaire : en 1902, il s'effondra purement et simplement ! Le campanile actuel date donc de 1912. Et vous pouvez désormais y grimper en toute sécurité pour découvrir une vision quasiment aérienne de la ville !

Campanile San Marco
© Istock

4. Le campanile San Giorgio Maggiore

Dominant l'ile et la basilique San Giorgi Maggiore, ce campanile est le second ouvert au public. S'il est bien plus modeste que le campanile San Marco, il culmine tout de même à 64 mètres : de quoi profiter d'un autre point de vue sublime sur la Cité des Doges ! Il serait d'autant plus dommage de vous priver de ce panorama que le sommet est accessible en ascenseur. La basilique vaut également une petite visite. Si les célèbres Noces de Cana de Véronèse sont aujourd'hui exposées au Louvre, elle abrite quelques oeuvres remarquables, notamment du Tintoret.

Campanile San Maggiore
© Istock

5. Le campanile de Santo Stefano

S'il ne mesure "que" 61 mètres, ce campanile mérite une petite visite. Car tout comme la fameuse Tour de Pise, il affiche une silhouette résolument penchée. Ce qui n'est pas sa seule particularité... En 1585, il fut la proie des flammes, et l'incendie fut assez violent pour fondre les cloches. Ces dernières furent remplacées par des cloches venues d'Angleterre, où l'on abattait alors nombre d'édifices catholiques. Un drôle d'édifice, au sommet duquel il est bien sûr impossible de monter. Mais qui vaut bien que vous preniez le temps de l'admirer !

Campanile San Stefano
© Istock

6. La Fenice

La Fenice est l'un des plus prestigieux théâtres italiens. Ce bel édifice néo-classique, bâti au 18ème siècle a été vu naitre plusieurs opéras de Rossini, de Bellini ou encore de Verdi. Le "Phénix" porte bien son nom, puisqu'il a subi plusieurs incendies importants, mais qu'il a toujours rouvert ses portes. Le meilleur moyen d'en profiter ? Assister à l'un des spectacles au cours de votre séjour (à condition de réserver vos billets en avance !). Mais vous pouvez aussi profiter de votre passage dans la Cité des Doges pour simplement le visiter !

Horaires & Tarifs

Ouvert tous les jours de 09H20 à 18H00 (fermeture occasionnelle à 17H00 en fonction des impératifs techniques liés aux spectacles). Entrée : 10 € - tarif réduit : 7 € - gratuit pour les moins de 6 ans. Pass Famille à partir de 3 personnes.

Fenice
© Istock

7. Burano

Située au nord de la lagune, l'île de Burano offre un décor pittoresque, avec ses alignements de petites maisons aux façades colorées. Ses ruelles méritent à elles seules de détour. Mais l'île est connue pour sa spécialité : le travail de la dentelle. Un art qui fit la réputation de Burano et qui lui assura la prospérité dès le 16ème siècle... non sans faire des jaloux ! Car les artisans vénitiens protégeaient jalousement leurs secrets de fabrique. Une habitude qui ne manquait pas d'agacer Louis XIV. Le roi Soleil lança d'ailleurs la manufacture royale des dentelles françaises pour tenter de concurrencer Burano. Aujourd'hui encore, vous pourrez admirer de superbes créations artisanales. Mais en faisant vos emplettes, prudence ! Le travail de la dentelle demande du temps : la réalisation d'une nappe peut ainsi facilement nécessiter plusieurs années de travail. Aussi, bien des souvenirs proposés aux touristes sont importés... de Chine !

Burano
© Istock

8. Murano

Coupée en deux par son propre "Grand Canal" – qui ne compte qu'un seul pont – Murano est en quelque sorte une réplique de Venise en miniature. Elle devint le fief des verriers aux 12ème siècle. Les Doges estimaient alors que les fours, indispensables au travail du verre, constituaient un risque d'incendie trop important. Depuis cet exil forcé, les verriers ont façonné la physionomie de Murano. Aujourd'hui encore, nombre d'artisans y exercent leur art, suivant des techniques transmises uniquement de père en fils. Mais là encore, prudence : s'il est possible de visiter des ateliers et de dénicher des pièces sublimes, il est aussi courant de trouver des babioles sans véritable intérêt.

