Italie

Que faire en Sicile : 20 lieux incontournables

Vous prévoyez de visiter la Sicile pour votre prochain voyage ou vos prochaines vacances et vous cherchez les meilleurs endroits à visiter ? Excellent choix, il y a beaucoup de choses à voir et à faire sur cette merveilleuse île italienne ! Nous vous présentons 20 lieux incontournables

Sicile
© Istock

1. La cathédrale de Monreale (Palerme)

La cathédrale Santa Maria Nuova (ou « Sainte Marie la neuve ») de Monreale est située à Palerme. Classée au patrimoine mondial de l'humanité, c'est l'un des édifices les plus impressionnants de Sicile. Cette basilique papale mineure est tout particulièrement célèbre pour ses mosaïques byzantines. Elle abrite aussi un cloître superbe (dernier vestige du monastère bénédictin d'origine). Construite au 12ème siècle, c'est un bel exemple de l'art arabo-normand en Sicile. Outre son dôme, qui abrite 3 nefs, elle comporte aussi un remarquable portail en bronze de Bonnano de Pise.

Horaires & Tarifs

  • Jours ouvrables : ouvert de 08H30 à 12H30 et de 14H30 à 16H30 ,
  • Jour férié : ouvert de 08H00 à 09H30 et de 14H30 à 16H30.

Entrée : 4,00 € - gratuit pour les moins de 10 ans.

Cathedrale De Monreale
© Istock

2. Le palais des Normands et la chapelle Palatine (Palerme)

Tour à tour forteresse punique, fort romain, château des émirs arabes, résidence des rois normands et siège de l’Assemblée régionale sicilienne, le palais des Normands est l'un des bâtiments incontournables de la ville de Palerme. Il accueille de nombreuses expositions temporaires et les députés y siègent toujours actuellement. Outre son architecture et sa façade remarquable, il abrite les appartements royaux, une série de salles et salons remarquables, ainsi qu'un trésor célèbre : la chapelle Palatine. Elle est remarquable par son plafond à caissons – oeuvre d'artisans venus du Caire – et par ses mosaïques byzantines datant du 12ème au 14ème siècle. Spectaculaire, elle a été vantée par de nombreux voyageurs au fil des siècles, et notamment par Maupassant qui la qualifiait de "plus belle qui soit au monde". Aujourd'hui classée au patrimoine mondial de l'humanité, elle continue d'impressionner les touristes venus l'admirer !

Horaires & Tarifs

Ouvert du lundi au vendredi, de 08H15 à 17H40 et le dimanche de 08H15 à 13H00. Entrée : 12 €/ tarif réduit pour la visite complète (exposition + palais + chappelle) – 10 €/tarif réduit : 8 € pour la visite du palais et de la chapelle. Il est aussi possible d'accéder aux jardins seuls (2€).

Restrictions :

  • La chapelle est interdite aux visites lors des célébrations religieuses (messe quotidienne matinale à 08H30 notamment) ;
  • Le 2ème étage est fermé au public lorsque les députés siègent.
Chapelle Palatine
© Istock

3. Les marchés

Les marchés sont nombreux en Sicile et, pour certains, leur origine remonte à loin. La ville de Palerme compte ainsi plusieurs marchés historiques :

  • Ballarò est le plus ancien. En semaine, vous y trouverez fruits, légumes, viandes et fromages, ainsi que du poisson. Le dimanche, les étals traditionnels cèdent la place à la brocante. Une visite de Ballarò est l'occasion de découvrir un marché sicilien typique et de déguster quelques spécialités locales dans les restaurants situés à proximité ;
  • La Vucciria : c'est le marché considéré comme le plus important de Palerme. S'il n'est pas aussi impressionnant qu'on pourrait s'y attendre compte tenu de sa réputation, vous y dénicherez des fruits et légumes, ainsi que du poisson frais. La balade vaut le détour, puisqu'elle permet d'admirer quelques rues typiques de Palerme et de déguster de nombreuses spécialités en terrasse : panelle, crocchè mais aussi friture ou espadon rôti ;
  • Il Capo est LE marché aux poissons de Palerme. Vous y trouverez aussi nombre d'étals exposant des épices. Là encore, vous pourrez déguster toutes les spécialités culinaires de Palerme, à commencer par les aubergines frites.
 Marché Sicile
© Istock

4. Enna

Enna est surnommée le "nombril de la Sicile". Elle doit ce surnom à sa situation géographique, puisqu'elle est nichée au centre de l'île. Perchée sur un promontoire culminant à 900 m d'altitude, sur le mont San Giuliano, c'est l'une des localités les plus anciennes de Sicile. Elle conserve d'ailleurs de nombreux vestiges de sa longue histoire :

  • Le château de Lombardie : cette bâtisse du 13ème siècle est l'un des plus grands châteaux de l'ile... et des plus anciens d'Italie, puisque la forteresse d'origine existait déjà 1000 ans avant notre ère ;
  • La Torre di Federico est l'un des bâtiments emblématiques d'Enna. Ancien palais royal d'été du roi Federico II de Svevia, elle domine la ville du haut de ses 24 m ;
  • Le Duomo di Enna est loin d'égaler ces illustres voisins de Cefalú ou Catane. Mais cette cathédrale abrite un décor atypique qui vaut largement le détour.

