Italie

Visiter Venise : Que voir et comment faire ?

« Cité des Doges », « Sérénissime », « Cité des Masques », « Cité flottante », « Cité des Eaux », « Cité des Ponts » ou encore « Reine de l'Adriatique » : nichée au cœur de sa lagune, Venise n'en finit par de faire rêver ! Il est vrai que la ville – composée de 127 îles – offre une physionomie atypique. Et si elle cache bien des merveilles artistiques et architecturales, elle se distingue aussi par un artisanat exceptionnel ! Amoureux d'arts, d'histoire ou amoureux tout court : c'est définitivement l'une des plus belles destinations d'Europe et, sans doute, du monde !

Visiter Venise : pourquoi ?

Visiter Venise
© Istock

Incontournable lors de votre voyage en Italie, la ville de Venise aligne consciencieusement les merveilles : églises, palais, monuments et places, mais aussi canaux enjambés par quelque 435 ponts, dont l'architecture est la plupart du temps remarquable... L'expression de musée à ciel ouvert semble faite pour elle ! La ville est d'ailleurs inscrite au patrimoine mondial de l'Humanité. C'est au moyen-âge que Venise s'impose grâce au commerce du sel d'abord, puis, surtout, grâce à sa situation stratégique lui a valent puissance et prospérité.

La ville se distingue aussi par le savoir-faire de ses artisans, qui travaillent le verre et façonnent les miroirs suivant des techniques jalousement gardées secrètes. Passé l'époque de gloire de la République, elle connaîtra pourtant des périodes plus délicates, notamment lorsqu'elle passe sous domination autrichienne. Forte de son patrimoine – et d'une situation atypique – Venise est devenue l'une des premières destinations touristiques du monde. Aussi mystérieux que romantiques, ses canaux n'en finissent pas de faire rêver. Et son carnaval est incontestablement l'un des plus célèbres au monde ! Bref, de quoi faire à Venise !

Quels sont les principaux lieux d’intérêt à voir à Venise ?

Place San Marco
© Istock

Ce n'est pas pour rien que c'est la ville dans son ensemble qui est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO : à Venise, quasiment chaque pont et chaque édifice est remarquable ! La ville compte quand même un certain nombre de sites à visiter absolument :

  • La place San Marco, où s'élèvent trois bâtiments emblématiques : le Campanile, la Basilique San Marco et le Palais des Doges ;
  • L'Arsenal de Venise, chantier naval bâti au 12ème siècle qui fut l'un des moteurs de la puissance vénitienne ;
  • Le Ghetto, quartier dans lequel fut longtemps cantonnée la communauté juive de la ville ;
  • Le campanile de Santo Stefano, qui a la particularité d'être très penché ;
  • L'île de San Michele, cimetière de Venise comptant des divisions juive, catholique, orthodoxe et évangélique et où repose notamment Igor Stravinsky ;
  • L'île de Burano, aux maisons arborant des teintes pastel, fameuse pour sa dentelle ;
  • L'île de Murano, repérable grâce à son phare blanc et connue pour ses fonderies de verre.

Parmi les palais vénitiens à voir : la Ca' d'Oro, à la façade dentelée iconique et le Palais Contarini del Bovolo, célèbre pour ses arches et son escalier extérieur en colimaçon. Certains pont valent par ailleurs d'être vus : le légendaire Pont des Soupirs, bien sûr, mais aussi le pont de l'Académie, le pont des Déchaussés, le pont des Trois Arches ou encore le pont du Rialto. Enfin, ne passez pas à côté de la Fenice, théâtre mythique de la ville !

Les excursions à faire

Burano © Istock
Burano © Istock

Impossible d'envisager un séjour à Venise sans faire un tour de gondole, afin de découvrir le Grand Canal, avant d'entamer une balade dans le dédale de canaux qui quadrille la Sérénissime. Vous pouvez embarquer à bord d'un navire plus conséquent pour profiter d'une croisière à la journée ou à la demi-journée. Le circuit le plus répandu ? Burano, Murano et Tocello. Certes, c'est un classique, mais cet itinéraire vaut définitivement la peine que vous lui consacriez une journée !

Il est facile de l'oublier tandis que l'on flâne entre tous ces canaux, face à l'Adriatique, mais la "Cité des Eaux" ne se situe qu'à un saut de puces des Dolomites. Vous pouvez donc profiter de votre séjour pour aller randonner dans ces montagnes verdoyantes.

S'il ne fallait faire qu'une seule escapade au départ de Venise ? Vérone, bien entendu ! La ville bénéficie d'une aura romantique puisqu'elle fut le cadre des amours malheureuses de Roméo et Juliette. S'il est possible de se rendre sous le balcon de Juliette, c'est loin d'être le seul attrait de Vérone. La ville peut s'enorgueillir de la plus importante collection de vestiges romains de toute l'Italie du Nord !

Les musées à visiter

Ca'rezzonico © Istock
Ca'rezzonico © Istock

Remarquable par son architecture, le Palais des Doges compte aussi parmi les musées les plus importants de la ville. Il est particulièrement connu pour sa collection d'oeuvres de Véronèse. La cité compte d'autres musées remarquables :

  • La Galleria dell'Accademia, dédiée aux maitres vénitiens du 14ème au 17ème siècle ;
  • La Scuola Grande de San Rocco, et sa riche collection d'oeuvres du Tintoret ;
  • Le Musée Guggenheim, exposant la collection léguée par Peggy Guggenheim, qui compte des oeuvres de Picasso, de Miró, de Chagall ou encore de Magritte ;
  • Ca' Rezzonico, qui permet de découvrir le quotidien de Venise au 17ème siècle ;
  • Le Fondaco dei Turchi (ou "entrepôt des Turcs"), le musée naturel de Venise.

