Italie

Visiter Rome

Elle fut au cœur de l'empire Romain, qui la propulsa au rang de caput mundi ("capitale du monde"). On l'appelait aussi l'Urbs – la Ville d'entre toutes les villes. Pendant des siècles, Rome a exercé une influence majeure sur la civilisation européenne, et elle conserve nombre de vestiges d'une histoire aussi riche que mouvementée. Pourtant, la Ville Éternelle est loin de se résumer à une ville-musée. Cosmopolite et dynamique, la capitale italienne a tout pour vous séduire !

Rome
© Istock

Visiter Rome : pourquoi ?

Selon la légende, la ville de Rome aurait été fondée par Romulus en 753 avant notre ère. Capitale de l'Empire romain avant de devenir l'un des centres névralgiques du Christianisme, elle est généralement considérée comme l'un des berceaux de la civilisation occidentale. Quelque 28 siècles d'histoire ont façonné la ville, jalonnée de monuments exceptionnels. Elle abrite aussi des secrets bien cachés, telles ses catacombes.

Si une balade à travers la Ville Éternelle est une occasion de voyager dans le temps, Rome est une capitale européenne dynamique, bien ancrée dans son époque ! Pour découvrir la Rome branchée, direction le quartier bohème des Monti, où les boutiques côtoient les cafés littéraires, San Lorenzo, le quartier du street art vaguement hipster, où les bars alternent avec les disquaires, ou encore le Testaccio, fameux pour sa gastronomie... et ses dance floors !

Quels sont les principaux lieux d’intérêt à voir à Rome ?

Colisée

La ville de Rome est d'une telle richesse qu'il est quasiment impossible d'en faire le tour en un seul séjour ! Pour saisir l'essence de la Ville Éternelle, il s'agit donc de viser en priorité quelques spots emblématiques :

  • Le Colisée, spectaculaire monument dédié au divertissement des Romains et symbole de la Ville aux 7 collines ;
  • Le Forum, cœur de la cité du temps de l'Empire romain ;
  • Le Panthéon, œuvre d'Hadrien qui impressionne toujours autant par sa stature ;
  • La fontaine de Trevi, autre monument emblématique de la ville, popularisée par la célébrissime Dolce Vita de Fellini ;
  • Le Vatican, où se trouvent la Basilique Saint-Pierre et la sublime chapelle Sixtine.

Les excursions à faire

Ostia Antica

La ville de Rome est si riche qu'il est judicieux d'opter pour un moyen de transport afin de la visiter. Et vous aurez l'embarras du choix : en scooter, en bateau, en segway... Si vous souhaitez quitter la ville pour rayonner aux alentours, vous pouvez vous laisser tenter par différentes excursions :

  • Ostia Antica : ce fut l'un des ports commerciaux les plus importants de l'Empire Romain. La ville fut abandonnée après une terrible épidémie de malaria, avant d'être enfouie sous les sables. Situé à une trentaine de kilomètres de Rome, c'est un site antique à découvrir ;
  • Une journée à Florence : direction la gare de Termini pour sauter à bord d'un train à grande vitesse à destination de la capitale de la Toscane, berceau de la Renaissance italienne ;
  • Les Castelli Romani (châteaux romains) : ce parc national regroupe 17 municipalités. Il tient son nom des châteaux moyenâgeux concentrés sur son territoire. Vous y découvrirez aussi de très jolis bourgs, encadrés d'une nature verdoyante ;
  • Une journée à Naples... à moins de pousser jusqu'à Pompéi ou à Capri ?

Les musées à visiter

Villa Borghese

Rome compte un nombre impressionnant de musées. Parmi les incontournables :

  • Les musées du Vatican : 7 km de galeries et quelques-uns des plus grands chefs d'œuvres de l'histoire de l'art ;
  • Les musées du Capitole, plus ancien musée public du monde, exposant des œuvres de l'Antiquité à la Renaissance ;
  • La villa Borghèse, l'une des plus belles collections privées d'œuvres de la Renaissance du monde ;
  • Le château Saint-Ange (Castel Sant'Angelo), mausolée d'Hadrien transformé en forteresse, fameux pour ses fresques ;
  • Le Musée national romain, qui compte deux bâtiments remarquables – le plais Massimo et le palais d'Altemps – et d'exceptionnelles collections d'Antiques.

Où se loger à Rome (hôtels, auberges, appartement…) ?

Le choix de votre hébergement dépend à la fois de votre budget et de la durée de votre séjour. Certains prestataires imposent en effet un nombre minimal de nuitées. Et il est très difficile de trouver un appartement pour un séjour inférieur à 3 jours.

Les petits budgets opteront pour le camping : 35 € en moyenne pour 2 personnes (tente + voiture). Pour maitriser votre budget, pensez à demander si l'eau chaude est comprise. Autre option : les auberges de jeunesse. Il y en a 2 à Rome (présentation de la carte des AJ obligatoire, ou achat sur place). Vous pouvez vous orienter vers les ostellos, des établissements équivalents à ceci près qu'ils sont privés. S'ils sont nombreux, notamment dans le secteur de la gare de Termini, la qualité des infrastructures est en revanche très inégale.

Contrairement aux Bed & Breakfast, les hôtels n'imposent pas de nombre de nuitées minimales. Le tarif varie considérablement suivant le standing et l'emplacement de l'établissement.

Quel que soit le type d'hébergement que vous choisissez, il est préférable de réserver. C'est même tout à fait indispensable au cours de la haute saison (printemps et automne) !