Vous pourrez également y visiter un musée archéologique intéressant, exposant principalement les pièces découvertes sur le site de Pergusa. Enna avoisine effectivement le site archéologique ainsi que le lac de Pergusa – seul lac naturel de l'île et important lieu de passage pour les oiseaux. C'est aussi là que se trouve le circuit d'Enna-Pergusa, bien connu des amateurs de course automobile.

Enna
© Istock

5. Le temple de Segeste (Calatafimi-Segesta)

Ce temple perché sur le mont Bàrbaro. Dominant la nature environnante, cet édifice est remarquablement conservé, en dépit de l'absence de toiture. Si son histoire demeure obscure, les historiens s'accordent à dire que le temple serait demeuré inachevé. Datant du 5ème siècle avant J.C, il est flanqué d'un théâtre, conçu pour accueillir 4000 spectateurs, bâti au 3ème siècle avant notre ère. Ce très beau site archéologique accueille encore de nos jours de nombreux spectacles. Le site étant isolé, il est difficilement accessible sans voiture. Il existe cependant des liaisons par bus et par train, notamment au départ de Palerme (prévoyez alors de marcher un peu pour atteindre Segeste).

Horaires & Tarifs

Accessible de 09H00 à 17H00 toute l'année, et de 09H00 à 19H00 en été. Entrée : 6 €.

Une application (iOS et Android) a été spécifiquement conçue pour découvrir le site. Elle est disponible en 5 langues, dont le français.

Temple Segeste
© Istock

6. La réserve naturelle de Zingaro

C'est l'une des réserves naturelles les plus connues de l'île. Il est vrai que vous pouvez y profiter d'une Sicile sauvage et dénicher de ravissantes criques, sans être forcément des randonneurs aguerris ! Mieux vaut cependant prévoir vos chaussures de marche : si les sentiers ne sont pas exigeants physiquement, ils peuvent être très boueux. Avec des itinéraires offrant de très beaux paysages – côté mer et côté terre – et la possibilité de se baigner, c'est le lieu idéal où profiter d'une pause nature au cours d'un Road Trip en Sicile !

Tarifs

L'entrée de la réserve est payante : 5 € par personne. Attention : veillez à emporter assez d'eau potable ou à en acheter à l'entrée, car il n'y en a pas dans la réserve.

Il est à noter que la réserve est accessible par la mer. Comptez 55 € par personne en moyenne, suivant la compagnie.

Zingaro
© Istock

7. La réserve naturelle de Torre Salsa

Cette réserve naturelle demeure assez peu fréquentée par les touristes. Il est vrai qu'elle se mérite : il faut ouvrir l’œil ou la réclamer expressément à votre GPS, car elle est très mal indiquée (une constante, en Sicile !). À l'arrivée, il faut encore suivre un chemin relativement caillouteux pendant 20 bonnes minutes : un exercice qui demande un peu d'attention, au volant d'une voiture de location. Mais vos efforts seront récompensés par un cadre sublime, et une immense plage de sable, où il fait bon lézarder pendant une journée !

Torre Salsa
© Istock

8. La réserve naturelle de Monte Cofano

Autre réserve moins fréquentée des touristes, Monte Cofano offre une belle variété d'itinéraires. Car si certains sont accessibles à tous, d'autres se révèlent très exigeants. Les sportifs aguerris (et bien équipés !) pourront ainsi entamer l'ascension du mont Cofano. Si vous n'êtes pas d'humeur à marcher plusieurs heures, sachez que plusieurs criques sont situées relativement près des chacune des entrées de la réserve. Vous pourrez y poser serviette de bain et panier de pique-nique, et profiter d'une journée de farniente dans un cadre privilégié.

Tarifs

Entrée : 2 € par personne. Prévoir une bonne quantité d'eau par personne.

Monte Cofano
© Istock

9. La vallée des temples d'Agrigente

C'est l'un des sites archéologiques majeurs de Sicile. Inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, la vallée des temples abrite plusieurs temples doriques, chacun étant dédié à une divinité grecque. Et pour la visiter, les options ne manquent pas : circuit en trottinette, visite guidée avant l'ouverture, visite nocturne... Si ces options sont payantes, elles sont aussi instructives, puisque le site est dépourvu de panneaux explicatifs. Certaines peuvent d'ailleurs se révéler ludiques, puisqu'elles comprennent parfois un spectacle.