Murano
© Istock

9.Torcello

Aujourd'hui, nombre de prestataires proposent des croisières sur la lagune qui passent par Burano, Murano et Torcello. L'île recommence donc à attirer l'attention. Elle n'en demeure pas moins un peu à l'écart du reste de la cité. Au moyen-âge, elle fut pourtant l'ile la plus peuplée de la lagune ! De cette époque de faste, elle conserve la remarquable cathédrale Santa Maria Assunta. Située à 5 minutes à peine de Burano, et accessible en Vaporetto, Torcello offre un visage médiéval qui mérite largement le détour !

Torcello
© Istock

10. San Michele

Cette île abrite le cimetière de Venise. Il se divise en différentes sections, chacune étant dévolue à une religion. Le Vaporetto qui dessert l'île vous déposera devant l'église San Michele in Isola, qui fut le premier édifice de la ville bâti dans un style Renaissance. Le cimetière abrite les tombes de plusieurs personnages célèbres, parmi lesquels le musicien russe Igor Stravinsky et le physicien autrichien Christian Doppler.

San Michele
© Istock

11. San Francesco Del Deserto

Cette ile, située entre San Erasmo et Burano, tient son nom de Saint François d'Assise, qui s'y arrêta à son retour d'Égypte. Les lieux étaient déjà occupés à l'époque des Romains. Au 13ème siècle, une église y fut élevée en mémoire de Saint François. Les travaux furent bientôt suivis par la création d'un monastère, toujours occupé par une dizaine de moine. Loin des sites touristiques agités, cette île cerclée de cyprès constitue une oasis de paix et de silence. Le lieu idéal pour vous offrir une pause et vous ressourcer lors de votre séjour !

Horaires & tarifs

Ouvert du mardi au dimanche, de 09H00 à 11H00 et 15H00 à 17H00. Entrée libre et visite guidée gratuite. Dons bienvenus.

San Francesco Del Deserto
© Wikipedia

12. Le Lido

Avec ses dunes de sable blanc et son eau cristalline, le Lido est la station balnéaire huppée de Venise. Une étendue de 12 km sur laquelle il fait bon flâner... et se baigner ! Pour la rejoindre, embarquez à bord d'un Vaporetto et 10 minutes plus tard, vous serez loin de l'agitation de la Cité des Doges. Vous pourrez y admirer de nombreux palais absolument sublimes. Et les amateurs de cinéma pousseront la balade jusqu'au Palais du Cinéma, édifié en 1930, qui accueille la fameuse Mostra de Venise. Si vous n'avez pas peur des sensations fortes, sachez que vous pourrez y pratiquer le parachutisme. Une occasion de profiter d'une vue peu commune sur la Sérénissime !

Lido
© Istock

13. Le quartier du Cannaregio

Sa simplicité tranche radicalement avec les fastes de la place San Marco. Calme et pittoresque, le quartier du Cannaregio vous invite à découvrir une facette de Venise plus typique. C'est le quartier idéal pour flâner et faire un peu de shopping. Vous pourrez également explorer le Ghetto de Venise, où la population juive était cantonnée jusqu'au 16ème siècle, ou admirer la très belle église gothique Madonna dell'Orto, dont la chapelle abrite la tombe du Tintoret. Vous y découvrirez enfin les  Giardini Savorgnan, l'un des plus beaux jardins publics de Venise.

Cannaregio
© Istock

14. Le Grand Canal

Le Grand Canal est l'artère principale de la Cité des Doges. S'étendant sur 4 km dessinant un S, il compte parmi les plus belles avenues du monde... même s'il se parcourt en embarcation ! Car il est bordé d'une quantité d'édifices remarquables, et enjambé par 4 ponts :

  • Le pont du Rialto, le plus ancien et le plus iconique, bâti au 16ème siècle ;
  • Le pont de l'Académie, érigé au 19ème siècle ;
  • Le pont des Déchaussés, construit au 17ème siècle et rebâti en 1934 ;
  • Le pont de la Constitution, le plus récent, inauguré en 2008.

Pour ne rien louper, l'idéal est d'opter pour une visite guidée.

Grand Canal Pont Du Rialto
© Istock

15. La basilique Santa Maria Gloriosa dei Frari

C'est l'une des principales églises de la ville. Souvent appelée simplement i Frari, cette église du 13ème siècle est un bel exemple du gothique italien. Elle abrite de nombreuses œuvres d'art remarquables. C'est aussi là que se trouve le tombeau du Titien.