Quels moyens de transport favoriser à Rome ?

Les transports en commun

Les transports en commun sont définitivement la meilleure option à Rome. La Ville Éternelle dispose d'un réseau de transports en commun remarquable, comptant les bus, 3 lignes de métro et 6 lignes de tram, ainsi qu'un train urbain. Tous sont gérés par l'ATAC (Agence du transport de la commune de Rome). Cartes des réseaux et informations pratiques sont disponibles sur le site internet (https://www.atac.roma.it) ou grâce à l'appli Viaggia con ATAC.

Comme dans la plupart des villes italiennes, les billets sont disponibles dans les bureaux de tabac et kiosques à journaux et, bien entendu, au guichet ou via les distributeurs. Attention : il est impossible d'acheter les billets directement auprès du chauffeur. Si vous optez pour des tickets à l'unité, mieux vaut donc acheter le billet aller ET le billet retour.

Le biglietto a tempo (1,50 €) est valable pour 100 mn si vous voyagez en bus, ou pour un trajet en métro ou en train urbain. Pour les touristes, il est souvent plus avantageux de choisir le biglietto giornaliero Roma 24H (7 €), Roma 48H (12,50 €) ou pour le BIT (biglietto turistico integrato) Roma 78H (18 €). Si vous séjournez plus de 4 jours à Rome, optez pour la CIS (Carta Integrata Settimanale), pass hebdomadaire coûtant 24 €.

Les transports en commun fonctionnent de 5h30 à 23h30 (à l'exception du métro qui fonctionne jusqu'à 01H30 les vendredi et samedi).

Vous voyagez en famille ? Les transports en commun sont gratuits pour les enfants de moins de 10 ans !

Le taxi

Taxi Rome

À Rome, les taxis sont blancs. Comme partout ailleurs, assurez-vous toujours que le véhicule soit équipé d'un compteur lorsque vous montez à bord. Outre le prix de la course, des extras peuvent s'appliquer : 1 € par passager supplémentaire au-delà de 4, et 1 € par bagage excédent la dimension 35 x 25 x 50 cm.

Sachez par ailleurs que suivant l'heure et le quartier, vous pouvez avoir du mal à trouver un taxi ! Si vous êtes tenu par des horaires – par exemple pour attraper votre vol – il peut être judicieux de réserver votre course à l'avance.

La voiture

À moins que vous ne prévoyiez un road trip en Italie, un conseil : oubliez la voiture à Rome ! Tout d'abord, vous serez confronté à une problématique récurrente dans les villes italiennes : un trafic limité et strictement réglementé dans les zones historiques.

À Rome, vous devrez composer avec les restrictions imposées par la ZTL (Zona a Traffico Limitato ou zone de trafic limité), signalée par le panneau Varco Attivo. Il faut disposer du Permesso Centro Storico – qui n'est pas délivré aux touristes. Et à défaut, vous ne pourrez donc pas circuler de 6h30 à 18h00 en semaine, et de 14h00 à 18h00 le samedi.

Ajoutons que le stationnement est délicat. Pour vous repérer, fiez-vous aux couleurs :

  • Bleu pour un emplacement payant ;
  • Blanc pour un stationnement gratuit à durée limitée ;
  • Jaune pour un stationnement réservé aux personnes à mobilité réduite ou à la police.

Les places sont rares... et chères ! Par ailleurs, prudence si vous voyagez à bord de votre véhicule : privilégiez les parkings surveillés, car les voitures étrangères sont plus souvent vandalisées que les véhicules romains.

Quel Transfert entre l’aéroport de Rome et le centre-ville ?

Aéroport Seul
© Istock

Depuis Fiumicino

Le principal aéroport de Rome – et du pays – est l'Aeroporto Leonardo da Vinci di Roma , l'aéroport international Léonard De Vinci situé à Fiumicino. Pour rejoindre le centre-ville, vous avez le choix entre différentes options :

  • La navette Terravision est le mode de transport le moins cher, puisque le billet coûte 4 € (tarif réduit de 2 € pour les 5 à 12 ans). Pour gagner du temps, il est recommandé de réserver ;
  • Le Léonardo : le train express est le moyen de locomotion le plus rapide pour rejoindre le centre-ville, puisqu'il ne lui faut que 32 minutes en moyenne. Un départ toutes les 30 minutes de 6h38 à 23h38 au départ de l'aéroport, et de 5h50 à 22h50 au départ du centre-ville. Le billet coûte 14 € ;
  • Le taxi : la course est au prix forfaitaire de 48 € à condition d'emprunter un taxi romain (portant la mention Roma Capitale), car les taxis de Fiumicino appliquent un forfait nettement plus élevé : 60 €. Comptez au moins 45 minutes de trajet ;
  • La navette privée : le budget varie en fonction du prestataire et du véhicule, comptez en moyenne 50 € pour 2 personnes et 60 € pour un minivan.

Depuis Ciampino

L'autre grand aéroport Romain est situé à Ciampino, à 15 km du centre-ville. Il est possible de faire le trajet en empruntant le bus COTRAL jusqu'à la station Anagnina, où vous pourrez emprunter le métro (ligne A). Si vous n'avez aucune envie de porter les bagages, optez pour la navette (6 € l'aller simple ou 11 € l'aller-retour) ou pour le taxi (environ 40 €). Vous pouvez également faire appel à une voiture privée, à partir de 60 € pour 2 personnes.

À lire aussi : Voyage en Italie

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.