Où se loger à Venise ?

Se Loger Venise
© Istock

À Venise, le choix de l'hébergement nécessite de lui consacrer un peu de temps. En effet, du fait de la configuration particulière de la cité, vous allez forcément beaucoup marcher ! Vous gagnerez donc du temps et de l'énergie en choisissant un hébergement situé à proximité d'un embarcadère. Assurez-vous par ailleurs de réserver votre hébergement au plus tôt ! En effet, il est risqué d'arriver à Venise sans savoir où dormir. Nombre de rabatteurs arpentent les gares, mais ils vous orienteront généralement vers des hébergements de piètre qualité. Et en haute saison, il est fréquent que la ville soit tout simplement bondée, et qu'aucun lit ne soit plus disponible !

Si vous souhaitez partir visiter Venise en camping-car (ou tout simplement camper), sachez que vous devrez poser vos valises à la périphérie de la ville, dans des établissements souvent très fréquentés. Et l'option est loin d'être économique, car la liaison vers Venise n'est pas donnée : vous dépenserez en transport en bateau ce que vous économiserez côté hébergement.

La ville regorge bien entendu d'hôtels et de Bed & Breakfast. La ville compte aussi de nombreuses pensions. Mais pour profiter au mieux des charmes de Venise, il est judicieux de miser sur les sites spécialisés dans la location d'appartements ou l'échange de maisons. Pour les séjours d'une semaine ou plus, c'est d'ailleurs le type d'hébergement le plus avantageux, côté budget. La ville compte 6 quartiers, mais les plus agréables sont définitivement San Polo et San Croce.

Il est à noter enfin que comme dans de nombreuses autres villes italiennes, certaines communautés religieuses accueillent des touristes. Mais à Venise, il est fréquent qu'elles ne proposent cet hébergement que lors de périodes très définies (généralement, les vacances scolaires).

Quels moyens de transport favoriser à Venise ?

Vaporetto © Istock
Vaporetto © Istock

Le moyen de transport privilégié à Venise ? De bonnes chaussures ! Pour visiter la ville, il est probable que vous parcouriez beaucoup de kilomètres chaque jour. C'est d'ailleurs le meilleur moyen de profiter pleinement des beautés de la Cité des Doges et de débusquer des lieux cachés !

Les transports les plus répandus sont bien entendu maritimes. Attention au fameux Taxi Bateau : les tarifs pratiqués sont la plupart du temps très élevés ! Mieux vaut emprunter le Vaporetto, équivalent du bus en version flottante. Avec une quinzaine de lignes, ils vous permettent de vous déplacer dans tous les points stratégiques de la ville. Il est à noter qu'il existe également un service nocturne. Le plus simple et le plus avantageux pour vous déplacer : le pass ACTV, qui vous donne accès aux transports fluviaux et terrestres du réseau de transports publics.

Les fameuses gondoles étaient autrefois les "taxis" des aristocrates vénitiens. Aujourd'hui, la ville compte une dizaine de stations et plus de 400 gondoliers. Si les tarifs sont fixés par la mairie de Venise, ils sont aussi élevés : comptez 85 € la demi-heure, et 40 € par tranches de 15 minutes supplémentaires. Si une promenade de nuit ne manque pas de charme, les tarifs suivent : 100 €, puis 50 € par tranches de 15 minutes. Attention : si vous souhaitez profiter aussi du chant de votre gondolier, il faudra prévoir un supplément (laissé à sa libre appréciation). Pour expérimenter la gondole sans vous ruiner – ou pour vous épargner quelques mètres – vous pouvez profiter du traghetto, gondole qui assure la traversée du Grand Canal (2 €).

La voiture est à éviter, puisque vous devrez la laisser à la périphérie de la ville. Le parking et le tarif de la navette pour rejoindre Venise rendent cette option très onéreuse.

Quel Transfert entre l’aéroport de Venise et le centre-ville ?

Bus Aéroport Venise
© Istock

L'aéroport Marco Polo est situé à une dizaine de kilomètres de Venise. Pour rejoindre la Cité des Doges, vous pouvez emprunter :

  • Le bateau-taxi ou motoscafo : si le tarif est élevé (comptez 33 € par personne, 32 € si vous réservez en ligne), c'est aussi une façon charmante de goûter directement au charme de la ville. ATTENTION : vous n'êtes pas seul à bord (4 à 6 passagers par trajet) ;
  • Le Water-Bus : moins onéreux que le bateau-taxi (15 € l'aller simple, 27 € l'aller/retour), il ne manque pas de charme... à condition d'avoir le temps devant soi (compter 1H25 de trajet, contre 25 minutes en bus) ;
  • Le bus : vous pouvez emprunter la ligne n°5 du réseau public ACTV ou préférer la ligne de la compagnie privée ATVO (8 €) ;
  • Le taxi : comptez 35 à 40 € pour un trajet de 25 à 30 minutes.

Il est à noter que vous pouvez rejoindre le centre-ville en train, mais cette option est fastidieuse : il faut tout d'abord prendre le bus pour rejoindre la gare et ensuite prendre le train. Autant dire que cela n'est pas très pratique !

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.