Les principaux bâtiments sont le temple d'Héraclès, le temple de Zeus Olympien, le temple des Dioscures, le temple d'Héra et le temple de la Concorde. Mais le site compte d'autres édifices et un musée.

Horaires & Tarifs

Ouvert tous les jours de 08H30 à 20H00. Entrée : à partir de 12 € pour les adultes (tarif réduit : 7 €). Possibilité de billets groupés donnant accès aux expositions temporaires.

Vallée Des Temples
© Istock

10. Scala dei Turchi

Cet "escalier des Turcs" est une formation naturelle située dans la province d'Agrigente. Cette immense paroi de marne tient son nom de l'époque à laquelle les pirates sarrasins y abordaient. Non seulement la roche blanche, qui forme des escaliers naturels, est remarquable ; mais en plus la formation se dresse entre deux sublimes plages de sable blanc. Une curiosité naturelle, et un spot incontournable pour profiter de la mer pendant votre séjour en Sicile !

Scala Dei Turc
© Istock

11. Selinonte (Castelvetrano)

Selinonte est une ancienne cité grecque, qui comptait 30000 habitants à son apogée. Aujourd'hui, c'est l'un des sites archéologiques les plus importants de Sicile. Il se divise en deux zones distinctes et relativement éloignées l'une de l'autre.

La première zone est celle de la colline orientale, qui abrite les temples E, F et G. La seconde se compose de :

  • L'Acropole, sur la colline occidentale, qui comporte les temples A, B, C, D, O et Y ;
  • la colline de Manuzza et les ruines de la cité et de son enceinte fortifiée ;
  • la colline de Gaggera accueillant le sanctuaire de Démeter Malophoros.

À proximité, vous admirerez aussi les sanctuaires de Zeus Meilichios, d'Hecate et de Perséphone Pasikrateia, ainsi que la nécropole de Manicalunga.

Le site étant assez vaste, prévoyez au moins une demi-journée pour la visite. Possibilité de louer une voiture électrique ou d'effectuer une visite en train électrique.

Horaires & Tarifs

Ouvert tous les jours de 08H00 à 18H00. Entrée : tarif plein 6 €/tarif réduit 3€ - Attention : pensez à conserver votre billet pour accéder aux deux zones !

Selinonte
© Istock

12. La villa romaine du Casale (Piazza Armerina)

Inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, cette villa du 3ème siècle est connue pour ses mosaïques exceptionnelles. Comptant une trentaine de pièces décorées (soit 3500 m² !), elle fut occupée jusqu'au 12ème siècle. Tour à tour ravagée par un incendie et recouverte par un glissement de terrain, elle ne fut redécouverte qu'en 1812. Si la variété et la qualité des mosaïques ont fait sa réputation, la villa est aussi remarquable du fait de son architecture.

Horaires & Tarifs

  • Avril à juin : 09H00 – 18H00 ;
  • Juillet/août : 09H00 – 23H00 ;
  • Septembre/octobre : 09H00 – 18H00 ;
  • Novembre à mars : 09H00 – 16H00.

Entrée : 10 €.

 Piazza Armerina
© Istock

13. Taormina

Taormina est l'une des destinations incontournables en Sicile. Offrant un panorama exceptionnel, notamment sur l'Etna, cette perle est perchée sur une falaise s'élevant à 200 m au-dessus de la mer. Pour profiter de la vue, direction la Piazza IX Aprile. La ville offre aussi une facette très jet set, notamment le long du Corso Umberto, où s'alignent les boutiques de luxe. Elle abrite également un théâtre grec. L'entrée en est un peu chère : 10 € pour une visite somme toute assez rapide. Mais il offre un autre point de vue tout à fait remarquable sur les environs. Attention, si vous voyagez en voiture : la ville est piétonne, et il n'y a que deux parkings (payants) en périphérie. L'accès peut donc être compliqué en haute saison.

Taormina
© Istock

14. L'Etna

Difficile d'imaginer un séjour en Sicile sans découvrir le volcan le plus célèbre de l'île. Du fait de sa hauteur – il culmine à 3 330 mètres – il est visible de loin. Vous pourrez donc l'admirer de loin, notamment depuis Catane et Taormina. Mais rien ne vaut une petite visite sur place !