Informations pratiques

Ouvert de 09H00 à 18H00 du lundi au samedi et de 13H00 à 18H00 le dimanche et les jours fériés.

San Maria Gloriosa Dei Frai
© Istock

16. La Basilique Santa Maria della Salute

Située à l'extrémité sud du grand canal, la basilique a été édifiée au 17ème siècle. La décision est prise par le sénat en 1630, alors que la peste ravage la cité. Achevée en 1692, elle compte parmi les plus beaux édifices de la Cité des Doges. Nombre d'artistes – anonymes ou célèbres –  la représenteront sur leurs tableaux, et elle compte ainsi aujourd'hui parmi les monuments les plus célèbres de la ville. Elle abrite par ailleurs de très belles oeuvres du Tintoret et de Titien.

Santa Maria Della Salute
© Istock

17. Les Botteghe del caffè

À Venise, le tout premier café ouvre ses portes au 17ème siècle. Nombre d'autres suivront. Et la ville compte aujourd'hui deux botteghe del caffè tout particulièrement célèbres :

  • Le Caffè Florian, inauguré en 1720 est fréquenté par nombre de gloires locales, telles que Goldoni, et de touristes célèbres (dont Goethe, Alfred de Musset et George Sand ou encore Balzac). C'est aussi un véritable petit musée, avec sa Salle des Grands Hommes exposant les portraits de Vénitiens célèbres ou sa salle Liberty, à l'esprit 1900 ;
  • Le caffè Quadri, ouvert en 1775 et premier établissement à avoir proposé un authentique café Turc, fréquenté lui aussi par nombre de voyageurs célèbres, parmi lesquels Stendhal, Wagner et Proust.

Il est vrai que le tarif des consommations est élevé... mais il serait bien dommage de ne pas vous offrir une dégustation de café dans l'un des établissements historiques de la ville !

Caffè Florian
© Istock

18. La maison de Goldoni

Si Carlo Goldoni est né dans la Cité des Doges en 1707, le créateur de la comédie italienne moderne s'est exilé à Paris, où il meurt en 1793. Son ancienne résidence vénitienne abrite aujourd'hui un musée permettant de découvrir l'oeuvre de celui qui est parfois surnommé "le Molière vénitien". L'édifice en lui-même, de style gothique, est d'ailleurs ravissant. Si le musée n'est pas très grand, c'est définitivement l'un des plus charmants de la ville !

Horaires & Tarifs

Ouvert tous les jours sauf le mercredi de 12H00 à 17H00. Fermé le 25 décembre, le 1er janvier et le 1er mai. Billet plein tarif 5 € - tarif réduit : 3,50 € (enfants de 6 à 14 ans, étudiants de 15 à 25 ans, plus de 65 ans ; détenteurs d’une carte Rolling Venice ou d’une carte ISIC – International Student Identity Card).

Maison Goldoni
© Istock

19. La Gallerie dell'Accademia

Ce musée est entièrement dédié à la peinture vénitienne du 14ème au 18ème siècle. Vous pourrez y découvrir une collection impressionnante des chefs d'oeuvres des plus grands maitres de la Sérénissime, notamment Bellini, Giorgione, Carpaccio, Tintoretto, Véronèse et Tiepolo. Un incontournable !

Horaires & Tarifs

Ouvert le lundi de 08H15 à 14H00 et du mardi au dimanche de 08H15 à 19H15. Entrée : 12 € - tarif réduit : 2 € (18 à 15 ans). Gratuit pour les moins de 18 ans.

Galleria Della Academia
© Istock

20. Le musée Guggenheim

Ce musée d'art moderne est l'un des musées les plus importants de la ville. Vous pourrez y admirer la collection impressionnante léguée par Peggy Guggenheim, comptant des oeuvres de Picasso, Chagall, Mondrian, Dali... Il accueille aussi des expositions temporaires fréquemment renouvelées.

Horaires et tarifs

Ouvert tous les jours de 10H00 à 18H00. Entrée : 15 € - Plus de 65 ans : 13 € - étudiants : 9 €. Gratuit pour les moins de 10 ans.

Musée Guggenheim
© Istock

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.