Nombre de prestataires locaux vous proposeront différentes formules pour atteindre le cratère en 4x4 (comptez en moyenne 55 €). Vous pouvez également emprunter le funiculaire, qui vous déposera au Terminal Funivia, à 2500 mètres d'altitude, puis emprunter le minibus qui vous déposera près du cratère. Il est enfin possible de rejoindre Terminal Funivia à pied (4H) et d'emprunter le minibus... ou de marcher 2H de plus pour atteindre le cratère via le sentier balisé. Pour un trek organisé, compter environ 35 € par personne pour la journée.

Etna
© Istock

15. Le Stromboli

Difficile d'imaginer un séjour en Sicile sans visiter les iles Éoliennes. L'incontournable est sans doute Isola di Stromboli, qui tient son nom du célèbre volcan du même nom. S'il ne s'élève "qu'à" 934 mètres d'altitude, le Stromboli plonge à plus de 2000 mètres sous terre. Sa particularité ? La Sciara del Fuoco – autrement dit, le chemin de feu – une tranchée qui conduit la lave jusque dans la mer. Vous pouvez contempler le volcan depuis la mer, en empruntant un bateau. Pour profiter d'une vision plus spectaculaire, il faudra prévoir un bon équipement – chaussures de marche, eau, sac de couchage et vêtements chauds, notamment – pour entamer l'ascension dans l'après-midi, afin d'admirer les explosions de lave et de feu dans la nuit.

 Stromboli
© Istock

16. Vulcano

C'est le second spot volcanique des iles Éoliennes. Et si vous rêvez de gravir un volcan à pieds, mais que vous n'êtes pas très entrainés, c'est l'occasion où jamais ! Bien plus modeste que l'Etna et le Stromboli, le Vulcano ne culmine qu'à 499 mètres d'altitude. Par ailleurs, le sentier est bien plus abordable. Un seul impératif : emporter de l'eau en quantité... et éviter de respirer les fumeroles qui s'échappent aux alentours ! Une fois au sommet, vous profiterez d'un panorama qui vaut le coup d'oeil ! Vous pouvez aussi vous contenter de profiter des plages de sable blanc ou de sable noir, et expérimenter les sources thermales chaudes et soufrées. L'ile abrite aussi des formations de lave surprenantes : la vallée des monstres. L'occasion de faire une autre balade des plus surprenantes !

Vulcano
© Istock

17. l’île d’Ortygie (Syracuse)

Antique cité grecque, la ville de Syracuse regorge de merveilles. La visite incontournable demeure le coeur ancien de la ville, situé sur l'île d'Ortygie. Il suffit de franchir un pont pour atteindre ce quartier à pied (la circulation sur l'île est limitée de façon drastique). L'édifice le plus spectaculaire est sans doute le duomo, la cathédrale baroque de Syracuse classée au patrimoine mondial de l'humanité. Au hasard de vos balades dans les ruelles d'Ortigia, vous découvrirez aussi la source Aréthuse. Connue depuis l'Antiquité, cette source d'eau douce a la particularité de jaillir directement près de la mer. Cet emplacement atypique est peut-être lié à la colère d'Artémise : on dit que c'est elle qui aurait transformé la muse Aréthuse en fontaine...

Ile D'ortigia
© Istock

18. Cefalú

Cette bourgade balnéaire est connue des amateurs de 7ème art grâce au film Cinema Paradiso. S'il fait bon flâner au marché pour y dénicher des bijoux artisanaux ou profiter de la plage, la ville médiévale vaut largement la peine d'être découverte. Ses ruelles pittoresques abritent en effet l'un des plus beaux édifices de Sicile : le Duomo di Cefalù, l'une des trois cathédrales de l'ile à être inscrite au patrimoine mondial de l'humanité.

Cefalu
© Istock

19. Val di Noto

Le Val di Noto est une zone située au sud-est de l'ile et inscrite au patrimoine mondial de l'humanité depuis 2002. Vous y découvrirez en effet 8 villes très particulières :

  • Caltagirone ;
  • Militello in Val di Catania ;
  • Catane ;
  • Modica ;
  • Noto;
  • Palazzolo :
  • Raguse ;

Il s'agit de bourgades médiévales qui furent détruites – partiellement ou complètement – par le tremblement de terre de 1693. Reconstruites dans les années suivantes, elles ont toutes en commun une architecture baroque emblématique de leur époque.

Val Di Noto
© Istock

20. La réserve naturelle des marais salants de Trapani et Paceco

Des moulins et des marais... c'est une facette inattendue de l'île que vous pourrez découvrir à Marsala. Ces salines, connues pour produire un sel riche en iode, en fluor, en magnésium et en potassium, sont actives depuis l'Antiquité. Sous la houlette du WWF, le sel y est toujours récolté manuellement, suivant une tradition millénaire. Vous y découvrirez par ailleurs un petit musée des plus intéressants.

Trapani
© Istock

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.